Retour
cours des métaux

cuivre Chine sommet

Le cuivre fait des étincelles

Argus des Métaux

Posté par : Aline Lecuq 15.03.2024 à 08h30

Le cuivre s’est propulsé à un pic de trois ans ce matin à Shanghai, tandis que le cours se négocie au-dessus des 9.000 $/tonne à Londres. Le métal rouge est dopé par la baisse potentielle de production en Chine. Sur le ShFE, le contrat le plus échangé (échéance mai) a ainsi grimpé de 1,7%, à 72.890 yuans (10.129,10 $) la tonne, un niveau inédit depuis mai 2021.

Les principales fonderies chinoises se sont mises d’accord pour abaisser leurs niveaux de production, ajuster leur calendrier de maintenance et repousser leurs nouveaux projets, a indiqué le cabinet Antaike.

Les analystes tempèrent cependant ces dernières annonces et tiennent à souligner qu’il est difficile de savoir si les fonderies vont se conformer aux coupes de production, et dans quelle mesure. Ils rappellent que les perspectives pour le cuivre restent moroses, au regard du manque de vigueur de la croissance économique et du manque de mesures de soutien en Chine.

La Chine a produit 47% du cuivre mondial l’année dernière, d’après le Bureau mondial des statistiques.

« Le cuivre n’a aucune raison d'être au-dessus des 9.000 $/tonne. C’est le moment de vendre », estime un négociant.

Sur le LME, le cuivre pour livraison à trois mois se négocie à 9.040 $/tonne, soit un bond de 1,9% depuis l’ouverture.

Au seuil des 10.000 $ le cuivre reprend son souffle

23.04.2024
+

Prises de bénéfices

23.04.2024
+

L’étain à l’assaut des sommets

22.04.2024
+