Retour
lingots, aluminium, Rotterdam

aluminium primes Europe

Panorama des primes : un marché de l'aluminium chamboulé

Posté par : Gaëlle Le Huérou 30.04.2020

Rotterdam.– Très peu de mouvements ces derniers jours sur le marché européen des primes où les participants doivent encore faire leur retour alors que le déconfinement est amorcé.

Aluminium : marché en hausse
C’est un peu le désordre qui règne en ce moment sur le marché européen de l’aluminium, en raison du faible écart entre les primes nouées sur le métal dédouané, plutôt dédié à la consommation, et celles scellées sur celui du métal non dédouané, où sont pratiquées des opérations financières. Cet écart s’est cependant un peu accentué ces derniers jours avec la progression des primes enregistrée sur les contrats de livraison de lingots P1020 dédouanés, à 90-105 $/t, départ entrepôts de Rotterdam. Elles s’apprécient ainsi de 5 $ par rapport à la fourchette pratiquée la semaine passée, de 85-100 $/t. creusant ainsi un peu l’écart entre celles finalisées sur le marché du métal non dédouané, qui restent inchangées à 75-85 $/t. 


La valeur de contango, particulièrement élevée en ce moment, permet à une certaine catégorie d’opérateurs de réaliser des opérations de « cash & carry ». Ces opérations ont habituellement lieu sur le métal non dédouané mais « au vu des niveaux de primes, il fait plus sens aujourd’hui d’acheter du métal non dédouané », explique un trader. Le marché du métal dédouané a toujours reflété la consommation des utilisateurs finaux, un peu moins ces derniers temps au regard de la nature des opérations réalisées sur ce dernier. 


« On peut dire que la chute des primes sur le métal dédouané a été rapide, dramatique et violente même », commente un trader, en référence à l’effondrement survenu à la fin du mois de mars. « Difficile d’obtenir une offre pour le métal dédouané. Quand je fais une offre à 100 $, la plupart des acheteurs ne sont pas intéressés », ajoute de son côté un autre trader, selon lequel « la situation a vraiment évolué comparé à il y a un mois où les acheteurs paniquaient ». 


Si le marché a pu profiter d’un récent regain de demande, les acteurs de marché restent baissiers pour les perspectives à long terme, au regard des fondamentaux. « En Europe, où les gens ont peur pour leurs emplois, la consommation finale va ralentir », déclare un autre trader. Les consommateurs ont acheté de l’aluminium quand les cours étaient bas, aujourd’hui leurs stocks sont pleins. Ils n’ont donc pas besoin de consommer alors que la production de lingots n’a, elle, que très peu fléchi, les producteurs de produits à valeur ajoutée s’étant pour beaucoup reconvertis en producteurs de lingots. 


En Italie, les primes nouées sur les livraisons de lingots dédouanés rendus sur une base fca se sont appréciées à 120-130 $/t, pour une fourchette de 110-120 $/t la semaine dernière. La demande reprend tout doucement avec le déconfinement mais le sentiment baissier perdure. « Des difficultés apparaissent concernant les paiements des livraisons de juin. La demande risque d’être faible pour plus longtemps que prévu », s’inquiète une source du marché.