Retour
cours des métaux

stocks bas aluminium

Argus des Métaux - Le complexe inverse la tendance

Posté par : Gaëlle Le Huérou 20.12.2022 à 14h30

La volatilité semble de mise sur le marché des métaux industriels. A la mi-journée, le cuivre a inversé la tendance et affiche une progression de 0,5%, à 8.362 $/t. Il bénéficie du tassement du dollar et de la robustesse de l’aluminium. Le métal léger progresse à la faveur du recul des stocks à la bourse de Londres, où 32.950 tonnes de métal ont été mises de côté en vue d’être livrées prochainement. Ces dernières réservations portent le volume des cancelled warrants à 240.850 tonnes et celui des on warrants à 237.650 tonnes. Les stocks d’aluminium sur le Shanghai Futures Exchange sont, à 92.373 tonnes, à un plus bas pluriannuel. Dans ce contexte, le métal léger s’apprécie de 1,7% à 2.400,5 $/t. Son cours a reculé en décembre, portant le repli sur l’année à 15%. « La demande faiblit, en particulier en Chine », souligne l’analyste Wenyu Yao, analyste pour Citi, lequel anticipe d’autres contractions. La banque prévoit que le marché mondial de l’aluminium - qui représente un volume de quelque 70 millions de tonnes par an - sera excédentaire de 900.000 tonnes en 2023.

Le nickel, pour sa part, inscrit un bond de 6,9%, à 29.100 $/t. Le niveau de liquidités est tellement bas que tout ordre passé a un effet marqué sur les cours. « Nous voyons le métal du Diable décliner à 26.000 $/t au cours des 3 prochains mois puis à 22.000 $/t d’ici fin 2023 », annonce Tom Mulqueen de Citi, qui prévoit en outre des excédents de marché significatifs pour 2023 et 2024.

 

Les menaces sur l’offre dopent le nickel

23.02.2024
+

Meilleure semaine en 7 mois pour le nickel

23.02.2024
+

Aurubis va mettre ses compétences environnementales au service de Codelco

23.02.2024
+