Retour
aluminium-hydro-circal

aluminium bas carbone standards

Aluminium bas carbone : l’industrie peine à s’accorder sur les standards

Posté par : Gaëlle Le Huérou 04.09.2020

Ces dernières années, les producteurs d’aluminium ont, chacun de leur côté, lancé des produits bas carbone. Mais, alors qu’ils ambitionnent de développer une industrie verte, ils agissent davantage comme des rivaux et peinent à s’accorder sur des standards. L’aluminium issu de la première fusion génère autour de 16,5 tonnes de CO2 par tonne de métal produite, selon l’Institut International de l’Aluminium (IAI) – ce qui fait de lui le métal le plus énergivore de tous. En comparaison, l’acier émet 2,3 tonnes de CO2 par tonne produite, ce qui n’empêche pas que sa production globale soit bien plus polluante que celle de l’aluminium. En juin dernier, le cabinet de conseil Carbon Trust a proposé de retenir comme limite d’émission de CO2 le poids...

Ce contenu est réservé aux abonnés du site. Si cet article vous intéresse, consultez notre offre d'abonnements

Métaux non-ferreux : le cuivre en route pour des sommets

24.11.2020
+

Primes : 2021 sous de meilleurs auspices

20.11.2020
+

Billettes d'aluminium : des progressions de primes portées par la demande

18.11.2020
+
Compte Client