Retour
cours des métaux

cuivre coronavirus Italie

Le gouvernement italien va débloquer de l'argent pour les entreprises

Posté par : Gaëlle Le Huérou 27.02.2020

Le gouvernement italien a décidé de venir en aide aux entreprises industrielles, dont les fabricants de produits en cuivre, la situation liée au coronavirus impactant l’économie du pays, a indiqué Marco Calamia, chef du segment Métaux chez KME, aux participants à la Conférence internationale sur le cuivre organisée par la revue spécialisée Fastmarket, à Amsterdam (aux Pays-Bas) les 26, 27 et 28 février.

Marco Calamia s’est joint à la séance d’ouverture par visioconférence, celui-ci étant resté à Milan, en Lombardie, où le groupe KME a implanté son siège, suite à la découverte de nombreux cas de coronavirus. L’usine de Serravalle se trouve elle dans le Piémont où des cas ont également été diagnostiqués.

Le responsable a indiqué que l’activité dans les usines du groupe n’étaient pas affectée pour l’instant, mais qu’il était soulagé de l’annonce du gouvernement qui a décidé de débloquer 3,6 milliards d’euros, soit 2% du PIB national, pour venir en aide aux entreprises italiennes. Selon l’institut d’études REF Ricerchea, la crise sanitaire pourrait réduire le PIB italien de 1 à 3% au premier trimestre.

KME est l’un des plus grands fabricants de produits au monde avec des usines en Europe, aux Etats-Unis et en Chine.

En Italie, l’on craint que si le nombre de cas de coronavirus augmente, des mesures de quarantaine et de restrictions de circulation seront prises, ce qui mènera, comme en Chine, à une baisse de l’activité et donc, de la demande en cuivre.

En Chine, les restrictions commencent à être levées petit à petit, ce qui permet à l’activité de reprendre doucement.

 

Métaux non-ferreux : le cuivre s’envole ; le complexe suit… de loin

01.12.2020
+

Déchets & seconde fusion : les cuivreux en surchauffe

01.12.2020
+

Métaux non-ferreux : le cuivre en route pour des sommets

24.11.2020
+