Retour
ferrochrome, cobalt, sélénium

ferrochrome cobalt sélénium

Métaux mineurs : les négociations des contrats 2021 s’avèrent épineuses

Posté par : Aline Lecuq 19.10.2020 à 17h45

Alors que la fin d’année approche, les négociations des contrats 2021 commencent et le moins que l’on puisse dire, c’est que la crise du coronavirus ne facilite pas les choses. Les opérateurs doivent en effet jongler avec les incertitudes concernant les conséquences d’une seconde vague. Les consommateurs de ferrochrome, par exemple, se montrent très prudents quant aux volumes qu’ils achètent. En outre, les consommateurs qui regardent généralement la quantité de métal achetée sur l’année écoulée, doivent se référer aux volumes de 2019. « C’est clairement un jeu de devinettes. Nous devons accepter le fait que nous allons vivre avec le virus » soulignait un producteur de ferrochrome. « Nous continuons de sécuriser nos contrats à long...

Ce contenu est réservé aux abonnés du site. Si cet article vous intéresse, consultez notre offre d'abonnements

Métaux mineurs : perspectives 2021 robustes pour le ferromolybdène

03.11.2020
+

Métaux mineurs : le retour des opérateurs chinois va dicter la tendance

12.10.2020
+

Cobalt : importations historiques en août

28.09.2020
+
Compte Client