Retour
Argus, métaux non ferreux, prix

cuivre Chine prix

Argus des Métaux - Le complexe se raccroche aux exportations chinoises

Posté par : Gaëlle Le Huérou 08.08.2022 à 09h00

Le cuivre bénéficie, en cette matinée de reprise des échanges, de la baisse des stocks dans les entrepôts de bourse et de la progression des exportations chinoises, des facteurs qui influencent davantage que la crainte de contraction de la demande qui découlerait d’une récession mondiale. Le métal rouge affiche ainsi, à Londres, une petite progression de 0,17% depuis l’ouverture, à 7.883 $/t. Sur le Shanghai Futures Echanges (ShFE), le métal engrange 1,8% de gain, à 60.770 yuan/t (8.985,66 $/t). Les importations de cuivre de la Chine ont progressé de 9,3% en juillet sur un an, le recul des cours ayant attisé l’appétit des acheteurs. D’autre part, le pays de l’Empire du Milieu enregistre, contre toute attente, une progression de ses exportations globales pour ce même mois, apaisant de ce fait les craintes d’une contraction de la demande chinoise. Les achats de cuivre de la Chine ont été plus conséquents en juillet, et cela était a priori nécessaire, au vu de la chute des stocks du métal à la bourse de Shanghai, qui ont fondu de 79% depuis le mois de mars, à 34.768 tonnes, soit son niveau le plus bas depuis le 28 janvier de cette année. Plus largement, la menace de récession en Allemagne, l’inflation galopante aux Etats-Unis et la propagation de la Covid-19 en Chine, pèsent sur les perspectives des métaux, rappelle Malcolm Freeman, directeur de Kingdom Futures. Le zinc recule pour sa part de 1,6%, à 3.432 $. L’aluminium progresse de 0,72% depuis l’ouverture à 2434,5 $/t mais reste sous sa valeur officielle de vendredi.

 

Argus des Métaux - Les maigres perspectives économiques pèsent sur le cuivre

27.09.2022
+

Le marché révise son pessimisme à la hausse

27.09.2022
+

Argus des Métaux - Creux de 18 mois pour l’aluminium à Londres

26.09.2022
+