Retour
cours des métaux

ferroalliages ferrochrome ferro-silicium

Tour d’horizon des marchés des ferroalliages

Posté par : Aline Lecuq 22.11.2021 à 14h50

Avec de nombreux cours de ferroalliages à des niveaux record, les discussions, lors de la conférence internationale des ferroalliages, qui s’est tenue entre le 14 et le 16 novembre à Prague, ont tourné autour de la flambée des coûts de l’électricité en Chine et en Europe, des challenges posés par le fret et la logistique, de la décarbonation et des problèmes récurrents liés à la pandémie.

 

La crise énergétique chinoise

Le marché mondial des ferroalliages a fait face à des turbulences cette année, secoué par une demande solide et des tensions sur l’approvisionnement générées par la crise énergétique qui a frappé les principaux pays producteurs.

La Chine, principal producteur mondial de ferroalliages, a été confrontée à une crise énergétique persistante, une pénurie de charbon et l’imposition de restrictions de consommation énergétique. Ces problèmes d’approvisionnement en énergie ont ralenti, voire interrompu, la production de ferroalliages de certaines provinces telles que la Mongolie Intérieure, Ningxia ou Guangxi, ce qui a fait flamber les cours de certains métaux, à l’image du ferrochrome, du ferro-silicium ou du silico-manganèse. Les cours ont commencé à flancher fin octobre,  lorsque le gouvernement chinois a autorisé l’augmentation de l’extraction de charbon et mis en place des prix de l’électricité flottants pour stabiliser l’approvisionnement.

La hausse des coûts de l’électricité et les ambitions du pays de freiner les industries émettant beaucoup de carbone devraient continuer de planer sur les marchés des ferroalliages.

L’envolée des prix de l’électricité ailleurs dans le monde, des prix du gaz naturel, du charbon, du pétrole a propagé la crise énergétique dans les grandes économies, poussant les coûts dans la production d’alliages et les secteurs en aval. La dépendance de l’Europe au gaz importé a fait grimper les prix, ce qui a réduit les marges des aciéristes.

 

L’envolée des coûts du fret

Parallèlement, les coûts du fret, jusqu’à maintenant relativement marginaux, ont doublé, voire triplé, sur les 12 derniers mois. Ils ont donc dû être absorbés ou répercutés sur les clients. Les acteurs du marché dont l’approvisionnement n’était pas couvert par des contrats à long terme, ont été confrontés à des prix de fret très élevés, avec des temps réduits pour se décider.

 

L’urgence de la décarbonation

La production de ferroalliages est une industrie qui consomme beaucoup d’énergie, les producteurs sont donc confrontés à une pression grandissante pour décarboner, dans un contexte où la nécessite de réduire les émissions de carbone est de mieux en mieux acceptée par les producteurs, les négociants et les consommateurs.

 

La pandémie a été et reste un élément perturbateur

En Inde par exemple, où les mesures de confinement ont fortement impacté les exportations. L’industrie reste sous la menace de l’apparition de nouveaux variants.