Retour
cours des métaux

métaux nickel prix

Pas de pénurie de nickel en vue

Argus des Métaux

Posté par : Juliette Ulmann 06.03.2024 à 08h30

Face à de meilleures perspectives d’approvisionnement en nickel depuis l’Indonésie, les cours du métal ont chuté ce matin. L’absence d’annonce de mesures de relance en Chine et la stabilité du dollar pèsent sur le marché.

Sur le LME, le nickel pour livraison à trois mois dévisse d’1 % à 17.585 $/t tandis que sur le ShFE, le contrat le plus échangé (échéance mai) recule de 0,2 % à 134.680 yuan/t (18,707.89 $).

L’Indonésie a approuvé les demandes de quotas de production minière de plus de 120 sociétés et ambitionne d’achever le processus d’approbation ce mois-ci, selon les déclarations d’un haut fonctionnaire du ministère de l’Energie et des ressources minérales. « Cette annonce a levé les inquiétudes concernant la pénurie de minerai », a commenté un négociant chinois. La tendance baissière des prix chinois de l’acier inoxydable SHSSK4, principal secteur consommateur de nickel, pèse également sur les cours du métal.

Le secteur de la construction montre peu de signes d’amélioration en Chine, et ce alors que le pic saisonnier d’activité se situe généralement en mars-avril. Toujours concernant la Chine, les investisseurs ont été déçus par l’absence d’annonce de mesures de relance lors que la réunion du Parlement, mardi. Enfin, l’indice du dollar s’est stabilisé avant la prise de parole de Jerome Powell, président de la Fed, prévue ce jour.

LME : après l’emballement… la prudence

23.04.2024
+

Déchets & seconde fusion : hausses… poussives !

23.04.2024
+

Le nickel et l’étain a des sommets plurimensuels

22.04.2024
+