La Tribune des métaux

cours des métaux
23.02.2021 à 11h15 Par Christophe Véron

Métaux non-ferreux : surchauffe

Les métaux ont abordé cette semaine dans une forme insolente sur les marchés de Londres et de Shanghai, portés entre autres par la solidité de la demande chinoise. Après une incursion au-delà des 9.300 dollars la tonne, à son plus haut...

Lire la suite

cours des métaux
12.02.2021 à 17h00 Par Aline Lecuq

Umicore annonce une année 2020 record

Umicore a publié ses résultats de 2020 et fait état de « bénéfices record dans un contexte sans précédent », portés par les « prix exceptionnellement élevés des métaux platinoïdes ».  L'entreprise belge...

Lire la suite

aurubis, cuivre
10.02.2021 à 08h00 Par Aline Lecuq

Cuivre : Aurubis optimiste pour 2021

Aurubis a débuté son année fiscale avec optimisme et table sur des cours du cuivre élevés en dépit des répercussions économiques de la crise sanitaire. Le plus grand producteur européen de cuivre s’attend à une forte demande en...

Lire la suite

cours des métaux
09.02.2021 à 12h30 Par Christophe Véron

Le marché salue le plan de relance US

Exception faite de l’étain qui avait beaucoup progressé la semaine dernière, les métaux industriels se sont globalement inscrits en hausse à Londres et à Shanghai. Le cuivre s’est hissé ce mardi au-dessus des 8.100 dollars la tonne sur...

Lire la suite

cours des métaux
01.02.2021 à 17h35 Par Aline Lecuq

Evolutions sur le marché du cobalt

Depuis quelques jours, le cobalt qualité standard s’échange à des niveaux plus élevés que le cobalt qualité alliage, une situation inédite depuis février 2019.   Cobalt : la qualité standard dépasse la qualité...

Lire la suite

déchets métaux
26.01.2021 à 11h40 Par Christophe Véron

Métaux secondaires : coup de mou

Gros coup de mou sur le marché des déchets métalliques. Alors que la collecte donne de nouveaux signes de fatigue, les prix des ferrailles s’inscrivent en baisse, suivis par ceux des cuivreux, mais aussi du zinc. Dans le secteur de...

Lire la suite

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
35
36
37
38
39
40
41
42
43
44
45
46

Citi prévoit un tassement des cours du nickel

13/04/21
+

La banque Citi prévoit désormais une baisse des cours de 6 à 15% pour le nickel à moyen terme. Les prévisions trimestrielles de l’année sont ainsi nettement abaissées. La banque pointe l’accroissement de l’offre. Le géant chinois du nickel Tsingshan Holding a indiqué qu’il allait fabriquer des produits à partir de nickel de moins bonne qualité. Le mois dernier, il a fait savoir qu’il fournirait 100.000 tonnes de matte de nickel à Huayou Cobalt et au fabricant de batteries CNGR Advanced Material. Ce nickel de qualité batterie contribuera à alléger les tensions sur l’offre qui avaient tiré les cours ces derniers mois. CNGR a annoncé jeudi 8 avril la création d’une joint venture en Indonésie pour produire de la matte de nickel, destinée aux batteries de véhicules électriques (VE). « Nous considérons que ces informations concernant la production sont des facteurs clés pour le marché. Le cours du nickel profitera de l’engouement pour l’électrique quand l’offre sera plus restreinte », prévoit la banque.

 

Les métaux seront moins performants au second semestre, selon Berenberg

13/04/21
+

La banque d’investissement allemande Berenberg table sur une progression des cours des métaux à court terme, compte tenu des projections de demande en hausse, des mesures de soutien à l’économie et de l’optimisme lié à la reprise économique. Mais, si la Chine devait montrer un quelconque ralentissement, si les dépenses d’infrastructure devaient s’arrêter, l’enthousiasme du marché pourrait vite retomber et conduire à un tassement des cours au second semestre, sans compter aussi que l’offre est attendue en hausse. La banque annonce, au regard des éléments cités, une contraction des cours du cuivre entre 2021 et 2023. Concernant l’or, elle prévoit une moyenne de 1.663 $/once en 2021 et de 1.600 $/once en 2022. Berenberg se montre plus prudent concernant le nickel et l’aluminium, deux marchés excédentaires.

 

Des taxes provisoires sur les produits plats alu chinois

13/04/21
+

L’Union Européenne a mis en place des taxes punitives provisoires sur les importations de produits plats en aluminium chinois après avoir découvert qu’ils étaient vendus à des prix inférieurs au marché européen. La Commission Européenne a établi ces taxes entre 19,3 et 46,7%, selon l’information parue dans le journal officiel du 12 avril. Ces taxes sont entrées en vigueur mardi 13 avril et le resteront le temps de l’enquête, soit jusqu’en octobre, où la CE rendra sa conclusion. L’enquête a montré que la part de la Chine sur le marché européen est passé de 6,2% en 2017 à 11,2% en 2020.

 

Hydro : de l’hydrogène pour décarboner l’aluminium

09/04/21
+

Norsk Hydro pourrait se diversifier dans la production d’hydrogène, afin de répondre à la fois à la demande interne et externe et d’améliorer son expertise dans les énergies renouvelables. « Le potentiel de croissance dans la consommation industrielle d’hydrogène est significatif. Devenir acteur majeur dans ce segment permettrait à Hydro de réduire les émissions de carbone et de développer une activité durable », a commenté la pdg du groupe Hilde Merete Aasheim. Norsk Hydro pourrait convertir certaines usines norvégiennes d’aluminium à l’hydrogène. « Cela nous permettrait de contribuer à réduire nos émissions de 30% d’ici 2030 », a poursuivi la pdg.

Par ailleurs, le groupe vient d’annoncer la création d’une nouvelle entité : Hydro REIN, qui va rassembler les activités autour des énergies renouvelables. Ces activités avaient fait l’objet l’an dernier de la création de la division Renewable Growth, mais Hydro a préféré en faire une société distincte.

 

Nouvel investissement de Serbia Zijin Copper dans le complexe RTB Bor

06/04/21
+

Serbia Zijin Copper, l’unique producteur de cuivre de Serbie, prévoit d’investir 408 millions d’euros dans les quatre mines et l’affinerie du complexe minier de RTB Bor en 2021, et ceci après un investissement de 360 millions d’euros en 2020. Cet investissement contribuera également à réduire l’impact environnemental de l’activité du complexe dans cette région de l’est du pays, la Bor, déjà fortement polluée. L’entreprise prévoit d’accroître de 38,1% la production de concentrés, à 74.010 tonnes, et celle de cathodes de 18%, à 83.450 tonnes. Le Chinois Zijin Mining est devenu un partenaire stratégique du complexe minier RTB Bor en 2018, en investissement 1,26 milliard d’euros en échange d’une participation de 63%. Le producteur prévoit par ailleurs de produire 2,5 tonnes d’or et 10 tonnes d’argent cette année, ce qui représente des hausses respectives de 45,14% et 10,12% sur un an.

AMAG et Audi signent un contrat pour recycler en boucle fermée

06/04/21
+

Le fabricant autrichien de produits en aluminium Austria Metall AG (AMAG) a annoncé avoir scellé un accord avec le constructeur automobile allemand Audi Hongrie pour recycler les déchets d’aluminium issus de ses chaînes en boucle fermée. Ainsi, les déchets de tôles d’aluminium provenant de l’activité de l’usine de Gÿor, en Hongrie, du constructeur Audi seront livrés à l’usine de Ranshofen d’AMAG, qui les recyclera en tôles. Aucun détails n’a été fourni sur les volumes impliqués dans ces opérations. AMAG a été le premier fabricant d’équipement d’origine certifié par ASI (Aluminium Stewardship Initiative) pour sa chaîne d’approvisionnement.

 

Fonderie alu / France : nouveau sursis pour MBF Aluminium

02/04/21
+

Le tribunal de commerce de Dijon a accordé à la fonderie MBF Aluminium, en redressement judiciaire depuis novembre, un nouveau sursis : l’audience, durant laquelle une décision définitive sera rendue, est reportée au 27 avril. La fonderie, qui fabrique des carters de moteurs et des éléments de boîtes de vitesse, fait uniquement l’objet d’une offre de reprise : celle de son dirigeant. Celui-ci propose un plan de continuation qui préserverait quelque 200 emplois permanents sur 250.

 

L’UE établit des taxes définitives sur les produits en aluminium chinois

01/04/21
+

L’Union européenne (UE) a tranché : elle va instaurer des droits de douane allant de 21,2 à 31,2% sur les produits extrudés chinois importés en Europe, tels que les barres, les tubes, les fils machine et les profilés, selon une information parue dans le journal officiel du mardi 30 mars. L’enquête, débutée en février, a montré que les produits en aluminium chinois étaient vendus en Europe à des prix inférieurs au marché. Les taxes punitives définitives sont inférieures aux taxes provisoires, allant de 30,4 à 48%, mises en place le 12 octobre 2020. Les fabricants Guangdong Haomei New Materials et Guangdong King Metal Alloy Technology se voient infliger des taxes de 21,2%, tandis que Press Metal International subit une taxe de 25%. Les autres entreprises sont taxées à hauteur de 32,1%. Les exportations de produits chinois en aluminium ont atteint 152.551 tonnes en 2019.

Christel Bories confirmée à la tête d'Eramet

01/04/2021
+

A l'issue du conseil d'administration qui s'est tenu le mardi 30 mars, Eramet a annoncé qu'il demanderait à son assemblée générale de renouveler le mandat d'administrateur de sa présidente directrice générale, Christel Bories, pour une durée de 4 ans. Le groupe a par ailleurs proposé de dissocier les rôles de président et de directeur général avant la fin du nouveau mandat. « Le conseil d'administration a évalué positivement l'exercice de Christel Bories dans sa mission de présidente-directrice générale dans le cadre de son premier mandat, considérant qu'elle a su conduire le développement du groupe dans un environnement souvent difficile et mener une profonde transformation, y compris à travers une nouvelle démarche ambitieuse pour faire d'Eramet un acteur de référence en matière de responsabilité sociétale et environnementale », a commenté le groupe minier dans un communiqué. Cette décision intervient après des semaines de tensions liées à la volonté de la famille Duval de remplacer Christel Bories, à la tête du groupe depuis 2017. Pour mémoire, la famille Duval est le premier actionnaire du groupe métallurgique et minier, avec 37 % du capital de 44 % des droits de vote. 

Cuivre : le projet Okiep se révèle très prometteur

01/04/2021
+

La compagnie minière Orion Minerals a annoncé lundi 29 mars une augmentation des ressources minérales du projet Okiep, en Afrique du Sud. En février dernier, Orion Minerals avait conclu un accord lui permettant d'exercer un droit de préemption sur le site d'Okiep. Les premiers travaux effectués sur le complexe de cuivre confirment la valeur du site, qui a déjà produit 2 millions de tonnes de cuivre dans le passé. Les nouvelles estimations font état de 11,5 millions de tonnes de ressources cuprifères, titrant 1,4 % de cuivre.

Corialis racheté par le fonds d'investissement Astorg

01/04/2021
+

Le fonds d'investissement Astorg va racheter le géant de l'aluminium Corialis, basé à Lokeren en Belgique. Anciennement Aliplast, Corialis est l'un des plus grands producteurs européens de profilés en aluminium pour fenêtres, portes, et façades murales. L'entreprise, qui travaille principalement pour le secteur de la construction, enregistre un chiffre d'affaires de 600 millions d'euros. Elle emploie environ 2.700 salariés, répartis entre huit pays. Astorg devient ainsi le cinquième propriétaire de Corialis en 20 ans. La transaction valorise le groupe entre 1,6 et 1,7 milliard d'euros, soit 11 fois l'ebitba.

