Retour
cours des métaux

Eurometaux non ferreux Covid-19

Non ferreux / Covid-19 : Eurometaux rappelle à l’UE le rôle « essentiel » de l’industrie

Posté par : Gaëlle Le Huérou 10.04.2020

Bruxelles.– La pandémie de Covid-19 a engendré une crise sanitaire majeure en Europe, et ailleurs dans le monde, qui a très rapidement détérioré les conditions économiques.

Guy Thiran, président de Eurométaux, l’association représentant les acteurs de l’industrie en Europe, a estimé à cet égard que « la priorité pour l’industrie des métaux non ferreux, face à la crise sanitaire du Covid-19, est de préserver la santé des employés et de réduire la propagation du virus tout en maintenant, là où c’est possible, la production pour subvenir aux besoins essentiels. Les entreprises du secteur traversent une crise qui devrait s’aggraver au cours des prochaines semaines ou des prochains mois ».

Il a rappelé que l’industrie des métaux non ferreux contribuait aux besoins essentiels des pays européens, tels les équipements médicaux, les emballages alimentaires et les infrastructures critiques. Il est donc important de maintenir la chaîne d’approvisionnement, vitale pour tenir face à la crise sanitaire et, au-delà pour soutenir la transition écologique.

Une enquête de Eurometaux effectuée auprès de ses membres, a montré que le secteur des métaux non-ferreux subissait une détérioration très nette de ses conditions économiques qui affecte la demande, la chaîne d’approvisionnement et la logistique. L’industrie des métaux non-ferreux a une forte implication dans les pays tels que la France, l’Italie et l’Espagne, des régions fortement impactées par le Covid-19. Les conséquences sont différentes tout au long de la chaîne d’approvisionnement, mais déjà les producteurs doivent faire face aux pires conditions économiques qu’ils ont rencontrées depuis la fin de l’année 2015 avec des baisses de cours sur le LME allant de 10 à 20%.

 

Eurometaux adresse ses recommandations à l’UE

Eurometaux demande à l’Union européenne de soutenir l’industrie. Les mesures de soutien pourraient être les suivantes :

- reconnaître son rôle primordial dans la chaîne de valeurs des besoins « essentiels », lui permettant ainsi de figurer parmi les activités autorisées à fonctionner et ainsi de bénéficier des mesures tels que l’accès aux équipements de protection.

- assurer le transport transfrontalier en ouvrant notamment des voies rapides aux camions transportant des matières premières et rationaliser la procédure de notification des transferts de déchets.

- garantir à l’industrie l’accès aux matières premières « essentielles »

- inciter les banques et les compagnies d’assurance à maintenir l’accès aux liquidités

- accorder une certaine flexibilité quant la mise en œuvre des politiques européennes, tels que la mise en conformité avec les conclusions MTD.

 

Sondage Reuters : les dernières prévisions des analystes, dans un marché très fluctuant

04.11.2020
+

Métaux de base : une Semaine du LME et des négociations de contrats en mode virtuel

21.10.2020
+

Nickel : le métal le plus susceptible d’être touché par la crise du Covid-19

09.06.2020
+