Retour
cours des métaux

Chine relance économique prix métaux

Le complexe des métaux industriels porté par l'espoir de mesures de relance économiques en Chine

Argus des Métaux

Posté par : Gaëlle Le Huérou 04.03.2024 à 14h30

Si le cuivre inscrit une progression depuis l’ouverture de la séance, cette dernière est freinée par les craintes concernant la demande chinoise. L’indice PMI chinois de février a en effet montré une contraction pour le 5e mois consécutif. Le cuivre enregistre une progression de 0,7% depuis l’ouverture, à 8.563 $/t. Il a atteint 8.569,5 $/t en séance ce matin, une valeur plus touchée depuis le 23 février. Le gouvernement chinois, qui se réunit à partir de demain, à l’occasion de la grand-messe politique, est sous pression : il doit affronter une crise immobilière, l’aggravation de la déflation, l’augmentation de la dette, les déboires des marchés boursiers. « L’attention se porte sur les sessions parlementaires chinoises, au cours desquelles des mesures de relance pourraient être décidées », commente un  trader. « Le développement des capacités d’énergie solaire pourrait ne pas être aussi significatif qu’escompté et le secteur de la construction ne devrait pas voir d’amélioration notable. En conséquence, la croissance de la demande de cuivre en Chine devrait être limitée », prévoit David Wilson, de la BNP. Outre l’espoir de mesures en Chine, le marché des métaux industriels profite de la contraction du dollar.

Les autres métaux enregistrent des progressions marquées, à l’image de l’étain (+1,55% à 26.900 $/t) et du zinc (+1% à 2.440 $/t). Le plomb s’apprécie lui de 0,3%, à 2.040 $/t, en dépit du renflouement des stocks, ce jour, de 3.850 t à 183.100 t. Ces derniers ont bondi de 65% depuis fin janvier.

Le nickel et l’étain a des sommets plurimensuels

22.04.2024
+

Aurubis convaincu du potentiel haussier du métal rouge

22.04.2024
+

Le complexe bien orienté

18.04.2024
+