Flash infos

Renault s’approvisionnera en nickel auprès de Terrafame

11/10/21
+

Le constructeur français Renault a sécurisé son approvisionnement en sulfate de nickel pour batteries de véhicules électriques auprès du producteur finlandais Terrafame. L’approvisionnement représente une capacité annuelle de 15 GWh, soit l’alimentation de 300.000 véhicules électriques par an. Renault a choisi Terrafame pour sa capacité à produire du sulfate bas carbone ; il utilise 90% d’énergie en moins que la moyenne des industriels. Le constructeur automobile sécurise ainsi dans la durée son approvisionnement en sulfate de nickel, comme il l’a fait avec Vulcan pour le lithium bas carbone. Toujours dans une perspective écologique, il a noué des partenariats avec Veolia et Solvay pour le recyclage des métaux de batteries en boucle fermée.

GFG conteste la prise de contrôle d’AIP sur Aluminium Dunkerque

11/10/21
+

Le conglomérat GFG Alliance va lancer une action en justice contre la société de capital-investissement American Industrial Partners (AIP). Celle-ci a annoncé, la semaine dernière, avoir pris le contrôle de la fonderie française Aluminium Dunkerque, après un défaut sur sa dette. « Au regard des efforts de GFG pour rembourser, racheter ou refinancer la dette, la déclaration d'AIP selon laquelle GFG est en défaut est inexacte. GFG prendra toutes les mesures juridiques nécessaires pour annuler la décision d'AIP », écrit GFG dans un communiqué.

 

Mines : les grands noms du secteur s’engagent sur des objectifs zéro carbone d’ici à 2050

11/10/21
+

Vingt-huit entreprises, sur les trente-cinq que compte les membres de l’International Council on Mining & Metals (ICMM)  - parmi lesquels les grands noms du secteur tels que Anglo American, BHP, Glencore, Rio Tinto, Norsk Hydro et Vale - ont signé une lettre d’intention pour ramener leurs émissions carbone de Scope 1 et 2 à zéro d’ici à 2050, conformément à l’Accord de Paris signé en 2015. Certaines entreprises, telles qu’Alcoa et Freeport-McMoRan, ont déjà pris des engagements. « Bien que nous ayons des objectifs de décarbonation individuels qui, dans certains cas, vont au-delà de notre engagement collectif, cela montre une ambition commune d'entreprises qui représentent un tiers de l'industrie minière et métallurgique mondiale », indique les producteurs dans la lettre. « Par cette lettre, nous encourageons nos fournisseurs et nos consommateurs à se joindre à la décarbonation de nos chaînes de valeur et à soutenir celles des autres », poursuivent-ils.

 

Plomb / France : Recylex reporte la publication de son rapport financier semestriel

05/10/21
+

Pour connaître l’état des finances du groupe français Recylex il faudra attendre. Le spécialiste du plomb a annoncé qu’il reportait la publication de son rapport semestriel clos le 30 juin 2021, en raison de la restructuration de sa dette. Il communiquera ultérieurement sur ces deux points.

Plomb / Allemagne : Nordenham bientôt à plein régime

05/10/21
+

L’affinerie de plomb de Glencore Nordenham Metall, en Allemagne, qui opère actuellement à 75% de ses capacités depuis la mi-août en raison d’un problème technique survenu au niveau d’un four, devrait retrouver sa pleine capacité d’ici le mois de novembre, selon deux sources ayant connaissance du sujet. L’affinerie avait été rachetée par Glencore en avril 2021 des mains du Français Recylex. Le géant des matières premières avait alors indiqué vouloir y investir 25 M€. Auparavant appelée Weser-Metall, elle avait été déclarée en défaut de paiement en mai 2020, au plus fort de la pandémie de Covid. Nordenham Metall produit 110.000 tonnes de plomb affiné par an.

Cuivre, zinc et plomb / Suède : Boliden ouvre une nouvelle unité

04/10/21
+

Le producteur Boliden a ouvert une nouvelle unité de lixiviation qui extraira le cuivre, le zinc et le plomb contenus dans les boues résiduelles à son affinerie de Rönnskär en Suède. « Le but étant d’extraire le maximum de cuivre possible afin d’atteindre les objectifs environnementaux et climatiques », a commenté Daniel Peltonen, président de Boliden, dans un communiqué. Les résidus sont ceux stockés à l’usine et ceux provenant du processus de transformation de l’affinerie, lesquels seront traités par la nouvelle unité. Le groupe table sur une production de 25.000 tonnes de sulfate de plomb et de 25.000 tonnes de sulfate de cuivre et de zinc, qui seront soit recyclés sur place soit vendus aux consommateurs.

Alu, cuivre, zinc / Chine : nouvelles livraisons au marché

29/09/21
+

L’administration chinoise des réserves alimentaires et stratégiques a décidé de vendre aux enchères 30.000 tonnes supplémentaires de cuivre, 70.000 tonnes d’aluminium et 50.000 tonnes de zinc aux fabricants du pays. Cette quatrième vague d’enchères est prévue le 9 octobre. Les volumes sont les mêmes que ceux mis en jeu lors de la précédente vague d’enchères. Au total, la Chine aura mis en vente 110.000 tonnes de cuivre, 280.000 tonnes d’aluminium et 180.000 tonnes de zinc depuis ses réserves stratégiques.

