Retour
cours des métaux

étain perspectives déficit

Etain : l’offre a été, et reste, fortement impactée par la Covid-19

Posté par : Aline Lecuq 12.01.2021 à 10h45

L’étain a, comme les autres métaux du complexe, débuté l’année en fanfare, à la différence près que c’est un petit marché qui laisse peu de place à la spéculation d’une part, et d’autre part, qui est assez imperméable au contexte macro-économique. Il est donc probable que la vigueur des cours reflète l’impact de la crise sanitaire sur l’approvisionnement, qui a été fortement touché, notamment dans les pays producteurs qui ont appliqué des mesures de confinement. En Chine par exemple, la production d’étain affiné a reculé de 6,4 % en 2020, conséquence des perturbations dans l’approvisionnement de concentrés en provenance de Birmanie. En dépit de l’érosion de la demande, estimée à 6 %, le marché mondial de l’étain a enregistré un...

Ce contenu est réservé aux abonnés du site. Si cet article vous intéresse, consultez notre offre d'abonnements

Cuivre : Aurubis revoit ses prévisions de bénéfices à la hausse

27.01.2021
+

Métaux non-ferreux : la prudence reste de mise

26.01.2021
+

Cornish Metals veut lever des fonds pour ses projets de cuivre et d'étain en Cornouaille

19.01.2021
+
Compte Client