Retour
déchets métaux

Déchets & seconde fusion : vaccinés contre la baisse ?

Posté par : Christophe Véron 24.11.2020 à 12h15

Avec 140 euros de mieux sur une semaine, le cuivre casse le plafond des 6.000 euros. Sur le front des déchets cuivreux, l’ambiance est toutefois à une certaine prudence. Les usines abordent cette fin d’année avec précaution, arguant d’un manque de visibilité pour les mois à venir. De fait, si les commandes finissent par arriver, les carnets restent sous tension. « C’est franchement très compliqué de prévoir les approvisionnements en matières premières. Bien sûr, on a des précommandes, mais il faut garder à l’esprit qu’elles peuvent être remises en question au moindre signe de ralentissement de la consommation », explique un transformateur français. Dans ces conditions, il fallait s’attendre à une hausse des décotes appliquées aux...

Ce contenu est réservé aux abonnés du site. Si cet article vous intéresse, consultez notre offre d'abonnements

Vedanta cherche un partenaire pour vendre ses barres en cuivre

27.01.2021
+

Cuivre : Aurubis revoit ses prévisions de bénéfices à la hausse

27.01.2021
+

Métaux non-ferreux : la prudence reste de mise

26.01.2021
+
Compte Client