Retour
cours des métaux

cathodes de cuivre lingot d'aluminium briquettes de nickel

Métaux non ferreux : des primes soutenues essentiellement par les tensions sur les approvisionnements

Panorama des primes

Posté par : Gaëlle Le Huérou 12.02.2024 à 12h30

Rotterdam.– Les primes négociées sur le marché européen restent fermes, en raison des tensions sur les approvisionnements, mais la faiblesse persistante de la demande freine leur progression.

 

Aluminium : ferme

Les primes sont restées globalement stables ces derniers jours dans le nord du continent, malgré des offres effectuées à la hausse. Les primes sur les lingots d’aluminium P1020 dédouanés, au départ des entrepôts de Rotterdam, sont stationnaires, à 240-255 $/t, sur une semaine, mais en nette progression par rapport à leur fourchette de début d’année de 190-215 $/t. Les offres sont supérieures à 255 $/t. Et la valeur élevée du contango permet de conserver les tonnages, sans que la pression financière ne se fasse ressentir. Le marché est toutefois pénalisé par la faiblesse persistante de la demande. Les primes sur les lingots non dédouanés sont également stables, à 170-180 $/t.

Idem en Italie, où elles se scellent entre 275 et 290 $/t sur une base FCA. Les offres sont supérieures à 300 $/t, dans un marché où les tensions se font davantage ressentir, au regard des difficultés de circulation en mer Rouge. En Espagne, les primes se sont appréciées à 260-270 $/t, sur une base FCA, compte tenu des difficultés d’approvisionnement.

 

Cuivre : raffermissement en Allemagne

En Allemagne, les primes négociées pour les cathodes de cuivre Grade A, sur une base livré, ont progressé de 20 $ à la fourchette basse pour s’établir à 180-200 $/t. La hausse s’explique par le regain de demande et le recours plus important au métal spot, les usines ayant repris leur rythme, après les congés de fin d’année. Au dernier trimestre 2023, la demande était faible et le niveau de 180 $/t était justifié mais, aujourd’hui, compte tenu du retour de la demande, celui-ci n’est plus représentatif du marché, estiment les opérateurs. « Le recul de la demande en 2023 a conduit à une baisse du volume d’affaires conclu sur le marché spot. Actuellement, des tensions sur les disponibilités existent et les usines viennent s’approvisionner sur le marché spot », indique un trader, pointant que les stocks de 2023 sont épuisés. Certains tempèrent toutefois l’enthousiasme des acteurs du marché, qui estiment que la demande ne concerne qu’une minorité d’opérateurs. « La demande demeure faible ; cela ne sert à rien de s’emballer », estime un 2e trader.

En Italie, la demande s’est également légèrement raffermie, sur fond de retards de livraisons en provenance d’Afrique, en raison des tensions en mer Rouge. Les primes sur les cathodes CIF Livourne restent inchangées à 130-150 $/t. « La progression de la demande découle des tensions en mer Rouge », estime un trader.

Les primes nouées pour les approvisionnements en cathodes CIF Rotterdam sont stables à 110-130 $/t et ce, depuis le 11 juillet 2023. Les liquidités ne décollent pas sur ce marché, où les offres sont proches de la fourchette basse. Un surcroît d’activité a été observé concernant les Warrants. Des cathodes en provenance d’Afrique du Sud seraient disponibles en quantité plus importante et un afflux de liquidités a été constaté entre 40 et 60 $/t.

 

Nickel : progression

L’activité s’est accélérée sur le marché européen du nickel. La demande, à la fois pour les cathodes et les briquettes, s’est étoffée, mais s’agissant des cathodes, des tensions sur les disponibilités sont à déplorer. Celles nouées sur les cathodes entières, au départ des entrepôts de Rotterdam, se sont raffermies à 200-350 $/t, contre 150-350 $/t auparavant. Les retards de livraisons transitant par la mer Rouge ont un impact modéré sur le marché : l’offre concernant les livraisons à court terme se tend et crée des besoins ici et là pour des volumes de remplacement. Les livraisons sont retardées mais pas annulées, l’effet sur les primes demeure à cet égard limité. Les primes sur les cathodes coupées ont progressé à 350-550 $/t, depuis la fourchette de 350-450 $/t pratiquée la semaine passée. Les tensions sur les cathodes coupées, enregistrées depuis le début de l’année, commencent à se refléter au niveau des primes. Celles finalisées sur les cathodes coupées, supérieures de 250 $/t à celles appliquées aux cathodes entières, reflètent les frais de coupe, de conditionnement et de transport. Les primes sur les briquettes sont inchangées à 150-350 $/t. Les négociations, qui vont cependant bon train, s’accompagnent d’offres supérieures, les acteurs du marché montrant un certain intérêt pour les briquettes. Les consommateurs sont, en outre, un peu plus présents sur le marché spot, les niveaux de primes étant faibles, au regard de ceux  pratiqués en janvier et en 2023.

 

Zinc : étal

Sur une semaine, les primes finalisées sur les livraisons de lingots de zinc SHG sont demeurées inchangées, à 200-230 $/t, sur une base FCA Rotterdam et Anvers. Les liquidités n’ont pas décollé, les stocks de 2023 permettant de pallier les besoins actuels. En dépit des perturbations sur le front de l’offre, la demande reste le principal facteur de pression.

En Italie, les primes sont également stables sur une semaine, à 270-300 $/t pour le métal livré. Le marché italien est légèrement plus animé que dans le nord du continent, d’où le niveau de liquidité légèrement supérieur. Les primes sur les lingots FCA Italie demeurent stationnaires à 240-260 $/t.

 

 

Les primes nouées sur les livraisons de métaux industriels poursuivent leur contraction

13.11.2023
+

Zinc : les acteurs du marché pas plus éclairés à la sortie de la LME Week

23.10.2023
+

Métaux : demande au point mort, les primes parviennent, au mieux, à se stabiliser

02.10.2023
+