Retour
cours des métaux

nickel aluminium Russie

L’aluminium fléchit

Argus des Métaux

Posté par : Aline Lecuq 26.02.2024 à 14h30

L’aluminium s’est contracté à un creux d’un mois ce matin, après une hausse conséquente des stocks de métal du ShFE et l’absence de sanctions américaines portant sur les métaux russes. A Londres, le cours de l’aluminium à trois mois reste proche du plus bas d’un mois touché vendredi, à 2.187 $/tonne. Plus tôt la semaine dernière, il avait culminé à un sommet de trois semaines, le marché anticipant des sanctions américaines à l’encontre du métal russe. 

« Cela n’aurait pas de sens que les Etats-Unis visent l’aluminium parce que les Russes prendraient des mesures de rétorsion. Ils pourraient en effet restreindre les exportations de platinoïdes et affecter l’industrie automobile », explique Tom Price, analyste chez Liberum.

« Normalement, à cette période de l’année, le niveau des stocks de cuivre et de zinc grimpe à Shanghai. C’est étrange de voir les réserves d’aluminium et de nickel progresser également. Il s’agit sans doute de métal réintroduit sur le marché par des spéculateurs », indique l’analyste.

A Shanghai, les stocks de métal léger ont bondi de 65,6% la semaine dernière, à 173.482 tonnes, soit un niveau plus vu depuis mai. Les stocks de nickel ont, quant à eux, progressé de 11%, à 17.758 tonnes, un seuil plus atteint depuis décembre 2020. En 2023, la Russie a produit 3,8 Mt de nickel, soit environ 6% de la production mondiale. Sur le LME, le nickel a reculé de 1,3%, à 17.265 $/tonne.

Le complexe repart à la hausse

12.04.2024
+

Le cuivre caracole à des pics plus vus depuis 2022

12.04.2024
+

Aluminium : Hydro inaugure son installation de recyclage de l’usine Årdal

12.04.2024
+