Retour
cours des métaux

déchets métaux prix

Déchets & seconde fusion : Jean qui rit vs Jean qui pleure

Panorama des métaux secondaires

Posté par : Christophe Véron 14.05.2024 à 11h00

C’est Jean qui rit et Jean qui pleure sur le marché des vieux métaux. En Province l’activité apparait relativement soutenue, tandis qu’en région parisienne, les effets des préparatifs des JO se font cruellement sentir au niveau des entrées sur chantiers. Côté transformateurs, les errements du cuivre rendent les acheteurs de plus en plus nerveux. Côté alu, les affineurs doivent composer avec l’émergence d’une pénurie en déchets et des reports de livraisons de lingots (notamment en Allemagne). Sur le marché des déchets cuivreux, l’activité reste très anecdotique. Les volumes échangés sont faibles et les usines se montrent encore très frileuses aux achats. Il en va de même des débouchés à la petite et à la grande exportation. Les laitonniers...

Ce contenu est réservé aux abonnés du site. Si cet article vous intéresse, consultez notre offre d'abonnements

Anticipation ou science-fiction ?

21.05.2024
+

Déchets de métaux : des prix de plus en plus théoriques

30.04.2024
+

Offre serrée, le cuivre grimpe

29.04.2024
+
Compte Client