Retour
cours des métaux

cuivre LME fonds

Les fonds à la manœuvre

Argus des Métaux

Posté par : Aline Lecuq 15.03.2024 à 14h30

L’afflux de capitaux des fonds d’investissements a propulsé le cuivre à de nouveaux sommets ce matin à Londres, mais les analystes et investisseurs se montrent prudents, jugeant qu’il est encore trop tôt pour savoir si la production chinoise va être réduite de manière significative.

A Shanghai, le métal rouge a touché un record tandis qu’il a atteint un pic de 11 mois à Londres, après l’accord trouvé par les principales fonderies chinoises consistant à réduire leur production pour conserver leurs bénéfices.

« Le marché du cuivre est dicté par l’arrivée de nouveaux capitaux, mais nous savons que les fonds d’investissement ne sont pas mariés à leurs positions, ils demanderont le divorce dès que les choses commenceront à mal tourner », ironise Ole Hansen, analyste chez Saxo Bank.

La Chine est le premier consommateur mondial de cuivre, mais le manque de vigueur de la croissance économique mondiale et l’absence de mesures de soutien fortes pèsent sur les perspectives de demande.

« J’ai quelques doutes concernant cette remontée des cours ; même si certains facteurs sont favorables, le principal moteur, c’est-à-dire la baisse des taux d’intérêt, qui encouragerait les achats de restockage, manque toujours à l’appel », souligne l’analyste.

Malgré sa progression du jour, l’or devrait terminer la semaine dans le rouge. Il évolue actuellement autour de 2.160 $/once.

Au seuil des 10.000 $ le cuivre reprend son souffle

23.04.2024
+

Prises de bénéfices

23.04.2024
+

L’étain à l’assaut des sommets

22.04.2024
+