Retour
LME, métaux

La bourse de Londres ne sanctionnera pas le métal russe

Métaux non ferreux / Bourse

Posté par : Gaëlle Le Huérou 30.03.2022 à 10h30

La bourse de Londres a fait savoir qu’elle n’avait aucune intention d’interdire l’entrée des métaux russes à son système d’échanges.   L’Occident a sanctionné des personnalités et des banques russes mais les métaux échappent aux mesures punitives. La Russie produit 10% du nickel mondial, 6% de l’aluminium mondial et 3,5% du cuivre mondial. La bourse de Londres, attendue sur le sujet, a déclaré qu’ « elle n’avait pas l’intention de prendre de sanctions, telles que la restriction de circulation des métaux russes au sein de son système, outre celles décidées par les gouvernements occidentaux ». « Notre priorité est de maintenir l’ordre au sein du marché et ce, dans l'intérêt de tous les opérateurs », a ajouté la...

Ce contenu est réservé aux abonnés du site. Si cet article vous intéresse, consultez notre offre d'abonnements

Au vu d’un bon 1er semestre, Aurubis revoit à la hausse son objectif annuel

19.05.2022
+

Zinc : moins d’offre, moins de demande : la progression des cours sera limitée

18.05.2022
+

L’aide aux industries électro et gazo-intensives disponible en juin

18.05.2022
+
Compte Client