Retour
cours des métaux

inflation américaine métaux non ferreux prix

Sur le LME, les achats à bon compte soutiennent les métaux de base

Argus des Métaux

Posté par : Gaëlle Le Huérou 11.01.2024 à 14h30

Le cuivre revient dans le vert ce jeudi à Londres, après cinq séances consécutives de contraction, à la faveur du recul du dollar, qui fléchit avant l’inflation américaine, laquelle pourrait influencer le calendrier de la baisse des taux d’intérêt aux Etats-Unis. Le contrat à trois mois du métal rouge montre, à mi-séance, une progression de 0,85%, à 8.445 $/t. Hier, il avait dévissé à 8.320 $/t. « Des achats dans les creux ont lieu. Mais, ils pourraient s’arrêter si l’inflation américaine devait être forte », prévient un trader. Les opérateurs sont dans l’attente des chiffres de l’inflation américaine ; ils parient sur cinq baisses de taux cette année. L’inflation de décembre pourrait confirmer ou infirmer leur hypothèse. « Une inflation plus faible que prévu pourrait entraîner un rebond des cours de courte durée, les perspectives à court terme demeurant orientées à la baisse pour l’aluminium et le cuivre », estime un courtier de Sucden Financial. L’offre abondante en cuivre sur le LME se traduit par un contango entre les contrats comptant et trois mois, qui a atteint cette semaine le niveau record de 108 $/t.

De son côté, le plomb a culminé à un pic d’un mois, à 2.121,50 $/t, sur fond de tensions saisonnières sur les disponibilités, l’hiver étant généralement synonyme de remplacements de batteries de véhicules. Actuellement, il change de mains autour de 2.114 $/t, en hausse de 1,2%. L’aluminium progresse, pour sa part, de 0,5% à 2.242 $/t. Seul le nickel recule, de 0,3%, à 16.380 $/t.

Déchets & seconde fusion : un manque cruel de visibilité

20.02.2024
+

Cuivre orienté à la baisse

19.02.2024
+

Inox et alu tirent leur épingle du jeu de massacre

13.02.2024
+