Retour
SAM Technologie

SAM Renault liquidation

Renault ne soutient pas le projet de reprise de la Sam

Aluminium / France

Posté par : Gaëlle Le Huérou 24.11.2021 à 09h40

Renault, sur qui tous les espoirs reposaient, ne soutient pas le projet de reprise de la Sam, qu'il juge trop fragile. Le projet "ne présente pas les conditions de pérennité et de sécurité nécessaires", a indiqué mardi le groupe automobile.

 

Le constructeur avait jusqu'à aujourd'hui, mercredi 24 novembre, pour se prononcer sur ses intentions. Le projet de reprise reposait sur la condition que Renault s'engage sur des volumes de commande suffisamment étoffés pour que la SAM puisse tourner - ce dernier étant son principal donneur d'ordres. 

Patrick Bellity, ancien patron de la fonderie, en liquidation judiciaire depuis le 16 septembre, avait déposé jeudi 18 novembre auprès du tribunal de Commerce de Toulouse une lettre d’intention en vue de sa reprise. Il était soutenu par la région Occitanie, qui s’engageait à lui accorder une subvention de 900.000 € et un prêt de 2,4 M€, et l’Etat français, qui lui accordait 1 M€ de subventions et 4,5 M€ de prêts. La Société Aveyronnaise de Métallurgie avait été reprise en 2017 par le groupe chinois Jinjiang.

La nouvelle est un choc pour les 350 salariés qui comptaient sur le constructeur français. Le tribunal devrait prononcer la liquidation sèche de la SAM, et ce alors qu'elle bénéficiait du soutient de l'Etat. Renault a fait savoir qu'il allait proposer "des solutions alternatives d'emploi au sein du Renault Group".

 

Renault soutient la reprise d’Alvance Aluminium Wheels mais pas celle de la SAM

29.11.2021
+

Jinjiang Sam pourrait être reprise par son ancien patron

27.05.2021
+

Jinjiang Sam en redressement judiciaire

13.12.2019
+