Nickel / Balance mondiale : le déficit a reculé en juillet

29/09/21
+

Le déficit du marché mondial du nickel a reculé à 24.700 tonnes en juillet, contre un manque de 32.400 tonnes en juin, selon les données du Groupe d’étude international du nickel (INSG). La production de nickel affiné est ressortie à 229.200 tonnes en juillet face à une consommation de 253.800 tonnes. Sur les sept premiers mois de l’année, le marché mondial a enregistré un déficit de 158.900 tonnes, comparé à un excédent de 80.500 tonnes sur cette même période de 2020, indique le groupe d’étude basé à Lisbonne au Portugal. La production de nickel affiné s’est élevée à 1.478.000 tonnes, tandis que la consommation est apparue à 1.636.900 tonnes.

Produits plats aluminium / Suède - Gränges AB : des émissions d’obligation pour améliorer son bilan

29/09/21
+

Le fabricant suédois de produits plats en aluminium Gränges a annoncé avoir placé avec succès pour 600 millions de couronnes suédoises (69,3 millions de dollars) d’obligations en lien avec le développement durable. Ces obligations sont des titres de premier rang non garantis à cinq ans. Elles répondent à trois objectifs distincts : réduire les émissions de carbone de ses activités et ses achats d’électricité de 25% par rapport au niveau de 2017 et ce d’ici 2025, réduire les émissions de carbone provenant des matières premières de 30% d’ici 2025 et augmenter l’utilisation d’aluminium recyclé de 30% d’ici 2025.

Aluminium / Brésil : Alumar tirée de son sommeil

29/09/21
+

Le producteur d’aluminium américain Alcoa a décidé de redémarrer sa fonderie Alumar, fermée depuis 2015. Le métal devrait sortir des lignes à compter du second semestre 2022. Elle devrait retrouver sa pleine capacité, 268.000 tonnes par an, d’ici la fin 2022 et fonctionner à 100% à partir d’énergies renouvelables d’ici 2 ans. « Nous décidons de redémarrer la fonderie parce qu’elle peut être compétitive tout au long de la chaîne, grâce à la proximité de la raffinerie d’alumine, à la main d’œuvre fiable et aux accords compétitifs avec les fournisseurs d’énergies renouvelables », a commenté Alcoa. Le montant du redémarrage devrait approcher 75 millions de dollars, d’après les estimations d’Alcoa, dont 10 millions alloués au capital. Alcoa détient 60% des parts de la fonderie et South 32 le reste.

Cuivre, zinc, plomb / Espagne : Sandfire acquéreur de Aguas Teñidas

28/09/21
+

L’Australien Sandfire Resources se porte acquéreur de la mine Aguas Teñidas opérée par Matsa, dans laquelle Trafigura et le fonds Mubadala Investment Co. ont une participation. L’opération, d’un montant de 1,87 milliard de dollars, devrait être finalisée à la fin du premier trimestre 2022. L’accord stipule que Trafigura commercialisera tous les concentrés produits à la mine et ce, pendant toute la durée de vie de celle-ci. Matsa exploite trois mines Aguas Teñidas, Sotiel et Magdalena, toutes trois situées dans le sud de l’Espagne. Elles produisent des concentrés de cuivre, de zinc et de plomb. Sandfire de son côté opère la mine de cuivre et d’or de DeGrussa, à 900 km au nord de la ville de Perth, en Australie.

Ferro-alliages / Espagne : Ferroglobe met deux fourneaux à l’arrêt

28/09/21
+

Le producteur Ferroglobe a annoncé qu’il a temporairement mis à l’arrêt deux fourneaux en Espagne en raison du coût de l’énergie. « Ces dernières semaines, nous avons stoppé momentanément un four à l’usine Sabon et un autre à l’usine Boo (Espagne) afin de temporiser la crise énergétique en Espagne », a indiqué un porte-parole du groupe.

L’usine de Stolberg d’Aurubis va redémarrer partiellement

21/09/21
+

L’usine de Stolberg, du producteur de cuivre allemand Aurubis, va reprendre partiellement sa production à compter du 1er novembre. Des pluies diluviennes qui ont entraîné des inondations les 14 et 15 juillet avaient contraint le groupe à mettre l’usine à l’arrêt et à déclarer un cas de force majeure sur ses livraisons. L’usine, située au nord de la Rhénanie-Westphalie, près de la ville d’Aachen, produit 35.000 tonnes de produits en cuivre par an. « Après des opérations de nettoyage et des réparations importantes, la production peut en partie redémarrer. Certaines bandes vont pouvoir être produites dès début novembre, mais dans des quantités limitées. En revanche, d’autres opérations de réparation sont nécessaires pour les autres bandes », écrit le groupe dans un communiqué. La production de fils de cuivre devrait reprendre mi-novembre.

