Flash infos

Nickel / Russie : bientôt une fusion Rusal-Nornickel ?

15/07/22
+

Le président de Nornickel, Vladimir Potanin, a annoncé son intention d’engager des discussions autour d’une fusion avec Rusal. « Aujourd’hui (lundi 4 juillet, ndlr), j’ai envoyé un courrier dans lequel je confirme notre accord pour débuter les discussions sur une fusion avec Rusal », a déclaré V. Potanin lors d’une interview avec RBC TV. Cette annonce intervient après une nouvelle salve de sanctions par le Royaume-Uni, le 29 juin dernier, qui vise notamment l’oligarque russe. Rusal ne s’est pas encore exprimé sur le sujet.

Matières premières / Suisse : moins de neutralité de la part du pays helvétique ?

15/07/22
+

Moins d’opacité ? La Suisse, qui ne sait pratiquement rien des échanges commerciaux réalisés dans le secteur des matières premières sur son sol, y réfléchit. Pour l’heure, le pays helvétique ne collecte aucune donnée. Il ne sait donc pas combien d’entreprises il abrite, ni quelle est leur contribution à la richesse du pays. Or de nombreux négociants sont basés en Suisse : Trafigura, Glencore, Vitol, Gunvor… L’essentiel des transactions réalisées sur le pétrole russe se fait en Suisse : un pourcentage de 80%, impossible à vérifier à ce jour, est évoqué. La ville de Zoug, baptisée la « Coal Valley » accueille des grands groupes russes, soit l’équivalent de 225 millions de tonnes de charbon. 75% des exportations russes partiraient de Suisse...

LME : ED&F change de catégorie et quitte donc le Ring

15/07/22
+

ED&F Man Capital, actuellement membre de catégorie 1 du LME, va devenir un membre de catégorie 2, portant à 8 le nombre de membres actifs sur le Ring. D’après un mémo interne envoyé à la division courtage d’ED&F Man Capital, cette décision de quitter la catégorie 1 est stratégique. C’est une déception pour le LME, qui était passé à 8 membres de catégorie 1 après le départ de Triland Metals en août 2021, avant de revenir à 9 avec l’arrivée de Sigma Broking, en janvier dernier. Le LME s’est fixé deux critères à respecter pour éviter une fermeture définitive : les membres de catégorie 1 ne doivent pas être moins de 5, et les volumes échangés ne doivent pas chuter de plus de 25 %. Personne ne s’attend à 3 départs supplémentaires, mais un déclin conséquent des volumes ne peut pas être écarté. La Bourse s’est efforcée d’améliorer les liquidités, surtout depuis sa décision de suspendre les échanges sur le nickel, en mars dernier.

Fils rectangulaires alu chinois : les Etats-Unis lèvent leurs droits de douane et de compensation

13/07/22
+

Fait rarissime, le ministère américain du commerce a annoncé mercredi 6 juillet qu'il révoquait les ordonnances de droits antidumping et de droits compensateurs sur certains produits extrudés en aluminium chinois. Suite à un changement de contexte, le Département américain du Commerce a décidé d'exclure les fils machine rectangulaires de largeurs comprises entre 2.95 et 6.05 mm et d’épaisseurs comprises entre 0.65 et 1.25 mm du champ d'application des droits antidumping et compensateurs. La révocation des droits antidumping et compensateurs s’applique, respectivement, à partir du 30 avril 2021 et du 1er janvier 2021.

 

Produits plats chinois : bonne nouvelle, la CE lève la suspension sur les droits antidumping

13/07/22
+

European Aluminium s’est réjoui de la levée de la suspension des droits antidumping sur les produits plats chinois en aluminium. Cette suspension, en place depuis neuf mois, devait être reconduite ou levée. Elle sera finalement levée, a décidé la Commission Européenne, au terme de son enquête. Les droits de douane sur les produits laminés en aluminium chinois s’échelonnent de 14 à 25% et s’appliquent depuis le 12 juillet. « Nous sommes soulagés que nos producteurs soient enfin protégés contre la concurrence déloyale des produits laminés plats chinois (…) qui a des conséquences économiques dévastatrices pour les producteurs européens d'aluminium et des conséquences encore pires pour la lutte contre le changement climatique mondial », a commenté Paul Voss, dg de l’association, qui représente les acteurs de la filière aluminium en Europe.

 

Bientôt une fusion Rusal-Nornickel ?

+

Le président de Nornickel, Vladimir Potanin, a annoncé son intention d’engager des discussions autour d’une fusion avec Rusal. « Aujourd’hui (lundi 4 juillet, ndlr), j’ai envoyé un courrier dans lequel je confirme notre accord pour débuter les discussions sur une fusion avec Rusal », a déclaré V. Potanin lors d’une interview avec RBC TV. Cette annonce intervient après une nouvelle salve de sanctions par le Royaume-Uni, le 29 juin dernier, qui vise notamment l’oligarque russe. Rusal ne s’est pas encore exprimé sur le sujet.

