Retour
cours des métaux

aluminium Russie UE

Vers une interdiction de l’aluminium russe ?

Argus des Métaux

Posté par : Aline Lecuq 24.01.2024 à 08h30

Les cours de l’aluminium se sont propulsés à un sommet de plus d’une semaine ce matin, après l’appel de la Pologne et des pays baltes, à l’Union européenne, d’interdire les importations russes d’aluminium et de gaz liquéfié. L’aluminium pour livraison à 3 mois coté sur le LME a grimpé de plus de 0,7% depuis l’ouverture et se négocie à 2.250 $/tonne à l’heure où nous rédigeons ces lignes. A Shanghai, le contrat le plus échangé (échéance mars) s’est envolé à 18.990 yuans (2.648,39 $) la tonne, soit un bond de 2%. « Si l’UE décidait d’appliquer des sanctions sur l’aluminium russe, cela aurait un impact à la fois sur les primes et sur les cours », avertit un négociant basé à Londres. D’après les analystes de Goldman Sachs, si les Etats-Unis venaient à prendre des mesures similaires et que le LME interdisait l’aluminium russe, alors les cours pourraient progresser de manière significative. 

A l’approche du deuxième anniversaire de la guerre en Ukraine, l’UE prépare un nouveau train de sanctions, le treizième, contre la Russie. Le douzième paquet de sanctions, décidé en décembre, interdisait les importations de diamants et de gaz de pétrole liquéfiés (butane et propane).

Difficile de dire si l’appel de la Pologne sera entendu, mais Josep Borrell, le chef de la diplomatie européenne, a déclaré que le paquet de sanctions « viserait essentiellement des individus et des entités ».

Meilleure semaine en 7 mois pour le nickel

23.02.2024
+

Le nickel en nette hausse

22.02.2024
+

Le nickel poursuit sa course

22.02.2024
+