Retour
LME, métaux

aluminium cuivre nickel

Les excès se payent cash

Panorama des métaux non ferreux

Posté par : Christophe Véron 15.03.2022 à 12h30

La semaine écoulée aura été celle de tous les excès. Emblématique de cette ambiance où tous les repères avaient volé en éclats, le nickel qui a dépassé mardi 8 mars les 100.000 dollars la tonne pour la première fois de son histoire, soit une hausse de plus de 110% par rapport à la clôture de la veille. Il s’agissait très probablement d’un squeeze du marché à l’égard des investisseurs ayant parié sur une baisse du prix du nickel, lesquels ont été obligés d'acheter le métal pour clore leur position coûte que coûte, faisant grimper artificiellement les cours. Mardi 8 mars, la tonne s'échangeait à 80.000 dollars lorsque les opérateurs du London Metal Exchange (LME) ont décidé de stopper les échanges. Mardi 15 mars, le commerce du nickel n'avait...

Ce contenu est réservé aux abonnés du site. Si cet article vous intéresse, consultez notre offre d'abonnements

Métaux de base : plombés par le confinement chinois

17.05.2022
+

Marchés quasi à l’arrêt, primes stables à des sommets

16.05.2022
+

Hydro produit avec succès de l'aluminium à très faibles émissions de carbone à Clervaux

12.05.2022
+
Compte Client