Retour
cours des métaux

cuivre Chine or

Demande chinoise : les doutes ressurgissent

Argus des Métaux

Posté par : Aline Lecuq 26.01.2024 à 14h30

Les questionnements des investisseurs, à savoir si les mesures chinoises vont avoir l’effet escompté, ont empêché le cuivre de progresser au cours de la matinée. Sur le LME, son cours pour livraison à 3 mois affiche une baisse de 0,2% depuis l’ouverture, mais reste en lice pour terminer la semaine en hausse. Les mesures chinoises annoncées cette semaine ne suffiront pas à régler les difficultés du marché immobilier chinois, ni à pallier le manque des confiance des investisseurs, commente Carsten Menke, analyste chez Julius Baer. « Le sentiment est baissier pour les métaux de base, avec des perspectives à court terme incertaines. Il est en effet improbable que la Chine parvienne à trouver le remède miracle qui permettra à l’économie de faire volte-face », souligne-t-il.

L’analyste explique par ailleurs que l’offre en nickel et en aluminium est suffisante, tandis que la production de cuivre ne parviendra pas à satisfaire la demande. Les fonderies chinoises de premier plan, qui comptent pour plus de 75% de la production du pays, envisagent de réduire leur production, le manque de matières premières ayant fait chuter leurs revenus et leurs marges. « Il y a largement assez de capacités d’affinage de cuivre à l’échelle mondiale, donc même si les Chinois n’achètent plus de concentrés, le reste du monde le fera », tempère Carsten Menke.

De son côté, l’or est resté cantonné dans une marge étroite, alors que les investisseurs se tenaient en retrait avant la publication de chiffres de l’inflation américaine.

Meilleure semaine en 7 mois pour le nickel

23.02.2024
+

Aurubis va mettre ses compétences environnementales au service de Codelco

23.02.2024
+

Le nickel poursuit sa course

22.02.2024
+