Norilsk Nickel abaisse ses projections de production pour l’année en cours

30/03/31
+

Le producteur russe Norilsk Nickel a annoncé lundi 29 mars avoir rouvert les deux mines Oktyabrsky et Taimyrsky situées dans l’Arctique, fermées en février en raison d’une inondation, tout en revoyant à la baisse ses prévisions de production. La première mine devrait retrouver une activité normale en mai seulement, la seconde en juin. Le groupe estime que les pertes de production sur l’année devraient s’élever à 35.000 tonnes pour le nickel, 65.000 tonnes pour le cuivre et 22 tonnes pour les platinoïdes.

 

Gränges investit outre-Atlantique

30/03/21
+

Le fabricant suédois Gränges a annoncé un investissement de 33 millions de dollars dans son usine de Huntington (Tennessee, Etats-Unis) pour répondre à la croissance de la demande nord-américaine. La capacité de production de produits laminés va ainsi être augmentée de 25.000 tonnes par an grâce à l’ajout d’une nouvelle ligne de fabrication. C’est le 3ème investissement conséquent qu’il réalise aux Etats-Unis et le 2nd pour son usine de Huntington depuis 2017.

 

Nissan se lance dans l’aluminium recyclé

29/03/21
+

A l’instar de plusieurs de ses concurrents, le constructeur automobile NISSAN se tourne vers l’aluminium recyclé, notamment pour son SUV X-Trail. Nissan a ainsi installé des équipements qui collectent les déchets d’aluminium provenant de la production des véhicules dans ses usines situées au Japon et aux Etats-Unis. Les déchets obtenus sont déchiquetés puis transformés en feuille d’aluminium par le Japonais UACJ et l’Américain Novelis. Les produits sont ensuite utilisés pour fabriquer des capots et des portes. 

 

Mouvement de grève chez Trivium

26/03/21
+

Le site isérois de Beaurepaire est sous le coup d’un plan de licenciement depuis un mois, mais les salariés, dont 51 sont menacés par le plan de départ, ont entamé un mouvement de grève pour dénoncer les conditions proposées par la direction. Trivium réalise des packagings, notamment des aérosols pour d’importants groupes industriels comme L’Oréal.

Rusal essuie une perte de ses bénéfices en 2020

22/03/2021
+

Avec un bénéfice net en baisse de 20,9%, à 759 millions de dollars, et un chiffre d’affaires en recul de 11,8% à 8,6 milliards de dollars, le producteur d’aluminium russe Rusal fait moins bien en 2020 qu’en 2019. Les résultats du premier semestre 2020 ont en particulier été affectés par la pandémie de Covid-19. Le producteur a souffert de la forte contraction des cours de l’aluminium, de la volatilité des marchés et du taux de change défavorable. La production est elle restée stable par rapport à 2019. Le groupe a changé de domiciliation en 2020, en raison des sanctions américaines. Il est désormais résident de Kaliningrad, une enclave russe en Europe, où il bénéficie du statut de « zone économique spéciale ». Il était auparavant domicilié à Jersey aux Etats-Unis. A l’avenir, Rusal envisage de croître dans l’automobile. Début 2021, il avait annoncé son intention de racheter un équipementier allemand en difficulté.

 

Inquiétude à Alvance Aluminium Wheels

22/03/2021
+

La faillite du principal partenaire bancaire de GFG Alliance, Greensill, fragilise davantage encore le fabricant de roues Alvance Aluminium Wheels, installé à Diors. La maison mère GFG Alliance a indiqué être à la recherche d’un nouveau partenaire mais l’inquiétude chez les salariés est d’autant plus forte que sa situation est précaire et qu’elle a subi des rachats successifs. La crise de Covid-19, qui a fragilisé la filière automobile met à rude épreuve l’entreprise qui craint une baisse des commandes. Le groupe n’écarte pas de prendre des mesures de chômage partiel.

 

Câbles : Elcowire introduit du cuivre bas carbone dans sa production

22/03/21
+

Le fabricant de câbles Elcowire s’est déjà positionné sur le cuivre bas carbone de Boliden qu’il va intégrer dans les productions de ses usines de Helsinborg, en Suède, et de Hettstedt, en Allemagne. Il s’approvisionne auprès des mines finlandaises et suédoises de Boliden. Elcowire veut ainsi donner l’exemple : « Les efforts consentis conjointement pour fournir de nouvelles solutions nous permettent de contribuer à l’amélioration à long terme de notre monde. Le cuivre bas carbone en est l’exemple parfait », a commenté Paul Gustavsson, pdg d’Elcowire.

 

Norilsk Nickel abaisse ses objectifs de production de 2021

17/03/21
+

Le producteur russe Norilsk Nickel a fait savoir qu’il prévoyait désormais des productions de cuivre, de nickel, de platine et de palladium en baisse de 15 à 20% cette année par rapport aux projections initiales. En cause, l’accumulation d’eau dans deux mines en Sibérie, lesquelles ne devraient pas reprendre leur production avant trois ou quatre mois.

 

Table ronde autour de la fonderie Jinjiang SAM

17/03/21
+

Une table ronde a été organisée jeudi 11 mars autour de la fonderie Jinjiang SAM qui a rassemblé les représentants de Bercy, le constructeur Renault, unique client de la fonderie, les délégués syndicaux de Jinjiang SAM et la préfète. A cette occasion, Renault s’est engagé à commander pour 10 millions d’euros de plus par an de carters, soit l’équivalent de 50 emplois, en plus des 30 millions, un montant diminué de moitié en quatre ans. La fonderie, en redressement depuis décembre 2019, fait l’objet d’une offre de reprise déposée le 8 mars, celle de l’équipementier espagnol CIE Automotive qui propose de reprendre 150 des 357 salariés, une offre qui sera étudiée par le tribunal de commerce de Toulouse le 21 mai prochain. Cie Automotive souhaite arrêter la fabrication des petites pièces (actionneurs d’essuie-glaces, supports de moteurs…) qui représentent un CA de 10 M€.

 

La volatilité des cours exacerbée par la fermeture du Ring ?

17/03/21
+

Londres.- Fred Demler, qui dirige le département Métaux chez ED&F Man Capital Markets, estime que la volatilité, sans précédent, observée ces derniers mois sur le LME aurait été moindre si le Ring était resté ouvert. Fred Demler, membre de catégorie I à la bourse de Londres pointe les récentes embardées de cours de l’étain, du nickel, du cuivre et du zinc. Le début de la période de forte volatilité des cours a coïncidé avec la fermeture du Ring en mars 2020 pour des raisons sanitaires. La bourse envisage de le fermer définitivement mais cette perspective a suscité un tollé auprès de nombreux opérateurs.  « Ce sont les courtiers du Ring qui rendent le système de fixation des cours un système efficace », rappelle-t-il.

 

Exportations de terres rares de la Chine : + 30% en janvier et février

16/03/21
+

Les exportations de terres rares de la Chine ont gonflé de 28,8% sur un an en janvier et février, selon la douane chinoise. Le bond est significatif dans la mesure où cette année les livraisons n’ont pas subi les perturbations liées à la pandémie de Covid-19. Les exportations de terres rares - au nombre de dix-sept, utilisées dans les segments du militaire, de l’électronique et des pots catalytiques - ont atteint 7.068 tonnes sur les deux premiers mois de l’année. Les exportations s’étaient élevées à 5.489 tonnes en 2020.

Cuivre : KGHM veut se défaire de deux mines américaines

12/03/21
+

Le producteur KGHM a décidé de vendre ses mines de cuivre américaines de Robinson et de Carlota pour investir dans ses installations domestiques, ont confirmé deux sources bancaires. Le producteur, dirigé par l’état et qui est l’un des premiers producteur de cuivre et d’argent d’Europe, avait fait l’acquisition des deux mines en 2012 auprès de son rival canadien Quadra. Les deux mines, situées dans le Nevada et en Arizona, sont estimées à 500 millions de dollars.

Zinc : explorations prometteuses pour Variscan en Espagne

12/03/21
+

L’action de Variscan Mines a bondi de 18,5% à 0,032 $ australien, sa plus forte hausse journalière depuis le 23 septembre 2020, à la nouvelle que le minerai extrait à la mine espagnole de San Jose-Novales renfermait du zinc de haute qualité. Variscan a indiqué qu’il allait concentrer ses recherches dans le centre et le sud-ouest de la zone d’exploration, l’une des plus prometteuses du programme d’exploration.

Aluminium / France : inquiétudes suite à la faillite de Greensill

12/03/21
+

Le dépôt de bilan de la société financière britannique Greensill pourrait fragiliser l’empire de l’un de ses principaux clients : le groupe GFG Alliance, détenu par la milliardaire anglo-indien Sanjeev Gupta, propriétaire notamment de la fonderie Aluminium Dunkerque et plusieurs fonderies du Poitou. Le ministre de l’économie, Bruno Le Maire, a assuré que l’Etat protégerait les salariés en cas de faillite des sites industriels français.

 

Cuivre / Suisse : Mercuria dépose une plainte contre un fournisseur turc

11/03/21
+

Mercuria Energy Trading a déposé une plainte en se constituant partie civile contre l’entreprise turque Bietsan Bakir pour fraude concernant l’achat de 10.000 tonnes de blister de cuivre (forme non raffinée) pour un montant de 36 millions de dollars. Quelque 6.700 tonnes de métal ont été chargées à bord de huit bateaux à destination de la Chine. A réception du premier bateau, la douane chinoise a découvert qu’il s’agissait de pierres peintes. Mercuria avait déjà versé 90% du montant des huit bateaux.

Platts lancera en avril ses propres indices sur l’aluminium bas carbone

09/03/21
+

La revue spécialisée S&P Global Platts va publier des indices quotidiens sur l’aluminium bas carbone et zéro carbone à compter du 6 avril, a-t-elle annoncé sur son site Internet. Les indices reflèteront l’évolution des aluminium bas carbone issus de la première fusion, dont le plafond d’émission de carbone est fixé, à la fonderie, à 4 tonnes par tonne de métal produite. « Nous débutons avec l’aluminium, mais nous prévoyons par ailleurs de lancer d’autres indices tout au long de la chaîne de valeurs des métaux et des matières premières bas carbone », a indiqué Ian Dudden, responsable des indices pour la revue.

 

Accord politique pour la reprise de l’usine Vale en Nouvelle Calédonie

09/03/21
+

Après plusieurs mois de polémique autour de la reprise de l’usine du brésilien Vale, un accord a été trouvé entre les dirigeants de la province Sud, le président indépendantiste du Congrès et les responsables du collectif Usine du Sud. La bonne nouvelle ne vient pas seule puisqu’un partenariat industriel de haut niveau a également été conclu avec Tesla.

Importante coupe des effectifs chez Bosch à Rodez

09/03/21
+

L’usine de Bosch, à Rodez, a annoncé vendredi 5 mars que les effectifs du site seraient réduits à 500 salariés, contre 1200 actuellement. La direction s’est engagée à maintenir ces 500 postes jusqu’en 2027, et cherchera des activités de diversification internes et externes pour éviter la fermeture. L’usine, qui fabrique des injecteurs et des bougies de préchauffage de moteurs diesel, souffre du fort repli des ventes de voitures diesel.

