Retour
LME

cuivre aluminium LME

Métaux non-ferreux : orage … ô désespoir !

Panorama des métaux non ferreux

Posté par : Christophe Véron 21.06.2022 à 10h45

Le marché des métaux pâtit d’une météo pour le moins capricieuse et pour tout dire, orageuse. Le LME Index, un indice qui intègre les cours de l'aluminium, du cuivre, du plomb, du nickel, de l'étain et du zinc échangés sur le LME, atteignait 4.213.10 points lundi 20 juin, soit une baisse de plus de 8% en une semaine. Il s'agit de son plus bas niveau depuis décembre.

Dès le début de cette semaine, les cours du cuivre ont sombré à un creux de 9 mois, alors que les hausses de taux dans de nombreux pays alimentaient les craintes de récession à l’échelle mondiale et de tassement de la demande pour les métaux industriels, particulièrement en Chine. « Les investisseurs fuient les actifs risqués, notamment en raison des relèvements de taux visant à tempérer l’inflation », explique John Meyer, analyste chez SP Angel. Il précise que le marché est également impacté par les inquiétudes concernant le ralentissement de la demande en Chine, en raison de la politique ‘zéro Covid’ qui assomme littéralement l’économie du pays et son secteur manufacturier. Une réduction des taux d’intérêt en Chine pour stimuler la croissance serait malvenue au vu des hausses décidées ailleurs, puisqu’elle se traduirait par une dépréciation du yuan et une chute des capitaux.

« Nous tablons sur un marché plus ou moins à l’équilibre en 2022, avec un basculement vers un excédent de production au second semestre 2022 et en 2023, qui permettra de renflouer les stocks de cuivre », indiquent pour leur part les analystes d’UBS. « Le contexte économique n’est pas compatible avec la croissance de la demande de 3 à 5 % par an nécessaire pour maintenir le marché à l’équilibre ou en déficit en 2023/2024 », estiment-ils.  Sur une semaine, le métal rouge voit son cours lowest LME céder près de 300 dollars, le faisant repasser sous la barre des 9.000 dollars.

 

Gros coup de mou pour l’alu

Mauvaise passe également pour l’aluminium dont le cours LME abandonne une bonne centaine de dollars et repasse sous les 2.500 dollars,  lesté par une production excédentaire dans un contexte de crainte de récession défavorable à la demande en métaux industriels. Le marché de l'aluminium s'est complétement renversé, selon Daniel Briesemann. « Alors qu'une pénurie était encore anticipée il y a peu, le marché semble désormais considéré comme suffisamment, voire largement, approvisionné », affirme-t-il. Le métal a enregistré jeudi 16 juin un plus bas depuis près d'un an, à 2.487 dollars la tonne, effaçant les gains colossaux induits par la guerre en Ukraine qui avait fait culminer l'aluminium à son sommet historique en mars. Sur la période de janvier à avril, le Bureau mondial des statistiques sur les métaux (WBMS) a estimé que le marché global de l'aluminium était excédentaire de 400.000 tonnes, alors qu'il était largement déficitaire pour l'ensemble de 2021. La Chine a notamment dopé ses exportations avec près de 677.000 tonnes d'aluminium exportées en mai, selon des données publiées au début du mois. « Un montant record » d'après M. Briesemann, qui s'explique notamment par une reprise de l'activité des fonderies après les contraintes imposées pendant les Jeux olympiques au début de l'année et l'annonce par le gouvernement chinois « d'investissements accrus dans les infrastructures afin de soutenir l'économie ». Si la Chine est une grande consommatrice de métaux industriels, elle est également une importante productrice puisqu'elle représente actuellement environ 58 % de la production mondiale totale, selon le WBMS.

Les autres métaux s’inscrivent dans le sillage du cuivre et de l’alu. Le nickel limite la casse avec une perte de seulement 300 dollars, à 25.850 dollars ce mardi. Le plomb fait preuve d’une fragile stabilité à 2.100 dollars, alors que son métal frère le zinc cède 70 dollars, à 3.570 dollars. Enfin, l’étain est stable, à 30.850 dollars.

 

La défense américaine signe un contrat avec Lynas

22.06.2022
+

Aurubis teste des énergies alternatives au gaz naturel

21.06.2022
+

AIP a pris le contrôle de Duffel Aluminium

17.06.2022
+