Retour
cours des métaux

Norsk Hydro Chine durabilité

Hilde Merete Aasheim (Norsk Hydro) : être « durable » pour être « rentable », loin de la Chine

Posté par : Gaëlle Le Huérou 14.02.2020

Rien de vraiment nouveau sur le marché de l’aluminium : les cours du métal restent plombés par la surcapacité chinoise, qui met en péril l’équilibre financier des entreprises. Pour autant, l’Empire du Milieu prévoit d’ouvrir de nouvelles capacités cette année, se désole Hilde Merete Aasheim, PDG de Norsk Hydro, qui a choisi, dès son entrée en fonction en 2014, d’envisager le marché sous un autre angle, celui de la durabilité pour accéder à la rentabilité.   Le Canada, le Moyen-Orient et le Brésil prévoient également d’ouvrir des nouvelles capacités cette année. La Chine pourrait alors décider de ne pas lancer ses projets. Mais si elle devait les maintenir - aucune information n’a été fournie quant à leur mise en œuvre - « le...

Ce contenu est réservé aux abonnés du site. Si cet article vous intéresse, consultez notre offre d'abonnements

Métaux stratégiques / matières premières : la Chine doit sécuriser son approvisionnement

16.11.2020
+

Constitution de réserves de cuivre / Chine : un moyen de contrer les perturbations sur l’offre

04.11.2020
+

Semaine du LME : la Chine est le principal moteur de l’envolée des cours du cuivre [Freeport]

23.10.2020
+
Compte Client