Retour
métaux non-ferreux

aluminium cuivre zinc

Primes : mis à part l’aluminium qui trouve des débouchés vers la Chine, le marché est à l’arrêt

Posté par : Gaëlle Le Huérou 04.12.2020 à 16h30

Rotterdam.– Seuls les lingots d’aluminium non dédouanés, qui trouvent des débouchés principalement vers la Chine, ont enregistrée une hausse. Les autres marchés sont quasiment arrêtés en cette fin d’année, où les contrats de 2021 sont en priorité discutés.

 

Aluminium : la Chine, seul débouché

Le marché européen a trouvé du soutien auprès du marché asiatique, lequel absorbe la majeure partie de l’offre européenne, faute de conditions satisfaisantes sur le Vieux Continent. Les primes conclues sur les lingots non dédouanés, départ entrepôts de Rotterdam, se sont appréciées de 5 $ à la fourchette haute pour s’établir à 95-105 $/t cette semaine. « La Chine tire le Vieux Continent vers le haut, car tout le métal prend la direction de l’Est. Le métal russe, comme le métal asiatique en général, est expédié vers la Chine, ce qui explique le niveau élevé des liquidités en ce moment », note un trader européen. 

Les primes négociées sur les lingots dédouanés, départ entrepôts de Rotterdam, sont elles restées inchangées, à 130-135 $/t. Les traders estiment que l’intérêt des acheteurs est manifeste, pour autant le niveau de liquidités, sur ce marché, demeure bas. « Les producteurs ont placé leurs tonnages pour le premier trimestre, ils doivent dorénavant se couvrir », indique un trader européen. Les vendeurs soulignent qu’il est toujours impossible de s’acquitter de la taxe de 3% sur le métal non dédouané pour le vendre sur le marché des lingots dédouanés dans le Nord du Continent. 

Dans le Sud du continent, les tensions sur les disponibilités sont toujours présentes, contrairement à Rotterdam où l’offre reste satisfaisante. « L’aluminium entreposé à Rotterdam sert à couvrir plusieurs destinations, dont l’Italie », indique un second trader. En dépit des tensions sur l’offre, les primes fca Italie sont restées stationnaires, à 185-195 $/t, cette semaine. « Impossible de convertir des lingots non dédouanés en lingots dédouanés à Rotterdam, mais puisque les disponibilités sont plus limitées en Italie, la prime dégagée sur la péninsule permet de s’acquitter de la taxe de 3% », indique un troisième trader.

Sur la péninsule ibérique, les primes sur les lingots dédouanés fca Espagne sont inchangées, à 190-200 $/t, et ce pour la seconde semaine consécutive.

 

Cuivre : impassible

En dépit des tensions sur l’offre depuis l’Espagne, qui vont se faire sentir à compter de l’an prochain, les primes nouées sur les cathodes de cuivre demeurent inchangées en Europe. La mine Las Cruces de First Quantum, en Espagne, arrive en fin de vie. Le producteur va poursuivre la production pendant deux années encore, au cours desquelles il espère produire 11.000 tonnes de cuivre par an à partir du gisement et des stocks de minerai - un volume cependant nettement inférieur à celui de 55.000 tonnes qu’il devrait atteindre cette année. Les acheteurs doivent donc trouver d’autres sources d’approvisionnement pour leurs achats spot et à long terme. Mais « la fermeture de la mine n’est pas une surprise, les acheteurs ont anticipé », estime un trader de la région. Les primes conclues sur les cathodes sont stables, à 40-50 $/t cif Rotterdam, comme elles sont inchangées en Italie, à 50-60 cif Livourne et en Allemagne, à 70-90 $ la tonne livrée.

 

Zinc : marché stable

Pas de changement sur le marché européen du zinc et ce alors que les primes scellées à Anvers et à Rotterdam avaient augmenté le 17 novembre sous l’effet de la demande. Les échanges spot pour cette année sont quasi arrêtés ; les opérateurs se concentrent essentiellement sur les contrats de 2021. Les primes, sur les lingots SHG dédouanés, demeurent à 90-110 $/t, fca Rotterdam et Anvers. Si la plupart des acteurs de marché tablent sur une reconduction en 2021 des primes de 2020, certains ont dû consentir à un rabais de 10 $/t. « Cette semaine, nous avons uniquement discuté des primes de 2021 avec nos clients et toutes celles que nous avons finalisées se sont établies entre 100 et 105 $/t », indique un trader, qui a le sentiment qu’il ne pourra pas exiger grand-chose de ses clients en 2021, mis à part un petit 5 $ de plus auprès de certains clients sur les livraisons fca et un peu plus peut-être encore auprès d’autres clients. Malgré tout, une source du marché s’étonne du niveau de demande de ce trimestre et de l’an prochain, qu’il estime meilleur que prévu. « La demande enregistrée au 4ème trimestre et les perspectives de l’an prochain, en particulier pour le premier semestre, sont meilleures qu’escompté », constate un opérateur, qui reste malgré tout inquiet pour les mois à venir, au regard de la situation économique.

 

Nickel : prudence

Pas d’évolution de primes cette semaine en Europe pour le nickel, les échanges spot étant pour l’essentiel terminés tandis que le marché se concentre sur ceux de l’an prochain. « Les volumes engagés pour2021 sont plus bas. Les consommateurs préfèrent attendre et acheter des volumes complémentaires l’an prochain », explique un trader. Les primes négociées sur les cathodes entières, les cathodes coupées et sur les briquettes demeurent inchangées, à, respectivement, 35-60 $/t, 160-200 $/t et 20-80 $/t.

 

Rio Tinto et Schneider Electric s’allient pour décarboner leurs activités

24.06.2021
+

Aluminium : Alcoa détaille son plan de réduction d’émissions carbone

22.06.2021
+

Métaux non-ferreux: la Chine peine à calmer le jeu

22.06.2021
+