 

Trafigura confirme le rachat de Stolberg

12/07/2022
+

Le nom de l'acheteur pour la fonderie Stolberg, en Allemagne, détenue par l’entreprise de recyclage de batteries Ecobat, est désormais dévoilé, Trafigura, le propriétaire du producteur de zinc et de plomb Nyrstar, a confirmé mercredi 6 juillet avoir conclu un accord exécutoire pour l’achat de  la fonderie. « L’association de l’usine de Stolberg avec Nyrstar, qui exploite trois fonderies de zinc en Europe, dans un rayon de 300 km autour de l’usine, offre une occasion unique d’utiliser plusieurs sous-produits de Nyrstar comme matière première pour l’activité de Stolberg, permettant ainsi de fournir des métaux stratégiques produits localement aux marchés de croissance critiques de l’Europe, avec une empreinte carbone réduite et une efficacité accrue », a déclaré Daniel Vanin, chef exécutif de Nyrstar. L’accord va être soumis aux autorités de la concurrence allemandes, un processus qui pourrait durer plusieurs mois.

 

Manuel Gil nommé à la tête de Recylex

06/07/22
+

Depuis le 1er juillet, Manuel Gil est président du conseil d'administration et directeur général de Recylex S.A. Il remplace Thomas Hüser. Manuel Gil est rentré chez Recylex en décembre 2021 en qualité de directeur de la transformation opérationnelle.

Plomb : Berzelius Stolberg bientôt dans de nouvelles mains ?

05/07/22
+

La fonderie Berzelius Stolberg, actuellement détenue par Ecobat, aurait trouvé un acheteur. La fonderie, qui produit 155.000 tonnes de plomb par an, sera remise au nouveau propriétaire, en septembre, au plus tôt. D’après des sources proches du dossier, il serait familier avec l’industrie des concentrés de plomb. Une annonce officielle est prévue dans quelques semaines. La fonderie est fermée depuis juillet 2021, suite à une force majeure liée à une inondation.

Aluminium : Alcoa réduit encore sa production à Warrick

05/07/22
+

Alcoa a mis à l’arrêt, le 1er juillet, l’une des 3 lignes de production de sa fonderie d’aluminium de Warrick, dans l’état américain de l’Indiana, en raison de difficultés opérationnelles, a indiqué le producteur américain. L’usine est dotée de 5 lignes de production (d’une capacité totale de 269.000 tonnes/an) mais seulement 3 (162.000 t/an) étaient opérationnelles. La production est ainsi ramenée à 108.000 t/an. En avril, Alcoa avait vendu son unité produits laminés de l’usine à son compatriote Kaiser Aluminium.

Citi abaisse sa projection à 3 mois

30/06/22
+

La banque suisse a revu à la baisse sa projection de cours du zinc à 3 mois à 3.000 $/t - une prévision en recul de 300 $ par rapport à la précédente. Citi pointe l’augmentation des exportations chinoises et la contraction de la demande, lesquelles devraient peser sur les cours. Concernant le cuivre, elle anticipe une hausse des coûts marginaux entre 7.800 et 8.000 $/t durant le second semestre de cette année.

Schneider Electric délesté d’1 M€...

30/06/22
+

L’usine de Schneider Electric de Moirans en Isère, qui fabrique des composants électriques, a été victime d’un braquage dimanche 26 juin. Près d’1 M€ de poudre d’argent a été dérobé par quatre personnes armées qui se sont introduites sur le site dans la nuit.

Plomb, zinc : marchés excédentaires en avril

29/06/22
+

Le marché mondial du zinc a basculé vers un excédent de production de 10.900 tonnes en avril, comparé à un déficit de 31.700 tonnes en mars, d’après les chiffres communiqués par le groupe d’études international du plomb et du zinc (ILZSG). Pour les 4 premiers mois de l’année, l’ILZSG constate un déficit de 13.000 tonnes, qui est à comparer avec un excédent de 83.000 tonnes au cours de la même période en 2021. Environ 13.5 millions de tonnes de zinc sont produites et consommées chaque année. L’ILZSG a relevé une baisse de production de zinc en Europe, qui découle des fermetures et réductions de capacités liées à la flambée des coûts de l’énergie. Le marché du plomb a également enregistré un excédent de production en avril, de 22.300 tonnes, après avoir inscrit un surplus de 4.600 tonnes en mars. Sur les 4 premiers mois de l’année, le marché était excédentaire de 20.000 tonnes, alors qu’il était en déficit de 27.000 tonnes au cours de la même période en 2021.

