Retour
cours des métaux

déchets métaux prix

Déchets & seconde fusion : un manque cruel de visibilité

Panorama des métaux secondaires

Posté par : Christophe Véron 20.02.2024 à 11h30

La belle remontée du cours du cuivre à Londres ne semble pas avoir été suffisante pour doper un tant soi peu les volumes échangés sur le marché des déchets de non-ferreux. L’activité est atone. Faute de visibilité, les opérateurs renâclent à se positionner.

Sur le marché des déchets cuivreux, les volumes sont réduits à la portion congrue. Les traders en contrats avec les usines rencontrent des difficultés grandissantes pour motiver les vendeurs éventuels. « Le prix moyen des stocks est souvent trop cher et la marchandise fraîche, au prix du marché, peine à rentrer. Dans ces conditions, personne ne se risque à vendre à découvert », tente d’expliquer un marchand. Ainsi, le seul moyen pour débloquer quelques ventes est de lâcher un peu de lest sur les décotes…

Sur la base d’un LLME à 7.720 euros, le Milberry vaut autour des 7.500 euros, la Dépose, 7.400, le cuivre mêlé N°2 6.900 euros, les chauffe-eau 6.400. Côté câbles, la concurrence est particulièrement féroce et d’aucuns commencent à s’interroger sur les méthodes de calcul de certains grenailleurs. Si la grenaille N°2 vaut autour des 7.200/7.250 euros, et la N°1B, 100 euros de mieux, le câble 45 % devrait valoir en moyenne 2.930 euros, il en vaut plus souvent plus de 3.000… A noter la bonne tenue du laiton mêlé qui semble se raréfier. Il vaut en moyenne 4.650 euros.

 

Alu : des producteurs dans lexpectative

Il semble que des divergences d’analyse se fassent jour sur le marché européen de l’aluminium. Si certains considèrent que l’Allemagne, notamment, sera de retour sur le marché de la seconde fusion dès le mois prochain, d’autres en doutent fortement et considèrent que la consommation de lingots ne décollera pas avant plusieurs mois. Autant dire pas avant le second semestre… Dans ces conditions, la cotation du DIN demeure inchangée à 2.240/2.320 euros la tonne pour du 226. La fourchette de prix sur l’AS9U3, publiée par La Tribune des Métaux, s’écarte sensiblement à 2.100/2.200 euros, pour prendre en compte des ventes à prix cassés émanant de producteurs sud-européens.

Alors que l’Europe est dans l’expectative, les débouchés vers les pays tiers semblent encore assez décevants. Un constat qui vaut pour les lingots, mais également pour les déchets enfournables à l’affinage.

Dans ces conditions, et malgré une collecte en berne, on note un accroissement des pressions baissières sur le prix des déchets de type carter ordinaire, casserole et chutes neuves AG/Dural, et ce d’autant plus que certaines destinations habituellement friandes, comme l’Espagne, se font particulièrement discrètes. Compter tout de même 1.400/1.460 euros pour du carter ordinaire, 1.400 euros pour de la casserole et 1.500 euros pour des alu neufs mêlés. Les Italiens payent en moyenne 1.000 euros pour la tournure, hors déductions, évidemment…

Côté belles qualités, la stabilité du LME permet de sauver un peu les meubles. La demande en profilé AGS reste bonne. Compter en moyenne 2.050 euros pour des profilés blancs, 1.820 pour des couleurs et un peu plus de 1.500 pour des chutes neuves d’AGS ponts-thermiques. Les offset en paquets sur palettes valent autour des 1.900 euros tandis que les Almélec s’échangent autour des 1.800 euros. Idem pour des AG titrés.

 

Les autres

Peu d’évolution sur le marché des déchets d’inox. On note toutefois la confirmation d’un regain d’intérêt des acheteurs allemands. Le prix moyen du 18/8-304 se situe autour des 1.350 euros franco Allemagne. La France paye quant à elle entre 1.300 et 1.330 euros.

Léger mieux pour le vieux zinc qui se hisse à nouveau à 1.700 euros franco Italie pour des livraisons fin-mars. L’offre est assez faible et le métal est passé en 2 semaines de 72 à 78.5% du LME (il en a valu jusque 82%...)

Batteries et vieux plomb : les consommateurs boudent toujours !

 

 

Déchets & seconde fusion : en hausse… précaire ?!

09.04.2024
+

Métaux industriels : des hausses essentiellement portées par les fonds

04.04.2024
+

Déchets & seconde fusion : consolidation

02.04.2024
+