Retour
cours des métaux

nickel métaux

Nickel : sous pression

Argus des Métaux

Posté par : Juliette Ulmann 27.02.2024 à 08h30

Des craintes sur l’approvisionnement en nickel font pression sur les cours. Sur le LME, le nickel pour livraison à trois mois est relativement stable à 17.170 $/t tandis que sur le ShFE, le contrat le plus échangé (échéance mars) a reculé d’1 % à 133.150 yuan/t (18.500 $).

Hier, le ministère indonésien des mines a indiqué s’employer à réduire les retards dans l’approbation des quotas miniers. Il a déclaré que le ministère avait approuvé 145 millions de tonnes de minerai de nickel et 14 millions de tonnes de bauxite. L’Indonésie est le pays qui dispose des plus grandes réserves mondiales de nickel. C’est aussi le premier producteur mondial du métal. Le ralentissement des approbations ministérielles a créé une tension sur l’approvisionnement en minerai et fait grimper les coûts des fonderies, indiquent des analystes. Habituellement très demandé à cette période de l’année, le nickel est peu recherché dans le secteur de l’acier inoxydable, son principal débouché.

La semaine dernière, il était question de sanctions américaines contre la Russie : celles-ci ne concerneront finalement pas les métaux.

Le dollar s’est affaibli, rendant les métaux moins onéreux et adjugeant un certain soutien aux cours. La parution de données économiques US est attendue cette semaine.

LME : après l’emballement… la prudence

23.04.2024
+

Alcoa formalise la vente éventuelle de San Ciprian

23.04.2024
+

Au seuil des 10.000 $ le cuivre reprend son souffle

23.04.2024
+