Retour
cours des métaux

inflation Etats-Unis métaux

Argus des Métaux - L’inquiétude toujours de mise

Posté par : Gaëlle Le Huérou 10.08.2022 à 14h35

Les données concernant la Chine, publiées ces dernières heures, suggèrent une contraction du secteur de la construction, ce qui inquiète les investisseurs, car il est l’un des principaux secteurs de consommation de métaux. L’indice chinois des prix à la construction a dévissé à un plus bas de 17 mois en juillet. Reflétant ces préoccupations, les cours  du cuivre et de l’aluminium essuient des baisses à l’issue de la matinée. Le métal rouge a toutefois repris un peu de terrain en ce début d’après-midi, après avoir reflué à 7.889 $/t :  il fléchit de 0,1% à 7.975 $/t. « Le marché est aujourd’hui capable d’une certaine résilience face à ce genre d’informations », estime Ole Hansen, analyste de Saxo Bank. « A court terme, le risque de récession demeure, au regard de ce qui se passe en Chine et sur le plan géopolitique ». L’aluminium cède lui autour de 0,8% à 2.470 $/t. Le nickel et l’étain abandonnent respectivement 0,6 et 0,5%. Le plomb évolue lui en territoire positif : il s’apprécie de 0,4%. Le zinc profite des tensions immédiates sur l’offre et gagne 1% à 3.570 $/t. Concernant l’alliage d’aluminium NASAAC, la bourse de Londres a indiqué que le métal de la marque FAK ne serait plus disponible à compter du 10 novembre.

L’or fait preuve de prudence aujourd’hui alors qu’est attendu dans l’après-midi l’indice des prix à la consommation aux Etats-Unis pour juillet. Le métal cède 0,1% à 1.793 $/once. « Si le recul de l’inflation se confirme cela pourrait limiter la hausse des taux d’intérêt », suggère Ole Hansen. Selon lui, la contraction du début de séance est imputable à des prises de bénéfices.

Les primes sur l’aluminium poursuivent leur contraction

26.09.2022
+

Argus des Métaux - Le complexe pâtit des perspectives de demande

26.09.2022
+

Argus des Métaux - Le marché tiraillé entre optimisme et pessimisme

23.09.2022
+