Perquisitions chez Alcoa en Espagne

08/03/21
+

La police espagnole a annoncé dans un communiqué avoir procédé à plusieurs perquisitions dans les locaux espagnols d’Alcoa, en raison de soupçons de fraude à la fermeture dans plusieurs usines du nord-ouest du pays. La police a indiqué que son service d'enquête des délits économiques et financiers avait procédé à une inspection du siège du groupe en Espagne, à Madrid, ainsi que dans des locaux récemment vendus à Aviles et à La Corogne, dans le nord-ouest du pays. Le tribunal de l'Audience nationale veut déterminer s'il y a eu une éventuelle « liquidation frauduleuse du patrimoine », à savoir ses usines d'aluminium, a expliqué un porte-parole de la police. Les perquisitions s’inscrivent dans le cadre d’une plainte pour fraude et détournements de fonds de divers plaignants, dont des syndicats.

 

Norsk Hydro cède sa division produits laminés

08/03/21
+

Norsk Hydro a annoncé vendredi 5 mars avoir cédé sa division « produits laminés » au fonds américain KPS Partners pour un montant de 1.38 milliard d’euros. Les produits laminés, principalement utilisés dans l’industrie automobile, la construction et l’emballage, sont considérés par le groupe comme insuffisamment rentables. En 2019, Norsk Hydro avait lancé une « revue stratégique » de ses actifs jugés insuffisamment rentables, la pandémie de Covid-19 survenue en 2020 n’a fait qu’accroître la situation. Cette cession « renforcera notre capacité à mettre en œuvre notre stratégie, renforçant notre position dans l'aluminium à faible émission de carbone, tout en explorant une nouvelle croissance dans des domaines où nos capacités correspondent aux méga tendances mondiales », a commenté la directrice générale de Norsk Hydro, Hilde Merete Aasheim.

Citi pense que la bulle haussière de l’or est terminée

05/03/21
+

Selon la banque d’affaires Citi, la bulle haussière sur l’or serait terminée. Le cours nominal aurait atteint son pic. Elle a, en conséquence, abaissé de 5% sa prévision de moyenne du métal jaune pour l’année, à 1.800 $/once, contre 1.900 $/once auparavant. Le point de vue de Citi ne fait pas consensus puisque les analystes sont très divisés. Le recul progressif des rendements à 10 ans, la progression des prix des matières premières et des actifs risqués et la réduction de l’offre géopolitique agiront à la baisse sur les cours de l’or. Citi signale d’autre part que les produits ASX sur l’or ont sous-performé la progression de l’or de 10% au cours des mois précédents.

Goldman Sachs prévoit une hausse des matières premières portée par la transition écologique

05/03/21
+

A plus long terme, Jeff Currie, à la tête du département Recherche sur les matières premières et les investissements pour Goldman Sachs, a indiqué, lors de la conférence CERAW organisée par IHS Markit, que les cours des matières premières, dont les métaux, vont augmenter à mesure que la transition énergétique s’effectuera. La hausse de la production d’électricité et la réduction des émissions de carbone vont nécessiter une quantité importante de cuivre. Cette transition pourrait envoyer le cours du cuivre vers de nouveaux sommets et entraîner une modification du paysage géopolitique, avec des pays comme le Chili qui deviendront acteurs majeurs dans la production, tel que c’est le cas actuellement pour l’Arabie Saoudite dans la production d’énergie. Les compagnies pétrolières et gazières doivent abandonner les stratégies à long terme et offshore au profit de projets à court terme, compte tenu de l’accélération de la transition énergétique, a conseillé Jeff Currie.

 

Sebastien Rudow rejoint Ecobat

03/03/21
+

Sébastien Rudow qui a démissionné de ses fonctions de président du conseil d’administration et directeur général de Recylex SA a été embauché par Ecobat Technologies pour diriger les actifs allemands et autrichiens du groupe. Ces actifs comprennent : Berzelius Stolberg, Ecobat Logistics, et les affineries BSB Recycling et Muldenhütten Recycling en Allemagne ainsi que l’affinerie BMG Metall und Recycling en Autriche. Sébastien Rudow rejoint ainsi le principal concurrent de Recylex, qu’il a dirigé un peu moins d’un an et où il a été remplacé par Jacky Gofflot, qui gérait jusque-là les sites de cassage de batteries du groupe. L’Allemand Thomas Hüser a lui été nommé président du conseil d’administration.

Aluminium / Ingrandes : après la fonte, l’aluminium aussi en péril ?

02/03/21
+

Après la fonderie Fonte d’Ingrandes, c’est au tour de la fonderie Aluminium de s’inquiéter pour son avenir. « La situation économique de la fonderie du Poitou Aluminium est de plus en plus incertaine, les futures culasses du constructeur automobile Renault ne seront pas coulées chez nous, ce qui veut dire que d’ici deux ans on n’aura plus de culasses attribuées à Ingrandes. En plus, la diversification annoncée par Liberty House (Alvance Aluminium Group) n’est toujours pas arrivée et donc on n’a pas de perspectives de nouvelles pièces d’ici-là », indique un élu CGT. La direction se veut elle plus rassurante, tout en reconnaissant que 2021 sera une année charnière. « On tente de rassurer les ouvriers d'Ingrandes, (…) on a reçu des plans de la part de divers clients dont Renault pour des culasses de prochaines générations. Nous mettons tout en œuvre pour donner un avenir à ce site. Si le site n'est pas rentable aujourd'hui, c'est bien ce sur quoi nous travaillons, pour retrouver un équilibre financier le plus rapidement possible, en développant de nouveaux produits, il le sera de nouveau à l'horizon 2024-2025 » réagit Arnaud Tronche, Responsable des activités Alvance Engineering.

 

Nickel / Finlande : la production de nickel de Terrafame grimpe de 4,6 % en 2020

02/03/21
+

Le Finlandais Terrafame a vu sa production de nickel progresser de 4,6 % en 2020. L’EBITBA du groupe a atteint 23,8 millions d’euros, contre 32 millions d’euros en 2019. Au quatrième trimestre, l’EBITBA a grimpé de 700.000 euros en 2019 à 17,7 millions en 2020. Les ventes globales du groupe ont progressé de 9 % pour atteindre 338 millions d’euros en 2020, comparé à 310,4 millions en 2019. Malgré cela, les résultats de Terrafame affichent une perte de 16,9 millions d’euros, qui s’ajoutent aux pertes de 2019 qui s’élevaient à 5,6 millions d’euros.

Nickel / Statistiques : l’année 2020 finit en excédent

01/03/21
+

L’excédent du marché mondial du nickel a quasiment doublé en décembre 2020, à 14.600 tonnes, comparé à celui enregistré en novembre de 7.400 tonnes, selon des données provenant d’International Nickel Study Group (INSG). Sur 2020, le marché présente un excédent de 122.900 tonnes, après un déficit de 32.200 tonnes en 2019.

Nickel / Philippines : une production minière en hausse de 3% sur 2020

01/03/21
+

La production minière de nickel a progressé de 3% en 2020 aux Philippines et ce, malgré la pandémie de Covid-19, mais le Bureau des géosciences et des mines a indiqué que « les perspectives 2021 de l’industrie minière étaient incertaines, car la pandémie n’est toujours pas maîtrisée ». Et les mesures de quarantaine obligent les producteurs à réduire les heures et leur masse salariale. Les Philippines ont exporté 333.962 tonnes de minerai de nickel vers la Chine en 2020, un volume en progression comparé à celui de 323.325 tonnes exporté en 2019. Seules dix-huit mines ont fonctionné en 2020 sur les 30 en activité de l’archipel d’Asie du Sud-Est. L’espoir pourrait toutefois résider dans la vaccination et dans la progression des cours du Métal du Diable.

 

Cuivre / Statistiques : le déficit se tasse en novembre

26/02/21
+

Le marché mondial du cuivre a montré un déficit de 77.000 tonnes en novembre 2020, après un déficit de 145.000 tonnes en octobre, selon les données fournies par l’International Copper Study Group (ICSG) dans son dernier bulletin mensuel. Entre janvier et novembre 2020, le marché mondial a connu un déficit de 589.000 tonnes, ceci comparé à un déficit de 427.000 tonnes l’an dernier sur cette même période. La production mondiale de cuivre affiné sur novembre a atteint 2,12 millions de tonnes (Mt) tandis que la consommation s’est élevée à 2,20 Mt. Les stocks mondiaux pour leur part atteignaient 1,265 Mt fin novembre 2020, un volume inférieur à celui de 1,329 Mt enregistré fin octobre 2020, selon ICSG.

Cuivre / Pérou : les mines étatisées ?

26/02/21
+

Le candidat à l’élection présidentielle prévue le 11 avril Yohny Lescano, qui arrive en seconde position dans les sondages, a prévenu que s’il était élu, il ferait de l’Etat le seul propriétaire des mines du pays. Le pays andin possède de nombreux gisements de cuivre, il en est le deuxième producteur mondial. L’homme de loi de 62 ans, à la tête du parti Action populaire, a indiqué que, sans être en faveur du nationalisme, le pays devait être propriétaire de ses ressources minières, qui font actuellement l’objet de concessions.

Aluminium / Production mondiale : progression en janvier

23/02/21
+

La production mondiale d’aluminium a progressé de 4,31% sur un an en janvier à 5,707 millions de tonnes, la production chinoise représentant 3,3 Mt, selon l’International Aluminium Institute (IAI).

 

China Copper va réduire sa production de cuivre affiné

22/02/21
+

La fonderie chinoise China Copper prévoit de réduire sa production de cuivre affiné en raison de la chute des frais de traitement des concentrés à des niveaux plus vus depuis plusieurs années. L’activité de fonderie des sites de China Copper est réduite depuis le retour de congés du nouvel an chinois, a confirmé une source du groupe, ainsi que deux de ses principaux fournisseurs de concentrés de cuivre. En 2020, la capacité annuelle de fonderie de China Copper avait atteint 1.35 million de tonnes. La réduction de production a été décidée au regard des tensions particulièrement fortes sur l’approvisionnement en concentrés de cuivre, qui font flamber les  coûts. La récente envolée des cours du cuivre ne fait que peser davantage sur les fonderies, a indiqué l’une des sources interrogées. 

 

Le Brexit pousse Mitsui Bussan Commodities (MBC) à ouvrir une antenne française

19/02/21
+

Mitsui Bussan Commodities (MBC) a décidé d’ouvrir un bureau à Paris, pour compléter celui de Londres, plus difficilement accessible depuis le Brexit. La filiale baptisée Mitsui Bussan Commodities France (MBCF) a pour but d’étendre le service pan-européen de MBC. La filiale a déjà commencé à exercer ses compétences dans le segment de l’énergie et officie également sur le marché de quotas d’émission. Elle procède actuellement au recrutement des personnes qui seront en charge du commerce des métaux, chapeautées par Christian Leclerc. « Notre filiale française va permettre la continuité des services avec nos clients européens », a précisé ce dernier. MBC a des bureaux à Londres, Singapour et New York. Les traders du bureau de Londres sont des membres de catégorie II de la chambre de compensation de la bourse des métaux de Londres. MBC Londres est la branche historique chargée des contrats à terme pour Mitsui & Co depuis 1991.

 

Norsk Hydro visé par une plainte au Brésil

18/02/21
+

Quelque 40.000 Brésiliens poursuivent en justice le producteur d’aluminium norvégien Norsk Hydro. Ils l’accusent d’avoir déversé des produits chimiques dans une rivière dans le nord du pays. Le groupe de plaignants est mené par des communautés indigènes qui vivent dans l’état du Para, dans la partie inférieure de la forêt amazonienne. Ils veulent des compensations pour les déchets toxiques que le producteur norvégien aurait déversé dans la rivière Murucupi. Hydro dirige trois sites dans cet état : la mine de bauxite Paragominas, l’usine Alunorte, qui transforme la bauxite en alumine, et la fonderie Albras, qui raffine l’alumine en aluminium. La plainte, déposée aux Pays Bas, fait également référence à des déversements de produits chimiques qui auraient eu lieu en 2018 et qui proviendraient de l’usine Alunorte.