 

Zinc / Bourse : la menace de pénurie plane sur le marché

29/06/22
+

Les stocks de zinc des entrepôts du LME ont été réduits de plus de moitié la semaine dernière, mais les réserves pourraient être reconstituées par du métal en provenance de Chine, d’après les analystes. Les stocks de zinc du LME sont en déclin depuis le début de l’année, une tendance qui met en lumière les problèmes de production en Europe et aux Etats-Unis, où les fonderies ont été contraintes de réduire leur activité, une situation qui contraste avec la Chine. Le contexte s’est tendu lorsque les propriétaires de 35.000 tonnes de zinc entreposées au LME ont indiqué vouloir retirer leurs stocks, faisant chuter le niveau de stocks disponibles de 56 %. « Cela a clairement ravivé les craintes liées à l’approvisionnement, notamment celles de voir le marché pris dans les tenailles d’une pénurie », souligne Daniel Briesemann, analyste chez Commerzbank. Ces tensions sur l’offre se reflètent dans le spread entre le cours comptant et le cours 3 mois, qui s’est envolé à un pic de 3 ans, à 148.60 $/tonne mercredi 22 juin, contre 14.30 $ la semaine précédente.

 

Renault s’associe avec Mint pour fabriquer des bacs de batterie

28/06/22
+

Le constructeur automobile français Renault et l’équipementier chinois Mint Group ont signé un protocole d’accord pour produire des bacs de batterie de véhicules électriques. La co-entreprise s’installera à l’usine Renault ElectriCity, à Ruitz, dans les Hauts-de-France, et approvisionnera les usines de Douai et de Maubeuge. Deux lignes de production seront installées en 2023. Elles devraient fournir 300.000 bacs de batteries pour le modèle électrique Renault 5, à l’horizon 2025.

Stellantis s’offre 8% dans le producteur de lithium Vulcan

27/06/22
+

Le constructeur automobile français Stellantis vient d’acquérir une participation de 8% dans le groupe Vulcan Energy Resources, producteur de lithium - ce qui fait de lui le 2ème plus gros actionnaire. Il a par ailleurs étendu à 10 ans leur accord sur l’approvisionnement en lithium. Vulcan, une start-up germano-australienne, est l’un des producteurs à tester la technologie d’extraction en direct, qui requiert moins de terre et d’eau, ce qui rend ce processus plus écologique que les autres processus d’exploitation à ciel ouvert utilisant des bassins d'évaporation de saumure.

Etats-Unis : Alsym Energy et son projet innovant de batteries sans cobalt ni lithium

24/06/22
+

La start-up américaine Alsym Energy prévoit de réduire de moitié le coût de production des voitures électriques en éliminant le lithium et le cobalt des batteries, deux métaux très coûteux. Le but : rendre  les véhicules électriques accessibles au plus grand nombre de personnes. La start-up, fondée il y a 7 ans, s’est alliée à l’un des constructeurs automobiles indiens de premier plan. Mukesh Chatter, dg et co-fondateur d’Alsym Energy, n’a pas dévoilé le nom du constructeur. La nouvelle technologie de batteries reposerait sur des métaux tels que le manganèse et l’aluminium. La start-up espère produire des cellules de batteries avec l’aide d’un partenaire industriel. La production pourrait démarrer en 2025. Elle a levé 32 millions de dollars auprès d’Helios Climate Ventures ainsi que d’autres investisseurs pour mener à bien son projet.

Cuivre : Codelco décide de fermer la fonderie Ventanas

22/06/22
+

Codelco, leader mondial de la production de cuivre et propriété de l’Etat chilien, va fermer les portes de sa fonderie Ventanas. Un probable empoisonnement au dioxyde de soufre avait récemment affecté des dizaines de personnes. Les employés de la fonderie avaient menacé de faire grève si le conseil d’administration refusait d’effectuer les travaux de modernisation de la fonderie pour retenir certains gaz en vue de se conformer aux normes environnementales. Le montant des travaux est estimés à 53M de dollars. D’après la ministre Marcela Hernando, il reviendrait aussi cher de construire une nouvelle fonderie. Cependant, pour fermer la fonderie, il faudra amender une loi qui contraint Codelco à affiner les minerais d’Enami.

Or : Goldman Sachs ajuste ses prévisions

22/06/22
+

La banque d’affaires américaine a révisé ses projections de l’or à 3, 6 et 12 mois, respectivement à 2.100 $/once, 2.300 $ et 2.500 $, contre 2.300 $, 2.500 $ et 2.500 $ précédemment.

Recylex : une seule offre de reprise

22/06/22
+

Le tribunal de Commerce de Paris a reçu une seule offre ferme pour la reprise des sites industriels d’Escaudœuvres et de Villefranche-sur-Saône exploités par Recylex. Le groupe précise, dans un communiqué, que cette offre « émane de la société belge Campine NV et porte sur la reprise des deux sites de recyclage de batteries au plomb-acide usagées, ainsi que de l’activité de recyclage des déchets en polypropylène de la filiale C2P SAS (via une reprise de la participation correspondante) ». Le tribunal de Commerce rendra sa décision sur cette offre le 6 juillet 2022.