Retour
cours des métaux

Ukraine énergie métaux

Guerre : crainte d’un resserrement de l’offre en métaux et d’une flambée des prix de l’énergie

Posté par : Gaëlle Le Huérou 01.03.2022 à 09h00

La plupart des producteurs russes d’aluminium avaient, jusque-là, échappé aux sanctions occidentales depuis l’annexion de la Crimée en 2014, à l’exception du producteur Rusal, deuxième producteur mondial après la Chine. Il avait subi des sanctions de la part des Etats-Unis entre avril 2018 et début 2019. En 2021, Rusal a produit 3,8 millions de tonnes d’aluminium, soit 6% de la production mondiale. Les marchés de Rusal sont l’Europe, l’Asie et l’Amérique du Nord. Glencore, par exemple, est lié au producteur russe par l’intermédiaire d’un contrat d’approvisionnement qui court jusqu’en 2025. Le producteur russe, qui désapprouve la guerre en Ukraine, pourrait être concerné par les sanctions occidentales. Le magnat de l’aluminium et patron de...

Ce contenu est réservé aux abonnés du site. Si cet article vous intéresse, consultez notre offre d'abonnements

L’aide aux industries électro et gazo-intensives disponible en juin

18.05.2022
+

Les aluminium d’affinage boudés

17.05.2022
+

Déchets & seconde fusion : corrections

10.05.2022
+
Compte Client