Retour
aluminium, cuivre, billettes

aluminium billettes cuivre

Les primes sur les billettes d’aluminium en augmentation constante

Posté par : Gaëlle Le Huérou 15.02.2021 à 17h30

Rotterdam.– Les primes sur le marché spot européen des métaux non ferreux n’ont quasiment pas fluctué exception faites de celles négociées sur les billettes d’aluminium, qui poursuivent leur ascension. 

 

Aluminium : des conditions en passe de s’améliorer

Les primes négociées sur le Vieux Continent sont restées stables cette semaine encore et ce, malgré des tensions toujours vives sur les disponibilités en lingots non dédouanés. Les primes nouées sur les lingots P1020 non dédouanés, départ entrepôts de Rotterdam, demeurent inchangées à 115-120 $/t. Le manque de containers et le coût élevé du fret ont nettement ralenti les expéditions vers le continent. « Les fabricants, qui exportent leurs produits au sein de l’UE, montrent un peu d’intérêt pour le métal non dédouané, ce qui soutient les primes », explique un trader. Un contrat aurait été conclu à une prime de 120 $/t, selon des sources. Les acteurs de marché se montrent plutôt optimistes, au vu de l’amélioration de la situation du côté des spreads sur le LME. Les contrats sont à nouveau en contango : de 6,5 $/t pour les échéances comptant et trois mois et de 0,5 $/t pour les échéances comptant et février. Jusque là, les acteurs avaient ignoré la backwardation en place depuis décembre 2020. « Si la position de contango s’installe, les primes ne pourront qu’augmenter », affirme un second trader.

Les conditions, sur le marché des lingots dédouanés, sont plus calmes, l’intérêt des acheteurs demeurant limité. Les primes sur les lingots P1020 dédouanés, départ entrepôts de Rotterdam, sont inchangées à 150-155 $/t, une fourchette qu’elles occupent depuis le 8 janvier. Des primes ont été conclues en dehors de la fourchette, mais l’essentiel demeure noué à l’intérieur. « Les conditions pour les livraisons de février et mars sont très différentes de celles du second trimestre, qui concentre l’essentiel de la demande. Les primes pour le second trimestre sont supérieures à celles nouées pour les livraisons de février et mars, dont certaines ont été signées à 140 $/t alors que la valeur de la backwardation était encore élevée », souligne un troisième trader.

Dans le Sud du continent, les primes sur les lingots dédouanés fca Italie et fca Espagne sont stables sur une semaine, à 200-210 $/t. Malgré une demande assez soutenue en Italie, les opérateurs ont constaté une baisse du niveau de liquidités alors que l’offre, s’est elle un peu étoffée. Certains pensent qu’une baisse sous les 200 $ est possible. Sur la péninsule ibérique, le niveau de liquidités est également bas, dans un marché où les disponibilités sont restreintes et la demande stable.

Outre-Atlantique, les primes sur les lingots dédouanés livrés dans le Midwest américain ont enregistré leur première hausse (+6,5%) depuis la mi-décembre, à 16-17 cents/lb, contre 15-16 cents la semaine dernière. Elles se rapprochent ainsi d’un pic de six mois. La demande est robuste, y compris dans le secteur automobile où la pénurie de semi-conducteurs crée des ruptures dans la chaîne d’approvisionnement. Les primes tirent également leur force du rétablissement par Joe Biden des droits de douane sur les importations d’aluminium provenant des Emirats Arabes Unis. Cette décision suggère que la politique du nouveau président pourrait ne pas être si différente de celle de son prédécesseur Donald Trump.

 

Billettes d’aluminium : la hausse se poursuit

Les négociations concernant le troisième trimestre ont déjà démarré. Et pour cause, les acheteurs craignent des tensions sur les disponibilités dans les prochaines semaines et les prochains mois. « Les consommateurs sécurisent déjà leur approvisionnement pour le troisième trimestre, alors que nous ne sommes qu’en février. C’est très inhabituel », commente un producteur. Les importations de billettes sont ralenties par le manque de containers et le coût élevé du fret. La production européenne, de son côté, n’est pas en mesure de combler le manque, même si un trader indique que « les producteurs européens font tout ce qu’ils peuvent pour accroître leur production, en ayant recours aux déchets ou en ouvrant des lignes supplémentaires de production. Mais quoiqu’il arrive ces productions ne seront pas disponibles de sitôt ». « Ni les traders ni les producteurs n’ont de billettes, les primes vont monter en flèche », prévient un second producteur. Elles ont renchéri de près de 200 $ depuis l’été. Cette semaine, elles n’ont pas fait exception : les primes sur les billettes 6063 livrées en Allemagne se nouent à 430-460 $/t, contre 420-450 $/t la semaine dernière. Celles livrées à Rotterdam ont renchéri de 10 $ sur une semaine, à 390-420 $/t. Celles négociées sur les billettes livrées en Italie et en Espagne ont progressé de 20 $, respectivement, à 420-460 $/t et 420-450 $/t. En Italie, les acheteurs consentent volontiers à se reporter sur d’autres qualités.

 

Cuivre : le cours s’emballe, les opérateurs se retirent

Faisant fi de l’envolée des cours LME et des mauvaises conditions météorologiques, les primes négociées sur les cathodes de cuivre sont restées étales à travers tout le Continent.

Celles nouées sur les cathodes livrées en Allemagne demeurent dans la fourchette de 80-90 $/t, qu’elles occupent depuis le 26 janvier. Si le cours du cuivre a atteint mercredi 10 février un sommet de 8 ans, à 8.327,50 $/t, son prix en euro a caracolé à un pic plus vu depuis août 2011, à 6.737 €/t (8.150 $/t). Le marché a été particulièrement actif la semaine dernière, compte tenu de la baisse des cours, ce qui n’est évidemment plus le cas cette semaine.

En Italie, c’est la neige qui a freiné les acheminements, ce qui n’a pas perturbé les primes outre mesure, restées stationnaires à 55-65 $/t cif Livourne.

A Rotterdam, où les primes cif sont inchangées à 40-50 $/t, l’offre est toujours aussi abondante, compte tenu des livraisons régulières effectuées depuis la Russie.

 

Zinc : des retards de livraison liés à la météo

Les primes sont restées insensibles à la vague de froid qui traverse actuellement l’Europe et ralentit les livraisons. Les primes sur les lingots SHG 99,995% dédouanés fca Anvers et Rotterdam se nouent entre 95-105 $/t sur fond de demande stable. « Nous avons reçu des commandes de la part de l’industrie du laiton mais moins de celle de l’industrie de l’acier galvanisé, qui dépend du secteur de la construction », a observé un trader allemand. Les primes fca Italie sont également stables à 150-160 $/t, tout comme elles le sont pour le métal livré à 170-190 $/t.

 

La Chine a importé des niveaux record de cuivre et d'aluminium en 2020

24.02.2021
+

Métaux non-ferreux : surchauffe

23.02.2021
+

Des primes sur l’aluminium (lingots et billettes) très fermes

22.02.2021
+