Retour
cours des métaux

Fonderies du Poitou : c’est toujours l’inquiétude qui prime

Posté par : Gaëlle Le Huérou 02.03.2020

L’horizon ne s’est pas vraiment dégagé depuis la prise en mains des Fonderies du Poitou Alu et Fonte, il y a dix mois, par Liberty Group.

A la demande de l’Etat, un comité de suivi a été organisé, réclamant la présence des diverses parties engagées dont Arnaud de Weert, dg d’Alvanche, la branche Alu pour l’Europe du groupe, pour faire le point sur la situation des fonderies. Il en ressort que Liberty n’a toujours pas investi les sommes annoncées lors de la reprise : 1,5 million d’euros pour le fonctionnement de la fonderie d’aluminium et 1,5 M€ supplémentaire pour répondre aux commandes du nouveau projet HR10.

Renault, pour sa part, n’a, à ce jour, pas non plus respecté ses engagements en termes de volumes de commandes, lesquels sont nettement inférieurs à ceux annoncés au moment de la reprise. Et la baisse de ses résultats en 2019 ne laisse augurer rien de bon pour les prochains mois.

Liberty de son côté a rappelé « les conditions de marché très difficiles » dans lesquelles le redressement de l’activité devait s’effectuer.