Retour
cours des métaux

déchets métaux prix

Alu d’affinage : prudence...

Posté par : Christophe Véron 29.03.2022 à 11h55

S’agit-il des prémices d’un retournement de situation ? Le marché de la seconde fusion en aluminium commence à se ressentir de la morosité dans le secteur automobile. Un constat qui vaut également dans le secteur des cuivreux où les usines se montrent  de plus en plus prudentes dans leurs achats. L’aluminium a beau se refaire une santé à Londres en affichant une progression de son cours de référence de près de 150 euros sur une semaine, le prix du lingot de seconde fusion suit les réalités plus prosaïques du marché physique. C’est ainsi que la cotation du DIN 226 affiche un repli de 40/50 euros sur une semaine, à 2.850/3.000 euros vendredi 25 mars, contre 2.900/3.040 euros huit jours plus tôt. Il s’agit d’un réajustement normal aux yeux de...

Ce contenu est réservé aux abonnés du site. Si cet article vous intéresse, consultez notre offre d'abonnements

Zinc : moins d’offre, moins de demande : la progression des cours sera limitée

18.05.2022
+

Les aluminium d’affinage boudés

17.05.2022
+

Cuivre : les haussiers mis à rude épreuve

12.05.2022
+
Compte Client