Retour
cours des métaux

aluminium nickel cuivre

L’aluminium à des pics inédits depuis 22 mois

Argus des Métaux

Posté par : Aline Lecuq 15.04.2024 à 14h30

 L’aluminium s’est propulsé à des sommets plus vus depuis 22 mois ce matin, porté par l’annonce du bannissement du métal russe du LME et du CME, décidé par les Etats-Unis et la Grande-Bretagne. A Londres, le cours de l’aluminium pour livraison à trois mois se négocie à 2.540 $/tonne en ce début d’après-midi, après avoir culminé à 2.728 $. Le nickel, également concerné par l’interdiction, évolue à 18.170 $/tonne, en léger retrait comparé à son pic atteint plus tôt, de 19.355 $. D’après les négociants, le marché pourrait faire preuve de volatilité, le temps de digérer l’annonce et d’évaluer les implications potentielles de ces nouvelles restrictions.

Le LME a annoncé, samedi 13 avril, bannir l’aluminium, le nickel et le cuivre russes produits à compter de ce même jour, se conformant ainsi aux restrictions britanniques et américaines à l’encontre de la Russie pour la guerre qu’elle mène contre l’Ukraine.

« Le métal le plus exposé aux sanctions est l’aluminium. Je ne pense pas que cela créera des difficultés pour les marchés du cuivre et du nickel », estime Tom Price, analyste pour Liberum. « Une grande partie de l’aluminium stocké dans les entrepôts du LME est d’origine russe, et le contrat de la bourse londonienne dépend fortement de l’afflux de métal en provenance de Russie… Et les cours du métal léger ont progressé récemment », ajoute-t-il. Actuellement, la proportion d’aluminium russe dans les réserves du LME s’élève à 91%.

Bathco et Alucam mettent à profit leurs synergies

24.05.2024
+

Glencore prolonge son contrat d'approvisionnement en aluminium avec Rusal

24.05.2024
+

Le LME ouvre pour la première fois ses portes au nickel haute qualité indonésien

24.05.2024
+