 

MBF Aluminium face à un nouveau coup dur

12/02/21
+

Les deux repreneurs qui avaient déposé des lettres d’intention de reprise de la fonderie MBF, Akein - filiale du fonds d’investissement américain Secko -  et GMD -concurrent de MBF - ont annoncé se retirer, faute de garanties suffisantes sur les commandes des constructeurs automobiles. Le tribunal de commerce a donc donné un nouveau délai, fixé au 1er mars à minuit pour d’autres projets de reprise.

Mark White nommé DG d’Alumobility

12/02/21
+

Mark White vient d’être nommé DG d’Alumobility, une organisation à but non lucratif dont la mission est de fournir des solutions innovantes pour favoriser l’utilisation de l’aluminium dans les pièces de carrosserie automobile. Alumobility a été créée début février par Constellium et Novelis (cf notre édition du 3 février). Avec plus de trente années au service du secteur automobile, principalement chez Jaguar Land Rover, Mark White a occupé des fonctions variées à responsabilités dans le design, l’ingénierie des moteurs, la recherche, les procédés de fabrication et l’électrification de véhicules. « Je suis confiant dans notre capacité à accompagner les efforts fournis par nos partenaires industriels et à créer de nouvelles valeurs pour les fabricants d’équipements d’origine », a déclaré Mark White.

Pérou : productions de cuivre, d'or et de zinc en fort repli en 2020 avec la pandémie

12/02/21
+

La production de cuivre du Pérou a plongé de 12,5%, à 2,15 millions de tonnes, en 2020, selon le Ministère de l’Energie et des Mines. La production du second producteur mondial de cuivre a été affectée par les restrictions mises en place pour freiner la propagation de la Covid-19. Le ministère a indiqué par ailleurs que la production d’or du pays avait chuté de 32% en 2020, à 87,3 millions de grammes fins. Entre la mi-mars et la fin mai, les producteurs de cuivre et d’or avaient reçu l’ordre de réduire leur personnel dans les mines, ce qui a entraîné une forte chute de la production. La production de zinc a également enregistré une baisse, quoique moindre, de 5,3% à 1,33 million de tonnes.

Trois usines allemandes de Constellium certifiées ASI

11/02/21
+

Constellium a annoncé dans un communiqué paru sur son site le 11 février que ses activités de structures pour l’automobile de Gottmadingen et de Dahenfeld, ainsi que ses opérations d'extrusion de Singen, en Allemagne, ont obtenu la certification relative aux normes de performance et de chaîne de contrôle de l'Aluminium Stewardship Initiative (ASI). Cela signifie que ces installations s’approvisionnent auprès de sources responsables et qu’elles produisent de manière durable.

Nexans décroche un contrat-cadre avec RTE

09/02/21
+

Le fabricant français Nexans a remporté un important contrat-cadre de trois ans pour la fourniture de câbles et d’accessoires pour le réseau souterrain haute tension, avec RTE (Réseau de Transport d’Electricité), le gestionnaire du réseau électrique français. Il devient ainsi son premier fournisseur, alors qu’il était jusque là troisième. Christophe Guérin, dg de Nexans, s’est félicité de cette signature qui représente plusieurs centaines de millions d’euros. RTE de son côté a jeté son dévolu sur Nexans en raison de son implication environnementale. Christophe Guérin a déclaré à ce sujet : « En tant que gestionnaire du réseau de transport d'électricité français, RTE est au centre de la transition vers un monde plus durable et sans carbone. En renforçant notre partenariat à long terme avec RTE, nous renforçons l'ambition de Nexans d'être un leader de l'électrification et de la transition énergétique mondiale. »

 

BMW passe à l’aluminium produit grâce à l’énergie solaire

09/02/21
+

Le constructeur automobile BMW a annoncé qu’il allait acheter de l’aluminium fabriqué à partir d’énergie solaire, à compter de cette année. Le groupe allemand a signé un contrat avec Emirates Global Aluminium (EGA) pour 43.000 tonnes d’aluminium produites à partir d’énergie solaire livrées en 2021. Selon BMW, cette décision permettra au groupe de réduire de 20 % ses émissions de CO2 dans le réseau des fournisseurs d’ici 2030.

Rapport CyclOpe : pas de super-cycle en perspective

08/02/21
+

Revenant sur l’année 2020, le cercle CyclOpe estime que le bilan n’est pas si mauvais. Certaines matières premières ont flambé, à l’image du rhodium qui s’est apprécié de 180%, soutenu par le virage écologique du secteur automobile. Le palladium, également utilisé dans le secteur automobile, a renchéri de 43%. L’or, valeur refuge, a bondi de 27%. Le grand perdant a été le pétrole : le Brent a décroché de 33%. En moyenne, les prix des matières premières ont reculé de 19% en 2020. Hors énergies et précieux, les prix sont stables comparé à 2019. Le cuivre a lui bénéficié du redémarrage de l’économie chinoise dès le printemps (les importations chinoises de cuivre affiné ont progressé de 33% en 2020) pour passer de 4.000 $ en mars à 8.000 $/t en fin d’année. La Chine devrait continuer à jouer un rôle majeur en 2021. Les prix des matières devraient progresser de 19% en 2021, prévoit le cercle de Philippe Chalmin et Yves Jégourel. Concernant les métaux, le cercle estime que les marchés ont déjà intégré le rebond chinois, notamment pour le cuivre et le palladium.

 

Rio Tinto lance son label de durabilité

05/02/21
+

Rio Tinto a annoncé le lancement de Start, une nouvelle norme de transparence et de traçabilité pour l’aluminium. Le label comportera une dizaine de critères : empreinte carbone, consommation d'eau, contenu recyclé, sources d'énergie, investissements communautaires, performance en matière de sécurité, diversité au sein de la direction, intégrité commerciale, conformité réglementaire et transparence.

Chine : les stocks de zinc du ShFE bondissent de 35% en une semaine

05/02/21
+

Les stocks de zinc gérés par la bourse chinoise Shanghai Futures Exchange ont enregistré un bond de 34,9% la semaine dernière. Ils se sont ainsi renfloués de 15.615 tonnes pour atteindre 60.361 tonnes vendredi 5 février. Les entrepôts de douane, tout comme les entrepôts privés ont connu une hausse, causée par la baisse de la consommation. Cette dernière a également entraîné une baisse du cours domestique du zinc. « Le zinc est le seul métal dont le cours s’est contracté depuis le début de l’année », constate Natalie Scott-Gray, analyste chez StoneX. Les stocks de cuivre ont eux grimpé de 3% la semaine passée, ceux d’aluminium de 10,2%, ceux d’étain de 18,4%, ceux de plomb de 0,3%. A l’inverse, les stocks de nickel ont fondu de 5,5%.

 

Aluminium / EAU : Biden rétablit les taxes levées par Trump en toute fin de mandat...

04/02/21
+

Le Président américain Joe Biden a rétabli la taxe de 10% sur les importations d’aluminium venant des Emirats Arabes Unis (EAU). Ces dernières avaient représenté 1,3 milliard de dollars en 2019. La taxe avait été levée par Donald Trump lors des derniers jours de son mandat et remplacée par un quota pour limiter leur volume - jugeant que les EAU « étaient un partenaire majeur de sécurité » alors que les Etats-Unis venaient de signer la vente de 50 avions de chasse. Cette dernière est pour l’heure gelée et d’autres accords pourraient être révisés.

Goldman Sachs rehausse ses prévisions concernant le cuivre

02/02/21
+

La banque d’affaires américaine Goldman Sachs a revu à la hausse ses prévisions de cours du cuivre à 3, 6 et 12 mois, respectivement, à 8.500 $, 9.000 $ et 10.000 $. Elle pointe le manque de visibilité concernant l’offre, dont l’excédent devrait être beaucoup plus limité au premier trimestre cette année comparé aux années précédentes, ce qui pèsera sur un marché déjà tendu. S’agissant du nickel, la prévision à 12 mois, établie à 12.000 $, reflète le besoin de signal fort au niveau des cours pour accélérer les investissements en lien avec la demande du secteur des batteries de véhicules électriques. A compter de 2023, le marché devrait tendre vers un déficit qui se matérialisera en 2025. A moyen et long termes, Goldman Sachs reste convaincu que l’or est un investissement intéressant. L’argent devrait également rapporter.

Délai supplémentaire pour MBF Aluminium

01/02/21
+

Le délai pour présenter les offres de reprise de la fonderie de Saint-Claude dans le Jura MBF Aluminium, initialement fixé au 20 janvier, est repoussé au 9 février. Pour l’heure, deux lettres d’intention, l’une de l’Américain Sekco et l’autre du Français GMD (appuyé par le gouvernement), ont été déposées. L’actionnaire CMV cherche lui des partenaires pour présenter un plan de continuation. CMV a investi 14 M€ entre 2017 et 2019 pour la fabrication des carters d’embrayage des véhicules hybrides de Renault, mais le dieselgate a entraîné un retard de plus d’un an. Conséquence, le chiffre d’affaires est passé de 36,5 M€ en 2019 à 30 M€ en 2020 et la dette s’est alourdie - une situation pointée par les finances publiques qui l’ont placée en cessation de paiements le 9 octobre 2020. Un délégué syndical dénonce le rôle de l’état qui ne lui a jamais accordé de subventions et celui de l’actionnaire CMV « qui n’a pas joué le jeu des volumes ».

 

L'Europe presse Biden de lever les droits de douane sur les importations

01/02/21
+

L’ambassadeur de l’Union européenne aux Etats-Unis a appelé le président Joe Biden, nouvellement élu, à lever au plus vite les droits de douane imposés sur les importations d’aluminium. Il a par ailleurs appeler le président à revenir sur la décision de taxer à hauteur de 10% les importations d’avion d’Europe - une mesure sanction infligée pour les subventions qu’Airbus reçoit de l’UE, un sujet de discorde de longue date entre les deux continents. Stavros Lambrinidis a déclaré, lors d’un événement digital organisé par la Chambre de commerce américaine, que Bruxelles était prête à renforcer les relations transatlantiques et que l’Europe n’avait nullement l’intention de s’ériger derrière une « forteresse ». Il a ajouté que l’UE était prête à lever ses taxes punitives si les Etats-Unis en faisaient de même sur les importations d’acier et d’aluminium.

Les Emirats Arabes Unis visent la pole position dans l’aluminium à partir d’énergie solaire

27/01/21
+

EGA (Emirates Global Aluminium) est le premier producteur au monde à produire de l’aluminium à partir d’énergie solaire fournie par DEWA (Dubaï Electricity and Water Authority). Cet accomplissement s’inscrit dans la stratégie du Sheikh Mohammed bin Rashind Al Amktoum, vice-président et Premier Ministre des Emirats Arabes Unis, qui vise à faire de Dubaï la ville la plus écologique du monde et à se positionner comme pionnier dans les technologies et les applications solaires. DEWA alimentera les fonderies d’EGA à hauteur de 560.000 megawatt/h par an, ce qui lui permettra de produire 40.000 tonnes d’aluminium la première année avec un potentiel de croissance significatif. Cet aluminium sera commercialisé sous le nom de CerlestiAL.

