Retour
rotterdam, aluminium, cuivre

cuivre aluminium zinc

Primes : l’alu poursuit dans sa tendance baissière, le zinc rebondit

Posté par : Gaëlle Le Huérou 16.10.2020 à 16h30

Rotterdam.– La baisse s’est poursuivie cette semaine sur le marché de l’aluminium où les conditions se sont dégradées. A l’inverse, le zinc profite d’une embellie toute récente.

 

Cuivre : marché spot stable alors que les négociations sur les primes annuelles vont débuter

Il ne se passe pas grand-chose sur le marché spot européen du cuivre où les primes nouées sur les cathodes cif Rotterdam demeurent inchangées à 40-50 $/t, alors que l’offre est pléthorique, que les stocks du LME sont élevés et que les contrats comptant et trois mois sont de nouveau en position de contango sur le LME. Un trader a noté que l’activité enregistrée sur le mois de septembre avait retrouvé ses niveaux d’avant la pandémie. « La demande semble s’être stabilisée mais le mois de novembre pourrait se révéler plus délicat. Nous anticipons une baisse », indique un trader.

Les primes sur le métal rouge livré en l’Allemagne et cif Livourne (Italie) sont, elles aussi, inchangées, respectivement, à 65-90 $/t et 45-55 $/t.

Concernant les primes annuelles, le producteur allemand de cuivre Aurubis a décidé de reconduire sa prime de 96 $/t de 2020 à 2021 à l’attention de ses clients européens, des traders et des consommateurs à qui il a adressé son offre le 15 octobre. Après avoir augmenté de 10 $ pour 2019, Aurubis avait également maintenu sa prime pour 2020.

Idem pour Codelco qui a reconduit sa prime de 98 $/t de 2020 en 2021, à l’attention de ses clients européens. « Il ne devrait pas y avoir de changements significatifs en Europe », prévoit le producteur chilien.

 

Aluminium : tassement pour les lingots non dédouanés

Les primes sur les lingots P1020 non dédouanés, départ entrepôts de Rotterdam, ont reculé à 100-110 $/t mardi 12 octobre, à partir de la fourchette de 115-120 $/t pratiquée la semaine dernière. « La situation du côté du ‘spread’ [écart entre les cours comptant et trois mois] est difficile. La valeur de contango s’est effondrée, rendant inintéressantes les opérations de ‘cash & carry’ », explique un trader. Le contango est passé de 27 $ à 12 $ environ, une valeur qui représente son plus bas niveau depuis le mois de mars. « La situation pourrait encore se dégrader. L’amplitude de la baisse de la valeur du contango a surpris tout le monde et cela peut encore empirer », indique un second trader. Les contrats décembre et trois mois sont passés en backwardation, à 5 $/t - une configuration qui qui perturbe le marché  et incite les traders à liquider leurs positions.

Le marché des lingots dédouanés a, lui, fait fi de la baisse de la valeur de contango. Les primes se maintiennent à 135-140 $/t, à Rotterdam. « Le marché des lingots dédouanés est calme parce que le différentiel entre les primes sur le métal dédouané et sur celui non dédouané est inférieur à 3% », explique un acteur du marché.

Dans le Sud du continent, les primes sont soutenues par les tensions sur les disponibilités mais la demande s’affaiblit. « La tendance haussière s’essouffle et la demande s’éloigne, ce qui est plutôt préoccupant. Des opérations de restockage ont eu lieu sur plusieurs semaines mais elles sont aujourd’hui terminées », constate un opérateur. Les primes nouées sur les livraisons de lingots dédouanés fca Italie demeurent, elles, inchangées, à 180-185 $/t.

 

Zinc : hausse de la demande dans le Nord du continent

Premier mouvement des primes conclues sur les lingots de zinc SHG dédouanés depuis la mi-mai : elles ont progressé de 5 $, à 85-105 $/t fca Anvers et Rotterdam. Les lingots ont fait l’objet d’un vif regain d’intérêt de la part des acheteurs cette semaine, en dépit de la nette progression des cours sur le LME qui s’élèvent à plus de 2.400 $/t.

Des primes ont été scellées à plus de 90 $/t entre producteurs et consommateurs. Les traders font eux leurs premières offres à 95 $/t. La hausse de cette semaine sur le métal spot emboîte le pas de celle enregistrée sur les Warrants (métal disponible sur le LME), à 30-60 $/t, pour lesquels des positions dominantes créent des tensions sur les disponibilités. Les primes nouées sur le marché spot sont également soutenues par la position de contango des contrats comptant et trois mois sur le LME, aux alentours de 18 $/t. « Les conditions de marché sont aujourd’hui très différentes de ce qu’elles étaient en août. Difficile de dire toutefois si les achats correspondent à de la demande réelle où à des opérations de restockage. Toujours est-il que j’ai presque vendu la totalité de mon métal et que je m’abstiens de faire des offres », indique un producteur. « Les primes vont certainement encore progresser, au vu du faible niveau des Warrants, ce qui signifie que les acteurs de marché ne peuvent pas considérer les primes sur les Warrants comme une référence », suggère le producteur.

Le marché italien n’a lui vu qu’une légère embellie de la demande, les opérateurs se concentrant davantage sur les contrats à long terme. Les primes sur les lingots dédouanés fca Italie sont stables à 145-155 $/t tandis que celles sur le métal livré demeurent à 170-190 $/t.

 

Le cuivre vert pour faire face à la crise [Aurubis]

21.10.2020
+

Métaux non-ferreux : regain d’optimisme chez les analystes

20.10.2020
+

Déchets / alu seconde fusion : toujours plus haut

20.10.2020
+