Retour
cours des métaux

cuivre aluminium LME

Métaux non-ferreux : une rentrée poussive

Posté par : Christophe Véron 03.01.2023 à 12h15

Alors que la trêve des confiseurs touche à sa fin, les opérateurs remettent lentement sur le métier l’ouvrage, clôturant ainsi une année 2022 que d’aucuns jugent « compliquée ». Un rapide coup d’œil dans le rétroviseur permet ainsi de constater, qu’à un an d’intervalle, les cours lowest des métaux cotés à Londres étaient les suivants, exprimés en euros :

Par rapport à la dernière semaine de 2022, le cours du cuivre a légèrement augmenté et repasse au-dessus de la barre des 8.400 dollars, soutenu  par la réouverture de la Chine, sans compenser ses pertes annuelles. Toutefois, le niveau de l’activité industrielle chinoise donne à nouveau des signes d’affaiblissement, ce qui suscite des inquiétudes de la part des opérateurs qui  anticipent désormais une demande tiède. Pour rassurer ces derniers,  Pékin a toutefois annoncé un certain nombre de mesures susceptibles de donner un coup de fouet à l’économie. « La Chine va investir directement à travers des mesures budgétaires », soulignent les courtiers de Marex Metals.

On aimerait le croire, toutefois, le PMI ‘officiel’ (purchasing managers’ index) chinois indique une contraction de l’activité industrielle en décembre, pour le troisième mois consécutif. La contraction est plus brutale et rapide qu’elle ne l’a été ces trois dernières années en raison du déferlement des contaminations au Covid-19.

Parallèlement, le PMI établi par Caixin, qui se concentre sur des entreprises plus petites et tournées vers l’export, indique lui également une contraction plus rapide que les mois précédents. Conclusion : il semble peu probable que les métaux industriels bénéficient d’un regain de demande dans les mois à venir. L’abandon des mesures sanitaires en Chine est néanmoins porteur d’espoir en ce qui concerne l’activité économique dans la première économie mondiale.  En attendant, les métaux évoluent de façon constatée. Si l’aluminium et le nickel optent pour le statu quo, on notera la forte baisse du zinc qui repasse sous les 3.000 dollars..

 

L’Europe renforce ses liens avec l’Amérique du Sud dans les métaux

03.02.2023
+

Rusal développe sa verticalité

03.02.2023
+

Argus des Métaux - Les déclarations de la Fed font plonger le dollar

02.02.2023
+