Câbles / France : Nexans renforce sa position dans le nucléaire chinois

21/09/21
+

Le Français Nexans vient de décrocher un contrat auprès de CNEIC (China Nuclear Energy Industry Corporation) pour la fourniture de câbles destinés à deux nouveaux projets. Il renforce ainsi sa participation au programme de construction de nouveaux réacteurs nucléaires en Chine. C’est l’usine de Mehun-sur-Yèvre (Cher), qui fabriquera les quelque 1500 km de câbles nécessaires aux réacteurs Tianwan 7 et 8 et Xudapu 3 et 4. Les premières livraisons de câbles sont programmées pour septembre 2022 et se poursuivront jusqu'en 2027.

Zinc : Teck Resources revoit ses objectifs de production et de vente à la baisse

21/09/21
+

Le producteur canadien Teck Resources a revu à la baisse ses objectifs de production de zinc affiné après les incendies de forêt survenus en Colombie-Britannique. Il estime aujourd’hui que sa production pourrait atteindre entre 285.00 et 290.000 tonnes cette année, contre une prévision de 290.000 à 300.000 tonnes auparavant. Les opérations du producteur à Trail, en Colombie-Britannique, ont été fermées une dizaine de jours au mois d’août. Teck a d’autre part abaissé ses prévisions de vente du 3ème trimestre pour son installation Red Dog, dans le nord-ouest de l’Alaska, qu’il estime désormais entre 145.000 et 150.000 tonnes, contre 180.000 à 200.000 tonnes.

Un standard à la bourse de Londres pour l’étain provenant de sources responsables

20/09/21
+

Le London Metal Exchange (LME) a reconnu, sous conditions, la norme « Tin Code Standard 7.3 » établie par l’Association internationale de l’étain (ITA), et s’inscrit dans la politique de la bourse en matière d’approvisionnement responsable avec l’option « Track A ». La bourse de Londres profite de son statut de référence pour aider les producteurs dans leurs démarches en mettant à disposition des outils pour répondre aux exigences fixées par l’OCDE.

 

L'étain profite, lui aussi, de la transition énergétique

20/09/21
+

L’étain profite, depuis le début de la pandémie, des besoins en équipements électroniques, secteur où il est utilisé pour souder les composants, et de la reprise du secteur de la construction. Depuis son creux de mars 2020, à 13.250 $/t, il a significativement augmenté, surfant sur la reprise économique : il s’est installé au-dessus des 34.000 $/t depuis le début de l’été. La flambée des cours s’explique également par les restrictions sur la production. Celle-ci a chuté avec la pandémie et, est à nouveau sous pression en ce moment en raison de la propagation du variant Delta en Indonésie et en Birmanie. En Chine, ce sont les contraintes liées à l’approvisionnement en électricité qui font reculer la production. Cette dernière est tombée à 327.000 tonnes en 2020, selon l’Association internationale de l’étain (ITA). Les disponibilités en étain sont donc réduites et ce alors que le métal participe à la transition énergétique avec le déploiement de la 5G et le développement des batteries lithium-ion. Inutile de dire que le déficit d’offre n’est pas près de se résorber.

Cuivre vert : Copper Mark veut guider les fabricants de demi-produits

17/09/21
+

L’organisation Copper Mark, dont l’objectif est de promouvoir les pratiques responsables et d’aiguiller les entreprises sur cette voie, a annoncé qu'elle travaillait à la mise en œuvre d’une cadre d’accompagnement destiné aux fabricants de demi-produits en cuivre, qui serait disponible à compter de 2023. Celui-ci augmenterait la couverture de marché de Copper Mark en instaurant de nouveaux standards sur une autre maille de la chaîne de production. International Wrought Copper Council (IWCC) et Copper Development Association (CDA) ont salué cette perspective qui va permettre à leurs membres de répondre aux exigences environnementales des investisseurs, des sociétés et des acheteurs désireux de s’approvisionner en cuivre responsable.

Aluminium / Prévisions : UBS revoit ses prévisions en hausse

17/09/21
+

La banque d’affaires UBS a relevé son estimation de cours de l’aluminium pour le mois de décembre, qu’elle voit désormais à 3.100 $/t, contre 2.700 $/t précédemment. Elle a également rehaussé ses prévisions à plus long terme : à 3.000 $/t pour mars 2022, à 2.900 $/t pour juin 2022 et à 2.800 $/t pour septembre 2022. UBS anticipe une hausse des cours de l’aluminium début 2022 sur fond de ralentissement de la production chinoise et de croissance économique mondiale.

Or / Prévisions : vers une baisse au 4ème trimestre

16/09/21
+

La banque Citi prévoit un tassement du cours de l’or au quatrième trimestre 2021, où « il trouvera un nouveau foyer aux alentours de 1.700 $/once ». La réunion de la Réserve fédérale américaine, qui aura lieu fin septembre, devrait permettre à l’or de sortir de la zone étroite, autour de 1.800 $/once, dans laquelle il est coincé depuis un moment.