Retour
cours des métaux

sulfate de nickel prix

Sulfate de nickel : deux nouveaux indicateurs au service des acteurs du marché

Posté par : Gaëlle Le Huérou 02.04.2021 à 15h45

Alors que la demande en sulfate de nickel continue de croître - ce composé chimique entre dans la composition des batteries ion-lithium NCM (nickel - cobalt - manganèse) - la revue Fastmarkets a décidé de mettre à disposition des acteurs du marché deux nouveaux indices mensuels, qui viendront compléter celui du prix hebdomadaire du métal domestique chinois.

 

Etablis sur les bases cif Chine, Japon et Corée, le premier indice inclura dans sa formule le cours comptant du nickel sur le LME et la prime correspondant aux frais de traitement et de transport, le second sera une prime.

Le marché spot du sulfate de nickel en est encore a ses balbutiements, l’essentiel du métal étant acheté par les fabricants de batterie via des contrats à long terme. Bien souvent, les fabricants négocient un prix annuel. Si le niveau de liquidités est encore assez bas, Fastmarkets pense que celui-ci s’élevera à mesure que les producteurs augmentent leurs capacités de production. Courant 2021 et 2022, des productions venues d’Europe, d’Australie et d’Asie sont en effet attendues sur le marché. D’autres projets sont en cours de développement. L’augmentation du nombre d’acteurs tout au long de la chaîne d’approvisionnement encouragera la progression des liquidités.

Environ 70% du nickel produit est consommé par le secteur de l’acier inoxydable, le secteur des batteries ne représente que 5 à 7 % pour l’instant. Les coûts de fabrication du sulfate de nickel restent encore assez élevés par rapport au prix de vente, ce qui est problématique.

Fastmarkets prévoit que l’utilisation du sulfate de nickel dans les batteries ion-lithium passera de 115.000 tonnes en 2020 à 580.000 tonnes en 2025. La revue spécialisée entend apporter, par le biais de ces deux indices, davantage de transparence. Les premiers indices ont été publiés le 1er avril.

Ainsi le prix du sulfate de nickel (teneur comprise entre 22 et 22,3% pour une concentration maximale de cobalt de 50 ppm) est établi à 4.206 $/t au 1er avril pour sa première cotation. La prime cif Chine, Japon et Corée, quant à elle, ressort à 2.400 $/t.

 

Le cuivre encore trop bas pour investir dans les mines

14.04.2021
+

La fonderie Liberty Aluminium du Poitou dans la tourmente

13.04.2021
+

Métaux non-ferreux : le FMI peine à convaincre le marché

13.04.2021
+