Retour
liberty, alvance, aluminium

Liberty Alvance aluminium

La fonderie Liberty Aluminium du Poitou dans la tourmente

Alvance sous protection de la justice

Posté par : Gaëlle Le Huérou 13.04.2021 à 10h30

Dans le cadre du dispositif  de prêt garanti par l’Etat, mis en place par le gouvernement français pour soutenir les entreprises face à la crise sanitaire, la fonderie Liberty Aluminium Poitou, d’Ingrandes dans la Vienne, a reçu un peu moins de 18 millions d’euros. Mais cet argent n’apparait plus aujourd’hui sur les comptes de l’entreprise. A l’été 2020, GFG Alliance, propriétaire de la fonderie, a fait des demandes de prêt auprès de quatorze établissements bancaires français, qui ont refusé, au regard de la situation financière fragile de la fonderie. GFG s’est alors tourné vers la société britannique Greensill et des banques allemandes, qui ont accepté. Greensill est l’un des principaux partenaires financiers de GFG en Europe. Début...

Ce contenu est réservé aux abonnés du site. Si cet article vous intéresse, consultez notre offre d'abonnements

Métaux non-ferreux : la consommation alimente l’envolée des cours

11.05.2021
+

Rusal finalise l’acquisition de Rheinfelden

28.04.2021
+

Le cuivre flirte avec les 10.000 dollars

27.04.2021
+
Compte Client