Retour
déchets métaux

déchets métaux prix

Déchets & seconde fusion : surchauffe sur les cuivreux ?

Posté par : Christophe Véron 08.12.2020 à 11h20

« Plus on s’élève et plus dure sera la chute. » Ils sont ainsi de plus en plus nombreux à citer le vieux proverbe chinois pour illustrer le risque qui pend au nez du métal rouge. Ceux-là ne croient pas vraiment à la réitération du scénario de 2011, année où les cours, propulsés à plus de 10.000 dollars la tonne, avaient permis la libération de quantités phénoménales de déchets de métal rouge sur le marché. Pour eux, la volatilité croissante du cuivre devient de plus en plus handicapante pour les industriels utilisateurs qui se montrent intéressés par des solutions de substitution quand le cuivre raffiné leur coûte trop cher. On peut donc supposer qu’il s’agit essentiellement des consommateurs de cathodes, le plus souvent fabriquées à partir...

Ce contenu est réservé aux abonnés du site. Si cet article vous intéresse, consultez notre offre d'abonnements

Métaux secondaires : coup de mou

26.01.2021
+

Bourse de Londres : chronique de la fin annoncée du Ring

22.01.2021
+

Déchets & seconde fusion : le doute s'immisce

19.01.2021
+
Compte Client