Retour
Rusal, aluminium

aluminium bas carbone Rusal

Rusal perçoit les premiers bénéfices de sa production verte

Aluminium bas carbone

Posté par : Gaëlle Le Huérou 22.06.2021 à 17h30

Le producteur russe Rusal est parvenu à dégager une petite prime sur ses ventes d’aluminium bas carbone. Les clients du transport, de l’emballage et de la construction, qui veulent réduire leur empreinte carbone, sont encore, dans leur grande majorité, réticents à débourser davantage pour de l’aluminium bas carbone.

 

Gregory Barker, président d’EN+, qui détient 57% de participation dans Rusal, a indiqué, lors de la conférence sur la transition énergétique, que son groupe avait dégagé des faibles primes sur ses ventes d’aluminium bas carbone.

L’aluminium produit par Rusal émet 2,5 tonnes de carbone par tonne de métal produite contre plus de 16,5 tonnes pour certains produits chinois.

Rusal prévoit de séparer son activité aluminium bas carbone du reste début 2022. La nouvelle entité sera baptisée Al+. Concernant le projet de taxe carbone aux frontières de l’UE, Gregory Barker s’est dit inquiet des conséquences : « un moyen plus simple serait de détaxer l'aluminium à faible teneur en carbone au point d'entrée », a-t-il suggéré.

 

Le dérèglement des chaînes d’approvisionnement fait grimper les primes

18.10.2021
+

Ecobat Stolberg fermée jusqu’au printemps 2022

18.10.2021
+

Tesla ira s’approvisionner chez Prony Resources en Nouvelle Calédonie

14.10.2021
+