Retour
palladium

Norilsk Nickel nickel palladium

Norilsk Nickel : un bénéfice net en hausse de 95% sur 2019

Posté par : Gaëlle Le Huérou 28.02.2020

Le géant russe du nickel et du palladium Norilsk Nickel a dégagé un bénéfice net en hausse de 95% en 2019, porté par une augmentation des cours du nickel et du palladium ainsi que des volumes de production. Le bénéfice net est ainsi ressorti à 5,97 milliards de dollars en 2019, pour  3,06 milliards en 2018.

« L’année 2019 s’est révélée être l'une des meilleures années pour l’entreprise  au cours de la dernière décennie grâce à une performance opérationnelle robuste et un contexte macroéconomique favorable », a commenté Vladimir Potanin, président du groupe, dans un communiqué. Norilsk Nickel est détenu en partie par l’oligarque russe Vladimir Potanin et le groupe russe d’aluminium Rusal.

Norilsk Nickel prévoit de dépenser entre 2,2 et 2,5 milliards de dollars de capitaux en 2020, notamment dans l’accroissement des capacités de production. Et en particulier dans le palladium où en janvier le groupe a connu une hausse de 7% sur un an. Il table un déficit de 900.000 tonnes cette année. Ce marché souffre d’un déficit chronique d’offre, ce qui explique l’ascension fulgurante des cours du métal précieux ces derniers mois. Pour autant, Norilsk n’a pas l’intention de livrer plus de palladium au marché cette année via son fonds Global Palladium : il a fait savoir ces jours-ci qu'il maintiendra son volume de ventes entre 300.000 et 500.000 tonnes cette année et ce, en dépit des fortes tensions sur les disponibilités.

Métaux non-ferreux : le cuivre en route pour des sommets

24.11.2020
+

Métaux non-ferreux : vaccins… le marché veut y croire

17.11.2020
+

Bluejay et Rio Tinto forment une JV autour du projet de nickel Enonkoski

16.11.2020
+