 

La fonderie des Ardennes va rouler pour l’électrique

27/01/21
+

La Fonderie des Ardennes va devoir trouver sa place au sein du groupe Stellantis, issu de la fusion entre PSA et Fiat-Chrysler : spécialisée dans les culasses de moteurs thermiques, elle prépare sa reconversion dans la production de composants de moteurs électriques.

 

Hausse de la production mondiale d'aluminium en décembre

25/01/21
+

Les statistiques de l’International Aluminium Institute (IAI) montrent que la production mondiale d’aluminium a progressé de 4,22 % en décembre 2020 sur un an, à 5,67 millions de tonnes (Mt). La Chine aurait contribué à hauteur de 3,28 Mt, soit plus de la moitié du volume global. L’Europe occidentale a elle produit 281.000 tonnes d’aluminium, l’Europe de l’Est et l’Europe centrale 352.000 tonnes. En rythme quotidien, la production  a progressé de 0,33% sur un mois, à 182.900 tonnes.

 

Trump annule les taxes sur les importations d'aluminium à l’attention des EAU

22/01/21
+

Dans ses dernières minutes de mandat, le président américain Donald Trump aura réussi à lever les droits de douane sur les importations d’aluminium depuis les Emirats Arabes Unis, qu’il a remplacés par un quota. Les acteurs de marché, pris de court, estiment que cette décision sera sans conséquences pour le marché américain. Cette annulation de taxe prendra effet le 3 février. Les EAU rejoignent ainsi la petite liste des pays - composée de l’Argentine, de l’Australie, du Canada et du Mexique - qui ont bénéficié d’une levée des droits de douane. Les importations depuis les EAU ont atteint un volume de 378.000 tonnes sur les sept premiers mois de 2020, soit 11,5% du volume d’importations des Etats-Unis. Le quota ne devrait pas être restrictif pour les EAU puisqu’il devrait couvrir leur volume d’exportation.

 

UBS anticipe un cours du cuivre à 9.500 $ d’ici 6 mois

22/01/21
+

La banque UBS prévoit un cours du cuivre à 9.500 $/t d’ici juin ou juillet. A court terme, le métal rouge pourrait subir une contraction, mais au regard de la baisse des stocks et du déficit de marché, le cuivre progressera lors des prochains mois. La production est, elle, anticipée en hausse de 2,9% cette année tandis que la consommation est vue en progression de 4,6%. Le marché présentera donc un déficit, autour de 469.000 tonnes, soit 2% de la demande mondiale.

 

Audi, premier constructeur automobile certifié pour son approvisionnement responsable

21/01/21
+

Le constructeur automobile allemand Audi a reçu la certification Aluminium Stewardship Initiative (ASI) pour deux ateliers de presse situés dans les usines de Neckarsulm et de Ingolstadt, en Allemagne, où il fabrique des pièces de carrosserie en tôles d’aluminium issues de sources responsables. Les déchets en sortie de chaîne sont récupérés puis recyclés pour être à nouveau intégrés dans la chaîne de production. « Nous avons constaté un intérêt croissant ces derniers mois pour l’aluminium produit de manière responsable que les utilisateurs sont heureux de faire valoir auprès de leurs clients », a déclaré Fiona Solomon, dg d’ASI.

 

Un nouveau partenariat Constellium - Renault pour des solutions d’aluminium durables

20/01/21
+

Constellium a annoncé, jeudi 14 janvier, le lancement du projet ISA3 (Integration of Aluminium Solutions to Lightweight Automotive vehicles), en partenariat avec le Groupe Renault, l’ESI Group, l’Institut de Soudure et l’Université de Lorraine. Cette nouvelle initiative de R&D, de près de 7 millions d’euros, vise à concevoir des solutions légères, recyclables et économiques en aluminium pour le marché automobile. L’objectif est de favoriser le développement des véhicules légers en accélérant la transition des constructeurs automobiles de l’acier vers l’aluminium.

 

Zinc / mine de Gamsberg : Vedanta annonce la reprise de l’activité 

20/01/21
+

Après la suspension de l’activité dans sa mine de Gamsberg, en Afrique du Sud, en novembre dernier suite à un mouvement de terrain qui avait coûté la vie à un employé et causé la disparition d’un autre, Vedanta a annoncé la reprise de l’exploitation minière. La fermeture de la mine avait fait craindre des tensions sur l’offre, entraînant une hausse des cours. La mine de Gamsberg est entrée en production début 2019, avec une capacité annuelle de 250.000 tonnes par an. La deuxième phase d’exploitation devrait voir la production annuelle doubler, à 500.000 tonnes.

 

Nickel / Chine : hausse de la production en 2020

20/01/21
+

La production chinoise de nickel affiné a progressé de 1.4 % en 2020, pour atteindre 164.600 tonnes, d’après le cabinet de recherches Antaike. Parallèlement, la production de fonte de nickel, utilisée principalement dans l’acier inoxydable, a plongé (-16.5 %, à 504.000 tonnes), conséquence de tensions sur l’approvisionnement en minerai et de fermetures de sites pour maintenance, en réponse au ralentissement de la demande.

 

Aluminium / Chine : importations record en 2020

19/01/2021
+

Après 3 mois de déclin, les importations chinoises d’aluminium ont bondi de 40.5 % en décembre, comparativement au mois précédent. Les importations sur l’année totalisent 2.7 Mt, soit une envolée de 318.7 % comparé à 2019.

 

Nickel : la SLN en danger

12/01/21
+

La Société Le Nickel (SLN) craint pour sa survie. Eramet a prévenu que sa filiale risquait la liquidation dans les semaines à venir si les blocages et sabotages devaient perdurer. Depuis le 2 décembre dernier, les centres miniers et la raffinerie de Nouméa sont en effet la cible de blocages et de dégradations, dans le cadre des actions de terrain menées par les opposants à la reprise d’une autre usine, celle du groupe brésilien Vale, par un consortium incluant le négociant en matières premières suisse, Trafigura. « La SLN est en danger », a indiqué Eramet dans un communiqué. Guillaume Verschaeve, directeur général de la SLN, a mis en garde contre un possible déclenchement « d’une procédure de sauvegarde dans les 15 jours », dans la prolongation du mandat ad-hoc, mis en œuvre début septembre. Il a par ailleurs regretté la situation, qui intervient alors que le plan de sauvetage de la SLN, lancé en 2019, commence à porter ses fruits, dans un contexte de cours du nickel très bien orientés.

 

Telf AG va vendre le cobalt d’Eurasian Resources Group

11/01/21
+

Le négociant suisse en matières premières, Telf AG, va vendre le cobalt produit par Eurasian Resources Group  (ERG) sur son site de République Démocratique du Congo, qui représente 10 % de l’offre mondiale en 2021, d’après des sources proches du dossier. Le contrat, qui court de 2021 à 2023, devrait permettre à Telf de vendre 18.000 tonnes de cobalt cette année, pour un montant de 657 millions de dollars, au regard des cours actuels du LME. D’après une source, la plupart de l’hydroxyde de cobalt produit par ERG sur son site de Metalkol au Congo sera vendu à des entreprises chinoises. D’après une autre source, le métal sera aussi vendu aux entreprises de Corée du Sud, du Japon et d’Europe. Telf et ERG n’ont pas souhaité faire de commentaires.

Guillaume de Goÿs à la tête d’Aluminium France

08/01/21
+

Guillaume de Goÿs (directeur des opérations chez Alvance) vient d’être nommé Président d’Aluminium France par le conseil d’administration en remplacement de Jean-François Faure (directeur général de la technologie d’aluminium au sein de Rio Tinto), un poste qu’il a occupé trois ans. Guillaume de Goÿs est entré au sein d’Aluminium Dunkerque en 2014, en tant que directeur des opérations, avant d’intégrer le groupe Alvance en 2020 en tant que chef d’exploitation.

 

Le cuivre, métal phare de 2021, selon Jefferies

08/01/21
+

Jefferies est davantage haussier pour le cuivre - qu’il voit progresser sous l’effet de la demande des secteurs des véhicules électriques et des énergies renouvelables, ainsi que de la reprise de la demande mondiale - que pour les autres métaux. Ces facteurs de soutien devraient largement compenser le ralentissement de la demande chinoise liée aux mesures fiscales du pays. Jefferies, entreprise de conseil en investissements, encourage à miser sur Freeport McMoRan, First Quantum, Antofagasta et Glencore pour tirer parti du cuivre. Jefferies est en revanche moins optimiste pour l’or. Cependant, il anticipe une progression de son cours en 2021. Le risque principal réside dans le durcissement des mesures qui pourraient conduire à une baisse accélérée de la demande chinoise, en particulier au second semestre 2021.

 

Trois installations de Freeport certifiées Copper Mark

06/01/21
+

Les trois sites de Freeport McMoRan - la mine Cerro Verde au Pérou, la mine El Abra au Chili et la fonderie Atlantic Copper en Espagne - ont reçu la certification Copper Mark mi-décembre.  Copper Mark est une organisation qui a défini un cadre environnemental pour la production.

 

Alu / Chine : les importations de 2020 supérieures au niveau record de 2009

06/01/21
+

Les importations d’aluminium de la Chine ont dépassé le niveau record de 2009, un mois avant la fin de l’année : elles ont atteint 2,44 millions de tonnes (Mt) fin novembre, effaçant le précédent record de 2009 de 2,32 Mt. Comparé à la période de janvier à novembre 2019, les importations ont été multipliées par quatre. Sur le mois de novembre, les importations sont ressorties à 188.973 tonnes, un volume en recul de 26,4 % sur un mois mais en hausse de 158,6% sur un an.

 

Cuivre : Citi entrevoit de la faiblesse à court terme

05/01/21
+

Les analystes de la banque Citi prévoient un recul des cours du cuivre au premier trimestre 2021, en raison du durcissement des conditions de crédit en Chine, de la faiblesse saisonnière de la demande et de la repondération annuelle de l’indice qui compile l’évolution des six métaux industriels. Ils avancent ainsi une moyenne de 3,27 $/lb (7.218 $/t) au premier trimestre 2021, ceci comparé à la prévision du premier trimestre 2020 établie à 3,63 $/lb (8.013 $/t). Néanmoins, à moyen terme, les analystes restent haussiers pour le cuivre : les creux enregistrés seront des opportunités d’achat, pensent-ils.

 

Cuivre / Chili : La production devrait atteindre son pic en 2028

04/01/21
+

La production chilienne de cuivre devrait atteindre son pic en 2028, à 7.35 millions de tonnes (Mt), soit un bond de 26.9  % comparativement à la production de 2019, qui totalisait 5.79 Mt, a indiqué Cochilco, la Commission chilienne du cuivre. La production amorcera un repli à compter de 2028, conséquence de l’appauvrissement des ressources. Pour 2020, Cochilco table sur une sensible hausse comparativement à 2019 (+0.6 %, à 5.82 Mt). D’après Cochilco, la production de cuivre du pays devrait continuer à être impactée par la crise de la Covid-19 en 2021. « Nous avons constaté des retards de production dans des sites opérationnels et dans des projets de développement », a souligné la Commission. 

 

Alu / Norvège : la technologie HAL4E d'Hydro est concluante

31/12/20
+

La nouvelle technologie de production (HAL4E), expérimentée pendant deux ans à la fonderie Karmøy de Norsk Hydro, s’est révélée concluante. Cette technologie consomme 15% d’énergie en moins en moyenne que les autres procédés. La consommation énergétique est ressortie à 12,27 KWH/KG d’aluminium, sous l’objectif de 12,3 kwh/kg fixé. Par ailleurs, cette technologie s’est révélée être moins émettrice - 1,45 kg de CO2 par kg d’aluminium produit - que le procédé d’électrolyse.

