Retour
En+ Rusal

aluminium vert bas-carbone

Aluminium vert : En+ demande à la CE de supprimer les taxes sur le métal bas carbone

Posté par : Aline Lecuq 30.10.2020 à 15h45

En+ Group, propriétaire majoritaire du producteur UC Rusal, a demandé à la Commission européenne de supprimer les taxes sur l’aluminium bas carbone afin de développer l’économie verte. Dans un communiqué publié le 29 octobre, En+ a déclaré qu’appliquer le mécanisme d’ajustement carbone aux frontières (MACF), tel qu’il est prévu, pourrait se révéler contre-productif.

La question de l’aluminium bas carbone prend de plus en plus d’ampleur. Les producteurs cherchent des moyens de réduire les émissions de carbone, plus particulièrement dans le processus de fonte en amont. « L’union Européenne mène un combat contre la crise climatique. Cependant, l’UE doit éviter les conséquences inattendues des politiques climatiques, particulièrement celles qui augmentent les coûts des PME » a souligné Lord Gregory Barker, directeur exécutif d’EN+ Group. « Appliquer le MACF au marché de l’aluminium impacterait bon nombre de producteurs européens en aval et ferait grimper les prix pour les consommateurs du continent. Nous devons trouver des politiques climatiques qui dopent l’utilisation de matériaux et soutiennent les fabricants européens, pas qui les pénalisent » a-t-il avancé.

Dans son communiqué, Rusal précise que le mécanisme d’ajustement tel qu’il est prévu actuellement affecterait inutilement les producteurs d’aluminium européens et empêcherait une différenciation claire entre l’aluminium bas carbone et l’aluminium haut carbone.

D’après Rusal, le retrait des taxes existantes sur l’aluminium bas carbone et des règles sur les émissions de carbone pourrait inciter à la décarbonisation de l’industrie mondiale de l’aluminium. « L’aluminium bas carbone contribue déjà à la transition vers une énergie plus verte. Pour renforcer cela, il faut enlever les barrières, pas en ajouter » conseillait Lord Baker. « En se concentrant maintenant sur la levée des taxes sur l’aluminium bas carbone, l’Union Européenne s’assure que les entreprises vertes du continent aient accès à des éco-matériaux à des prix compétitifs » a-t-il conclu.

Rusal a lancé sa propre marque d’aluminium bas carbone, Allow, qui est produite par des fonderies émettant moins de 4 tonnes de CO2 par tonne d’aluminium.

 

Alvance prévoit de doubler la production de Fort William

20.11.2020
+

2021 sous de meilleurs auspices

20.11.2020
+

Billettes d'aluminium : des progressions de primes portées par la demande

18.11.2020
+