Retour
Glencore, zinc, plomb

Glencore zinc plomb

Glencore vend ses actifs sud-américains dans le zinc, le plomb et l'argent

Posté par : Gaëlle Le Huérou 05.03.2021 à 16h08

Zoug.- Le géant suisse des matières premières Glencore a délégué à BMO Capital Markets la tâche d’étudier d’éventuels partenariats ou de vendre ses actifs sud-américains du groupe dans le zinc, le plomb et l’argent.

Le portefeuille sud-américain de Glencore est constitué de la mine Aguilar en Argentine, des mines Los Quenales au Pérou, des installations Sinchi Wayra et Illapa en Bolivie, ainsi que des parts dans un projet d’exploration en Colombie. Les 33,75% dans la mine Antamina et les 22% dans le producteur péruvien Volcan ne sont pas concernés par la cession.

Glencore est le premier producteur minier de zinc au monde, avec 12% de la production mondiale. Il a produit 112.000 tonnes de concentrés de zinc et 6,121 millions d’onces d’argent en 2020. Les mines sud-américaines représentent, respectivement, 9,6% et 18,7% de la production de zinc et d’argent du groupe.

Ces cessions d’actifs interviennent alors que les métaux ont très récemment enregistré des progressions significatives : le zinc a atteint un pic de deux ans et demi à 2.952 $/t le 22 février tandis que le plomb a touché un sommet de 16 mois à 2.185 $/t ce même jour.

Si séparément, les mines ont suscité de l’intérêt, l’ensemble semble plus difficile à vendre et ce d’autant que des risques politiques existent en Bolivie où Glencore a une joint venture avec l’entreprise publique Comibol. « Les mines sont intéressantes mais le fait qu’elles doivent être vendues ensemble constitue un obstacle important », confirme une source proche du dossier.

Ce projet de cession intervient également dans un contexte de redistribution des rôles au sein des divisions zinc et plomb du groupe l’an dernier. Nick Popovic a succédé Daniel Maté en tant que directeur commercial. Il avait occupé cette fonction pendant de très nombreuses années. L’équipe de gestionnaires d’actifs a elle aussi été remaniée et renforcée par Nick Popovic en remplacement de Chris Esdale pour superviser les mines et les fonderies du groupe.

La stratégie de Glencore serait de rationnaliser les actifs qui ne font pas partie de son cœur de métier. « Nous voulons réduire le montant des actifs secondaires, ceux qui demandent beaucoup de gestion et rapportent moins », avait déclaré le pdg sortant Ivan Glasenberg.

 

Campine (plomb, antimoine) enregistre une baisse des résultats en 2020

01.04.2021
+

Un marché de l’aluminium « complètement fou »

22.03.2021
+

L'IZA veut mettre sur le devant de la scène le zinc, l’oublié de la révolution électrique

08.03.2021
+