 

Aluminium / Allemagne : Cinq entreprises du secteur se voient infliger une amende de 175 M€

31/12/20
+

L’office allemand des ententes (Bundeskartelamt) a infligé 175 millions d’euros d’amende à cinq entreprises allemandes du secteur du matriçage d’aluminium (Otta Fuchs Beteiligungen KG, Leiber Group GMBH & Co KG, Strojmetal Aluminium Forging GMBH, Presswerk Krefeld GMBH & Co KG, Bharat Forge Aluminiumtechnik GMBH), ainsi qu’à dix employés, pour violation du droit de la libre concurrence.

 

Porsche imprime en 3D un bloc moteur pour VE plus léger de 40%

30/01/20
+

Le constructeur automobile Porsche a imprimé en 3D un bloc moteur an alliages de métaux haute performance pour voiture électrique 40% plus léger qu’un boîtier traditionnel. La dureté des zones sollicitées a elle été renforcée. « Le but est d’intégrer le plus grand nombre possible de fonctions et de pièces dans le boîtier d’entraînement, en économisant du poids et en optimisant la structure », a expliqué le groupe.

 

Scandium : Rio Tinto vise la production à grande échelle

17/12/20
+

Le groupe minier anglo-australien Rio Tinto est en passe de devenir le premier producteur mondial de scandium, métal classé parmi les terres rares. Il est utilisé comme élément d’alliage avec l’aluminium, ce qui renforce ses propriétés mécaniques. Le scandium est presque aussi léger que l’aluminium mais possède un point de fusion plus élevé, ce qui le rend utile dans les applications spatiales, mais aussi électroniques. Rio Tinto produit de l’oxyde de scandium sur son site pilote de Sorel-Tracy, au Québec. Il utilise un procédé d’extraction d’oxyde de scandium à partir de ses résidus miniers.  En plus de donner une valeur à ses résidus miniers, le projet de Rio Tinto répond aux préoccupations des gouvernements du Canada et des États-Unis, qui se sont entendus plus tôt cette année pour sécuriser l’approvisionnement en minéraux critiques dont leurs industries stratégiques ont besoin.

 

Vale cède son usine à Prony Ressources

16/12/20
+

Le groupe brésilien Vale a annoncé mercredi 9 décembre la vente de son usine de nickel en Nouvelle Calédonie à un consortium calédonien et international, incluant le négociant en matières premières Trafigura. « Cette solution de reprise assurera la poursuite de l’exploitation et du développement de l’usine dans le respect de ses responsabilités sociétales et environnementales par une nouvelle société, Prony Ressources, détenue à 50 % par des investisseurs calédoniens » a indiqué Vale-NC dans un communiqué. Cette solution permet de garantir 3.000 emplois directs et indirects, assure le président de Vale NC, Antonin Beurrier.

 

Batteries lithium : STCM se lance dans la course

15/12/20
+

STCM, filiale d’ECOBAT, acteur majeur du recyclage des batteries au plomb en France, a confirmé le lancement au cours du premier trimestre 2021 d’un centre de collecte et stockage des batteries lithium non-critiques sur son site de Bazoches-les-Gallerandes (45).  Celles-ci seront ensuite acheminées vers des centres de traitement. « Cette nouvelle activité répond à une forte demande locale des acteurs de l’automobile et s’inscrit dans une stratégie à l’échelle européenne du groupe Ecobat qui développe déjà des projets similaires en Angleterre et en Allemagne. Il est impératif de pouvoir offrir une réponse européenne et française au recyclage des batteries des véhicules électriques », commente Sylvain Porret, Directeur Général d’ECOBAT Technologies France.  « Un chef de projet expérimenté dans les batteries lithium a également été embauché pour gérer l’installation des équipements et le lancement de l’activité », a précisé Yann Gautron, directeur Achats et Logistique de STCM.

 

Nickel et cobalt : Vale reporte la vente de VNC

08/12/20
+

Le producteur brésilien Vale a décidé de reporter la vente de son usine de nickel et de cobalt, en Nouvelle Calédonie, après la demande des autorités locales, a indiqué le groupe dans un communiqué. L’usine pèse sur les résultats du groupe depuis qu’il en a pris la direction en 2012. « Rien n’est défini, toutes les portes sont ouvertes », a déclaré Philippe Gomez, député brésilien, qui fait partie de la commission chargée de trouver des acquéreurs. Cette dernière a demandé à Vale de reporter la vente au consortium international dirigé par Trafigura. Le producteur australien New Century s’était positionné pour acheter 95% des parts de l’usine en mai. Mais il a finalement jeté l’éponge en septembre. L’affaire a en effet pris une tournure politique, puisque les indépendantistes de l’île veulent confier le site à la société d’économie mixte Sofinor (associée à Korea Zinc) qui gère déjà un complexe minier dans le nord. Vale avait abaissé en avril l’objectif de production de nickel du groupe pour 2020 à 200.000-210.000 tonnes, au regard de la vente de l’usine, contre 240.000 tonnes initialement.

 

Glencore : Ivan Glassenberg laisse la place à Gary Nagle

08/12/20
+

Ivan Glassengerg cède sa place de pdg et de membre du conseil d’administration de Glencore à Gary Nagle. Ce dernier, qui dirige les activités charbon du négociant en matières premières en Australie va s’installer en Suisse en début d’année prochaine pour le passage de témoin. Cela fait deux ans déjà qu’Ivan Glassenberg prépare la transition, pour qu’elle soit la plus transparente possible, dans une période de défis que sont la pandémie de Covid-19 et les changements climatiques. Ivan Glassenberg s’est dit « fier d’avoir bâti un des plus grands producteurs miniers et distributeurs de matières premières au monde. »

 

Métaux non-ferreux : dernières projections de Commerzbank

08/12/20
+

 

2020

2021

Cuivre

6.161

7.600

Alu

1.732

2.025

Zinc

2.277

2.850

Nickel

13.772

17.100

Plomb

1.837

1.975

Etain

17.006

19.500

Fonderie aluminium : C’est officiel, GGB est désormais entre les mains de Rafer

07/12/20
+

La cession de l’usine GGB, qui emploie 88 personnes, à Rafer est effective depuis lundi 30 novembre. L’usine, située à Dieuze en Moselle, était vouée à la fermeture, selon la volonté de la maison mère EnPro, si aucun repreneur n’était trouvé. Mais la société Rafer, située à Saint-Chamond (Loire), s’est portée acquéreuse. Cette dernière, qui fabrique des chaînes de manutention sur mesure, a décidé de diversifier l’activité de l’usine GGB. Spécialisée dans la fabrication de paliers en huit, elle devrait en parallèle produire des pièces de fonderie en aluminium à compter du second semestre 2021.

 

Cuivre : production et cours en hausse cette année, annonce Cochilco

24/11/20
+

La Commission chilienne du cuivre Cochilco table sur une hausse de la production mondiale de cuivre en 2020 et en 2021, à respectivement 5,82 millions de tonnes (+0,6% sur un an) et 5,99 millions de tonnes.La Commission prévoit une moyenne du cours du cuivre à 2,75 $/lb (6.070 $/t) en 2020 et à 2,90 $/lb (6.400 $/t) en 2021. Au mois d’août, Cochilco avait avancé les valeurs de 2,62 $/lb (5.784 $/t) pour 2020 et de 2,85 $/lb (6.291 $/t) pour 2021. La réévaluation des projections est conditionnée à la hausse de la demande chinoise, portée par la reprise économique mondiale, à la baisse des réserves mondiales et à la mise sur le marché d’un vaccin d’ici six mois, indique Baldo Prokurica, ministre des mines chilien.

 

Aluminium / Roumanie : HAI obtient la certification ASI

24/11/20
+

Hammerer Aluminium Industries (HAI) a obtenu la certification provisoire de « norme de performance » de la part de Aluminium Stewardship Initiative (ASI), pour la production, l’approvisionnement et la gestion responsables de son aluminium.  La certification concerne les opérations de refonte et moulage du site de Santana SRL, en Roumanie. L’usine produit des billettes d’extrusion et des lingots de laminage à partir de déchets d’aluminium, qui sont utilisés dans le secteur automobile, l’électronique, les transports et la construction. « Nous sommes très fiers que le site de Santana soit le premier en Roumanie a obtenir ce certificat ASI. Et nous sommes ravis qu’il ait reçu cette certification, peu de temps après celle obtenue par Ranshofen. Ceci souligne la qualité de notre division coulage » s’est félicité Markus Schober, directeur général de HAI. De plus en plus d’acteurs du marché rejoignent l’ASI, des producteurs mais aussi des négociants. En date du 23 novembre, l’ASI comptait 143 membres. Pour mémoire, à son lancement, en juin 2015, les membres étaient au nombre de 13.

 

Nickel / Grèce : le processus de vente de Larco a débuté

23/11/20
+

Lundi 23 novembre, le gouvernement grec a mis en vente une partie des actifs du groupe Larco, un des premiers producteurs de nickel en Europe. Les intéressés ont jusqu’au 8 janvier pour faire leur offre, a indiqué le ministre des Mines, citant l’administrateur judicaire en charge de la cession de cette partie des actifs.  Larco, détenu à 55% par l’Etat grec, croule sous près d’1 million d’euros de dettes, qu’il doit à ses fournisseurs et ses créanciers. L’Agence de privatisation grecque et l’administrateur judiciaire font des offres séparées. Le premier volet de la vente, orchestré par l’administrateur judicaire, porte sur trois mines, une parcelle de terrain et d’autres propriétés. Le second volet de la vente, mené par l’Agence de privatisation, concerne une fonderie. Ce dernier sera lancé d’ici la fin du mois.

 

Guillaume Verschaeve nommé DG de la SLN

20/11/20
+

Le 19 novembre, le conseil d’administration de la SLN a nommé Guillaume Verschaeve directeur général de la filiale d’Eramet en Nouvelle Calédonie. Il travaille déjà depuis 20 ans au sein d’Eramet, où il a notamment dirigé les sites de production d’alliages de manganèse en Norvège, en France et aux Etats-Unis. A la tête de la SLN, Guillaume Verschaeve aura pour mission de mettre en œuvre tous les volets du plan de sauvetage de l’usine. Le nouveau dg succède à Colin McGibbon, qui va désormais assurer une mission sur les opérations nickel du groupe à la Direction de la stratégie d’Eramet. « Sous la direction de Guillaume Verschaeve, la SLN va poursuivre la dynamique engagée depuis 2 ans pour transformer l’entreprise et lui faire retrouver le chemin de la rentabilité », a commenté Cristel Boris, pdg d’Eramet.

 

Aurubis et TSR s’allient dans une JV pour recycler des câbles

17/11/20
+

Les unités Cablo Metall-Recycling und Handel (Cablo) d’Aurubis et le site de Gelsenkirchen de TSR vont allier leurs synergies dans une joint-venture dédiée au recyclage des câbles. Cablo recycle des câbles en cuivre et en aluminium depuis le milieu du 20ème siècle. L’usine de Gelsenkirchen de TSR possède deux granulateurs de câbles qui peuvent traiter différentes sortes de câbles et produire des qualités variées de granulés de cuivre. L’entreprise TSR, fondée en 2017, détient 60% des parts de la nouvelle JV et gèrera les opérations. L’accord entre les deux entités devrait être finalisé au 1er trimestre 2021.

