Retour
cours des métaux

Cuivre / Europe : le Covid-19, la dernière chose dont l’industrie avait besoin

Posté par : Gaëlle Le Huérou 06.03.2020

Pour les acteurs européens de l’industrie du cuivre, à la peine, l’épidémie de coronavirus, qui affecte la demande des consommateurs finaux, est la dernière chose dont ils avaient besoin.   Le Vieux Continent consomme autour de 16% de l’offre mondiale en cuivre affiné. Mais en 2019, il a subit une forte érosion de sa consommation dans de nombreux secteurs clés. Cette érosion a été bien plus importante dans ce qui devait, à l’échelle mondiale, se révéler être une période de déficit de marché, les mesures prolongées de quarantaine affectant la consommation chinoise. « Soyons clairs : la Chine a ralenti et elle n’est pas prête de retrouver ses niveaux de consommation d’avant, ce qui ne manquera pas d’affecter la demande...

Ce contenu est réservé aux abonnés du site. Si cet article vous intéresse, consultez notre offre d'abonnements

Métaux non-ferreux : le cuivre s’envole ; le complexe suit… de loin

01.12.2020
+

Aluminnov' 2020 : un événement sous le signe de la décarbonation

01.12.2020
+

Déchets & seconde fusion : les cuivreux en surchauffe

01.12.2020
+
Compte Client