Retour
cuivre, Indonésie

concentrés de cuivre Indonésie exportations

Concentrés de cuivre : il faudra s’approvisionner ailleurs qu’en Indonésie

Posté par : Gaëlle Le Huérou 10.06.2021 à 16h00

Jakarta.- Les fonderies vont devoir trouver d’autres sources d’approvisionnement que l’Indonésie, tandis que celle-ci se prépare à accroître sa propre capacité.   Le pays veut en effet doper sa production pour augmenter la valorisation de ses exportations. Il a annoncé l’an dernier, à cet égard, qu’il interdirait les exportations de concentrés de cuivre à compter de 2023. Toutefois, les fonderies qui augmenteront suffisamment leur capacité se verront accorder des licences d’exportation. L’Indonésie est le premier exportateur mondial de concentrés de cuivre avec un volume de 1,3 million de tonnes l’an dernier, selon Commodity Research Unit (CRU). Le pays, qui ne compte qu’une seule fonderie en activité, deux en construction et des projets en...

Ce contenu est réservé aux abonnés du site. Si cet article vous intéresse, consultez notre offre d'abonnements

Terres rares : Pékin agite la menace de la limitation des exportations

23.02.2021
+

Minerai de nickel : l’UE remonte au créneau auprès de l’OMC

20.01.2021
+

Terres rares : les exportations chinoises calent en 2020

19.01.2021
+
Compte Client