 

Novelis a procédé à la cession de son usine du Kentucky

16/11/20
+

Dans le cadre de son acquisition d’Aleris, le fabricant américain de produits en aluminium Novelis a vendu pour un montant de 171 millions de dollars son usine de Lewisport, située dans l’état du Kentucky, à American Industrial Partners, une société d’investissement privé, le 8 novembre dernier. Cette vente de l’usine de pièces en aluminium destinées au marché automobile était une des conditions préalables à l’acquisition de son concurrent Aleris, l’autre étant la cession de l’usine de produits laminés de Duffel en Belgique au groupe Alvance, division de l’anglo-indien GFG Alliance.

 

Repli des exportations chinoises d'aluminium

10/11/2020
+

Les exportations chinoises d’aluminium ont diminué d’un mois sur l’autre et d’une année sur l’autre en octobre, selon des données fournies par les douanes chinoises : les exportations ont  fléchi, à 418.893 tonnes, de 2,6% sur un an et de 1,8% sur un mois. Sur les neuf premiers mois de l’année, elles enregistrent un tassement de 17%, à 3.980.084 t, par rapport à cette même période de 2019.

 

Bronze Alu obtient le soutien de l’Etat

10/11/2020
+

Le fabricant de fourchettes de boîtes de vitesse en aluminium Bronze Alu va bénéficier des Fonds de modernisation automobile, dans le cadre du plan France relance, pour mener à bien la diversification de son activité. La PME, installée à La Couture-Boussey, dans l’Eure, et qui détient une filiale en Roumanie, va recevoir 800.000 € de subventions sur les 995.000 € alloués à la restructuration de son activité. Cette dernière se fera en trois volets : la conception d’un carter thermorégulé, la mutation digitale de l’entreprise et la réduction de ses déchets.

 

Aurea : CA en retrait de 24% au T3

10/11/2020
+

Le spécialiste européen des déchets Aurea a publié, au titre du 3ème trimestre, un chiffre d’affaires en retrait de 24% sur un an, à 29,8 M€. Le trimestre a notamment été marqué par des fermetures d’usines en août. Il affiche cependant une amélioration par rapport au 2ème trimestre, où il ressort en progression de 8,4%, malgré les effets de la Covid-19 ressentis en juillet et en août. Sur les neuf 1ers mois de l’année, le CA enregistre une baisse de 27%, à 103,3 M€.

 

Cuivre / Chili : Codelco scelle un premier contrat avec un acheteur chinois

10/11/2020
+

Le producteur chilien de cuivre Codelco a signé un premier contrat, la semaine passée, avec un acheteur chinois de premier plan, à qui il fournira 20.000 à 30.000 tonnes de cuivre en 2021, moyennant une prime négociée à 88 $/t, selon deux sources proches du producteur chilien. La prime, reconduite cette année, est à régler, en plus du cours comptant du métal rouge sur le LME, pour la livraison physique des cathodes en Chine. Le volume est également identique à celui commandé par l’acheteur l’an dernier. Dans un premier temps le client s’est refusé à s’acquitter de la prime, qu’il jugeait trop élevée, car pour lui le marché se situe davantage autour de 50 $/t. Cet acheteur est le premier à avoir accepté la prime. Les négociations avec les autres acheteurs chinois se poursuivent donc. Indicateur de marché, la prime sur les cathodes disponibles depuis les entrepôts de douane de Yangshan vaut actuellement 48 $/t.

 

STCM Toulouse c’est fini

06/11/20
+

Dans un bref communiqué diffusé le 2 novembre dernier, la Société de  Traitement Chimique des Métaux, plus connue sous son acronyme STCM, annonce la fermeture de son usine de Toulouse. « compte tenu du contexte concurrentiel, réglementaire et environnemental, STCM a pris la décision de rationaliser ses activités et de fermer son site de Toulouse », précise le communiqué. Prévue pour la fin de cette année, cette fermeture verra les activités de broyages réalisées à Toulouse transférées sur le site de Bazoches-les-Gallerandes (Loiret), où sont regroupées l’ensemble des activités de recyclage de batteries de l’entreprise.

Batteries au lithium

A cette occasion, STCM annonce également le développement d’une solution de recyclage pour les batteries lithium. « Cette stratégie long terme repose sur une conviction forte : l’économie circulaire et le recyclage de batteries a un avenir prometteur en France ». STCM précise que la fermeture de Toulouse n’obère en rien sa capacité à intervenir sur l’ensemble du territoire français.

Le Bélier : C.A. en net repli sur les neuf premiers mois de l'année

03/11/20
+

Le Bélier, spécialiste en fonderie d’aluminium pour l’automobile, a enregistré un chiffre d’affaires en baisse de 26% sur un an, à 178.6 M€, sur les neuf 1ers mois de 2020. Corrigé des variations du prix de l’aluminium et des taux de change, il ressort en recul de 23%.

Aurubis va supprimer 210 emplois

02/11/20
+

Aurubis, le plus grand producteur de cuivre européen, a déclaré jeudi dernier, qu’il allait supprimer 210 emplois, dans le cadre de son programme de réduction des coûts de 100 millions d’euros et d’amélioration de ses rendements de production. Les suppressions d’emploi s’effectueront dans les deux années à venir, dans la fonderie de Hambourg et au siège. « C’est un pas difficile mais nécessaire » a déclaré le pdg du groupe, Roland Harings, dans un communiqué. Aurubis cherchera au maximum à éviter les licenciements et privilégiera le non-remplacement et les départs en retraite anticipés. R. Harings a souligné que cette mesure était essentielle pour assurer la compétitivité du groupe à long terme, dans un contexte de rude concurrence à l’échelle internationale. 

Citi prévoit un bond du cours de l’argent de 70% au cours des 12 prochains mois

26/10/20
+

La banque d’affaires Citi prévoit une augmentation du cours de l’argent de 70%, à 40 $/once, au cours des douze prochains mois. Pour l’or, qu’elle voit atteindre de nouveaux sommets d’ici la fin de l’année, elle table sur une moyenne annuelle au plus faible de 2.275 $/t en 2021. La banque est également haussière pour le palladium, qu’elle situe à 2.800 $/once d’ici la mi-2021, année qu’elle devrait clore sur une moyenne de 2.650 $/t. La platine devrait, lui, enregistrer un excédent plus important en 2021. Les investissements, du côté de la demande, vont cependant un peu resserrer le marché et soutenir les cours, qui devraient atteindre 1.100 $/once d’ici fin 2021.

 

Importations chinoises de déchets : les codes de douane enfin communiqués

20/10/20
+

Le gouvernement chinois a publié lundi 19 octobre les codes de douane qu’il a attribués aux déchets de cuivre, d’aluminium et de laiton - des codes conformes aux nouveaux standards d’importations. Ainsi les codes 7404000030, 7602000020 et 7404000020 ont été affectés, respectivement, aux déchets de cuivre de haute qualité, d’aluminium et de laiton. Ces déchets pourront ainsi, à compter du 1er novembre, être importés sans restriction, y compris après l’instauration le 1er janvier 2021 de l’interdiction d’importer des déchets solides. En parallèle, le gouvernement chinois a autorisé de nouveaux quotas pour cette année : 5.980 tonnes de déchets de cuivre et 340 tonnes de déchets d’aluminium. Sur l’année, les quotas s’élèvent, respectivement, à 885.455 tonnes et 918.004 tonnes.

Etain / Indonésie : des exportations en retrait de 9,7% sur un mois

20/10/20
+

Les exportations indonésiennes d’étain affiné ont atteint 5.574,65 tonnes en septembre, selon les données fournies par le ministère des mines, un volume en recul de 9,5% sur un mois. Cependant, elles ressortent en hausse de 6,7% par rapport à septembre 2019 où elles avaient totalisé 5.525,26 tonnes.

Nickel : prévision de demande pour 2021

20/10/20
+

Selon des données publiées jeudi 15 octobre par le Groupe international d’études sur le nickel (INSG), la demande mondiale devrait croître à 2,52 millions de tonnes (Mt) en 2021, contre 2,32 Mt en 2020. La production mondiale devrait, elle, atteindre 2,59 Mt en 2021, contre 2,44 Mt en 2020. Le marché devrait ressortir en excédent de 117.000 tonnes en 2020 et de 68.000 tonnes en 2021.

Vedanta confie à Gerli Metalli et à Conexus Resources la vente de son métal sur le Vieux Continent

13/10/20
+

Le producteur indien Vedanta confiera, à compter de 2021, la vente de ses produits à haute valeur ajoutée en Europe à deux opérateurs : Gerli Metalli Spa en Italie et Conexus Resources en Angleterre. Gerli couvrira l’Italie, la Slovénie, la Croatie, la Bosnie Herzégovine tandis que Conexus aura en charge la Turquie, la Bulgarie et la Grèce. Vedanta avait jusqu’ici confié cette tâche à un seul opérateur : Metal Exchange Corp, situé à Zurich, mais son contrat se termine à la fin de l’année. Le producteur indien change de stratégie en scindant l’activité dans le but de couvrir plus largement le continent.

Les droits de douane sur les produits extrudés en aluminium chinois entrent en vigueur

13/10/20
+

Les droits de douane punitifs contre les importations chinoises de produits extrudés en aluminium entreront en vigueur à partir de mercredi 14 octobre. Selon le Journal Officiel du mardi 13 octobre, l’Union européenne va imposer des taxes allant de 30,4% à 48% sur les produits chinois. Ces taxes, préliminaires, seront appliquées jusqu’à ce que la Commission européenne rende sa conclusion définitive de l’enquête, en avril 2021. Cette dernière a été ouverte en février après une plainte de l’association European Aluminium qui représente des groupes tels qu’Hydro, Rio Tinto et Alcoa. L’UE  envisage d’appliquer ces taxes pendant cinq ans.

Cathodes de cuivre : les fonderies chinoises ont augmenté leur production en septembre

12/10/20
+

D’après l’institut de recherches Antaike, les fonderies chinoises ont augmenté leur production de cathodes de cuivre affiné de 3 % en septembre, comparativement au mois précédent. Les 22 entreprises sondées ont produit 747.100 tonnes de cathodes en septembre, un niveau en repli de 0.3 % en glissement annuel, mais en hausse par rapport aux 725.500 tonnes produites en août. La production des 9 premiers mois de l’année totalise 6.26 millions de tonnes, soit un recul de 1.6 % sur la même période de 2019, qui s’explique par l’impact du coronavirus sur les fonderies. Antaike estime que la production d’octobre va s’inscrire en retrait, à 740.000 tonnes en raison d’opérations de maintenance dans plusieurs fonderies.

 

Aluminium : Rusal va réduire les émissions de Krasnoyarsk de 60 %

12/10/20
+

Le producteur d’aluminium Rusal prévoit de réduire les émissions de son site Krasnoyarsk en Russie, en utilisant, lors de la phase de réduction, un nouveau brai plus respectueux de l’environnement, qui contient moins de goudron. La mise en place de ce procédé, combiné à d’autres innovations techniques, permettra de réduire les émissions de benzopyrènes de 60 % minimum dans les années à venir.

 

Alcoa ferme une partie des capacités de l’usine de San Ciprián

12/10/20
+

Le producteur américain Alcoa a décidé, « après avoir considéré toutes les options » pour son usine San Ciprian, en Espagne, de  restreindre la production de la fonderie et de ne conserver que 100 personnes. 530 licenciements sont donc prévus, lesquels seront complétés d’ici la fin du premier trimestre 2021. La fonderie possède une capacité de production annuelle de 228.000 tonnes d’aluminium, sous forme de lingots et de billettes. L’activité de production d’alumine n’est, elle, pas touchée par les mesures. « Nous avons exploré différentes options au cours des derniers mois et la fermeture d’une partie des capacités se révèle nécessaire pour enrayer les pertes financières », a commenté Roy Harvey, pdg d’Alcoa, qui invoque les cours bas du métal léger, la surcapacité du marché mondial et des coûts énergétiques trop élevés. La charge de restructuration, répercutée sur les résultats du quatrième trimestre, est estimée entre 35 et 40 millions d’euros.

