Retour
OMC

nickel Indonésie OMC

Minerai de nickel : l’UE remonte au créneau auprès de l’OMC

Posté par : Gaëlle Le Huérou 20.01.2021 à 09h00

Bruxelles.- L’Union européenne est remontée au créneau auprès de l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC) jeudi 14 janvier, en lui demandant de former un groupe spécial qui sera chargé de statuer sur l’interdiction d’exporter des minerais mise en place par l’Indonésie. L’UE a déposé une première plainte en novembre 2019 contre les restrictions à l'exportation, notamment des minerais de nickel et de fer, utilisés dans la fabrication de l'acier inoxydable.

La Commission européenne, qui coordonne la politique commerciale des 27 pays de l’Union européenne, a déclaré que l’interdiction d’exporter du minerai de nickel, décrétée par l’Indonésie, et les exigences nationales imposées en matière de traitement des minerais de nickel et de fer étaient illégales et injustes pour les producteurs d'acier de l'UE. « Le fait est qu'aucun membre de l'OMC n'est autorisé à restreindre les exportations de matières premières de cette manière, en imposant des restrictions illégales pour favoriser les producteurs nationaux », a déclaré le commissaire européen chargé du Commerce, Valdis Dombrovskis, dans un communiqué.

La demande de l’UE de former un groupe spécial fait suite à une période de consultations, ouverte le 30 janvier 2020, mais qui n'a pas permis d’aboutir à une solution. La décision de ce groupe spécial ne devrait pas intervenir d’ici au moins un an. « La production européenne d'acier inoxydable se situe à son niveau le plus bas depuis 10 ans, alors que l'Indonésie est sur le point de devenir le deuxième producteur mondial, après la Chine, en raison de mesures injustes », estime la CE. L'industrie européenne de l'acier inoxydable, qui représente 20 milliards de dollars, emploie directement quelque 30.000 personnes, avec comme principaux acteurs Acerinox, Aperam, Outokumpu et Acciai Speciali Terni.

De son côté, l'UE a imposé des droits sur les produits en acier inoxydable laminés à chaud en provenance d'Indonésie en 2019. Elle a également ouvert une enquête en septembre 2020 sur les produits laminés à froid.

 

Eramet a creusé ses pertes en 2020 mais reste optimiste

19.02.2021
+

Primes : l’aluminium orienté à la hausse

22.01.2021
+

Productions durables : Nornickel va rejoindre la blockchain RSBN

20.01.2021
+