 

Pierre Santini (Soremo) réélu président du G2A

05/10/20
+

Pierre Santini, dg de Soremo, a été réélu à l’unanimité à la présidence du Groupement des Affineurs d’Aluminium (G2A). Il prend également la vice-présidence d’Aluminium France, la fédération qui regroupe les acteurs de l’industrie, de l’alumine au recyclage. Michel Valery, président d’Affinerie d’Anjou, a lui été élu à l’unanimité vice-président du G2A, ce qui lui permet de figurer au conseil d’administration d’Aluminium France. Ils œuvreront au développement du secteur de l’affinage de l’aluminium en France à partir de deux axes : réduire l’empreinte carbone de l’activité de recyclage du métal léger et accroître la part du métal recyclé dans le secteur automobile.

 

Aluminium : GFG sécurise son électricité

05/10/20
+

GFG Alliance a signé un accord avec Ignis, un fournisseur d’énergie, pour développer un projet d’énergie renouvelable en Espagne afin d’alimenter les usines du groupe. Le conglomérat britannique ne possède aucun actif en Espagne. Il a récemment entamé des discussions avec Alcoa au sujet de l’éventuelle reprise de l’usine de San Ciprian, mais aucun accord n’aurait été trouvé (cf brève p5). Le conglomérat vise d’autres actifs en Espagne, notamment dans l’acier. L’accord entre GFG et Ignis prévoit que la branche Energie de GFG SIMEC investisse dans des parcs éoliens et des panneaux solaires qui auront une capacité de 1,2 gigawatts d’électricité. Cette joint-venture a pour but d’aider GFG a atteindre la neutralité carbone. SIMEC gère déjà 600 megawatts de capacités et prévoit de développer des usines d’une capacité totale de 2 gigawatts, en dehors du projet espagnol.

Alvance a finalisé l’acquisition de l’usine de Duffel

05/10/20
+

Alvance, qui rassemble les actifs Aluminium du conglomérat GFG Alliance, a annoncé le 1er octobre avoir finalisé l’acquisition de l’usine de recyclage et de fabrication de produits laminés de Duffel, en Belgique, auprès de l’Américain Aleris, au terme de 10 mois de procédure. L’opération s’élève à 310 millions d’euros. Alvance a décidé de faire un audit de l’usine, qui devrait durer 3 mois, en vue des futurs investissements. Seront étudiées notamment les possibilités de conformer l’usine avec l’objectif de neutralité carbone visé par le groupe GFG d’ici 2030. L’usine va être rebaptisée Alvance Aluminium Duffel. Elle recycle 104.000 tonnes de déchets d’aluminium par an et transforme 250.000 tonnes d’aluminium par an. L’acquisition donne ainsi la possibilité à Alvance d’accroître la part d’aluminium de seconde fusion dans sa chaîne de valeur. L’usine sera, entre autres, alimentée par les autres usines du groupe telles qu’Aluminium Dunkerque, en France.

 

Cuivre / monde : la production baisse au 2ème trimestre

02/10/20
+

D’après la société d’analyse et de conseil GlobalData, la production de cuivre des dix  plus grandes compagnies mondiales a baissé de 3.7 % au deuxième trimestre, à 2.6 millions de tonnes. Cette tendance s’explique principalement par la fermeture des mines sud-américaines en raison de la pandémie de Covid-19. Les mines africaines ont été moins impactées, la plupart des mines ayant fonctionné normalement. La République Démocratique du Congo a même enregistré une hausse de 13.2 % de sa production sur les huit premiers mois de l’année, en glissement annuel.

 

Après une amende record, Nornickel investit 1.3 milliard de $ dans l’amélioration de la sécurité

02/10/20
+

Nornickel, qui a essuyé trois accidents industriels en 7 semaines entre fin mai et début juillet et vu ses bénéfices du premier semestre avalés par l’amende environnementale qui lui a été infligée, a décidé d’investir 1.3 milliard de dollars pour améliorer la sécurité de ses sites sibériens. Malgré une hausse de 7 % de ses recettes, Nornickel a vu ses bénéfices fondre de 98.5 % comparativement au premier semestre 2019, conséquence de l’amende record de 2.1 milliards de dollars dressée par le gouvernement russe pour la première et plus grave des trois fuites de pétrole. Ses bénéfices ont chuté à 45 millions de dollars contre 3 milliards de dollars l’année précédente.

 

ALVANCE se positionne sur le marché des caravanes

22/09/20
+

Le seul fabricant français de jantes en aluminium, ALVANCE Aluminium Wheels (Wheels), a signé un contrat d’approvisionnement avec Tyre-Line Original Equipment Ltd, le leader du marché britannique et européen pour le marché jantes de caravanes et véhicules de loisirs. Wheels, qui fournissait jusqu’à présent uniquement le secteur automobile, produira ainsi 35.000 jantes en aluminium à Tyre-Line.

 

Face salue l’ouverture d’une enquête sur les importations chinoises

22/09/20
+

La Fédération européenne des consommateurs d’aluminium Face a salué l’ouverture d’une enquête anti-dumping sur les importations chinoises de produits plats et de produits extrudés en aluminium au sein de l’UE. Depuis le 24 août, les importations chinoises de produits extrudés doivent être enregistrées. Si les pratiques anti-dumping sont prouvées, à partir de mars 2021, l’Europe appliquera des droits de douane sur les produits chinois. Cette loi entrera en vigueur le 13 octobre prochain avec effet rétroactif à partir du 24 août. L’Europe étudie la mise en place de mesures supplémentaires sur d’autres demi-produits en alliages légers, l’accent étant mis sur les produits plats, qui font déjà l’objet d’une surveillance étroite depuis quelques temps.

 

La fonderie de laiton LDM rachetée par UTB Industry

21/09/20
+

Le néerlandais UTB Industry vient d’acquérir son compatriote, la fonderie de laiton LDM. UTB est spécialisé dans le rachat d’usines et de machines de société en dépôt de bilan, des sites industriels qu’il revend une fois nettoyés. C’est ainsi le sort réservé à l’usine LDM, située à Drunen dans le sud du pays qui a démarré son activité en 1960 et dont tous les actifs vont revenir à UTB, soit : la fonderie, la ligne de coulée en continu, les installations de fabrication de produits extrudés, le laboratoire ainsi que les biens fonciers. L’acquéreur prévoit de restructurer les installations actuelles et de vendre le reste des équipement de l’usine. « LDM ne s’est pas relevée de la crise de la Covid-19 », a précisé Daniel Baris, directeur des ventes de UTB Industry, ajoutant que le laiton et les alliages de cuivre produits servaient essentiellement les secteurs automobile et aérospatiale. Avant la fermeture de l’usine, la fonderie produisait au rythme de 35.000 t/an alors qu’elle possédait une capacité de 50.000 tonnes.

 

Hycast [Norsk Hydro] décroche un contrat auprès d’Alu Iberica

21/09/20
+

L’usine Hycast filiale de Norsk Hydro vient de décrocher un contrat auprès de l’Espagnol Compagny Alu Iberica pour la fourniture de deux fours de haute technologie pour un montant de 9,7 millions d’euros. Les fours iront équiper deux usines d’Alu Iberica situées dans le nord de l’Espagne pour la production de lingots d’extrusion fabriqués à partir de déchets d’aluminium.

Palladium et platine : Commerzbank publie de nouvelles estimations

21/09/20
+

Commerzbank a révisé ses prévisions concernant les métaux précieux. Désormais, elle voit le palladium atteindre la valeur de 2.200 $/once en fin d’année. Elle a légèrement rehaussé sa projection portant sur le platine, qu’elle anticipe à 950 $/once en fin d’année. « Le métal ne devrait pas dépasser la barre symbolique des 1.000 $/once avant l’année prochaine », précise la banque, selon qui, « le cours du métal ne reflète pas encore les tensions sur les disponibilités, alors que l’offre est, contre toute attente, déficitaire. »

 

Aluminium : une production mondiale en recul sur août

21/09/20
+

La production mondiale d’aluminium issue de la première fusion a reculé en août, à 5,485 millions de tonnes (Mt), ceci comparé au volume révisé de juillet de 5,489 Mt, selon l’Institut International de l’Aluminium (IAI). La production chinoise est, elle, inchangée sur un mois, à 3,17 Mt.

 

Standard Chartered rehausse ses prévisions sur l’or et le cuivre

18/09/20
+

La banque d’investissement Standard Chartered a révisé à la hausse sa prévision de moyenne de l’or pour cette année, à 1.805 $/once, contre 1.749 $/once auparavant. Elle a également rehaussé sa prévision de 2021 à 2.125 $/once, contre 1.909 $/t lors de la précédente estimation. Concernant le platine, elle le voit atteindre une moyenne de 892 $/once en 2020, puis 1.005 $/once en 2021 - ceci comparé aux précédentes estimations respectives de 803 $/once et 854 $/once. S’agissant du cuivre, elle prévoit dorénavant une moyenne de 6.066 $/t pour 2020 et de 6.428 $/t pour 2021, des valeurs supérieures aux valeurs de 5.831 $/t et de 6.190 $/t attendues précédemment. Pour l’aluminium, Standard Chartered table sur une moyenne de 1.682 $/t en 2020, contre 1.563 $/t auparavant, et 1.680 $/t en 2021, contre 1.571 $/t.

Retrait surprise des droits américains sur les importations canadiennes d'aluminium

16/09/20
+

L'administration américaine a annoncé mardi 15 septembre qu'elle renonçait à imposer des droits de douane sur les importations américaines d'aluminium à la condition que leur niveau pour les mois restant de 2020 soit inférieur de 50% à celui du premier trimestre. Trump avait réinstauré ses droits en août après une forte augmentation des importations les mois précédents.

Batteries électriques : consortium entre Solvay et Veolia

14/09/20
+

Veolia et Solvay ont annoncé la création d’un consortium afin d’améliorer la récupération et le recyclage des métaux utilisés dans les batteries des véhicules électriques et hybrides. Dans un communiqué, le leader mondial des services à l’environnement et le groupe chimique belge promettent « une gestion plus efficace des ressources que sont les métaux utilisés dans les batteries de véhicules électriques au lithium-ion » basée sur « la réutilisation de matières premières critiques et rares ». Via son usine de recyclage située au nord de la France, Veolia démantèle déjà des batteries depuis 2013. Solvay va optimiser cette extraction et la purification des métaux critiques tels que le cobalt, le nickel et le lithium dans le but de les réutiliser dans la production de nouvelles batteries. Le nombre de véhicules électriques en circulation passera de 8 millions cette année à 116 millions dans 10 ans.

 

Aluminium : Raffmetal décroche la certification ASI

14/09/20
+

Engagé lui aussi sur la voie de la production durable, le recycleur italien d’aluminium Raffmetal vient de recevoir la certification standard de performance de Aluminium Stewardship Initiative (ASI) pour son usine de recyclage de Casto, en Italie, après Aluminium Dunkerque et Impol très récemment (cf notre édition de la semaine passée). L’usine traite quelque 300.000 tonnes de déchets d’aluminium par an qu’elle transforme en lingots, en barres ou en aluminium liquide. Elle produit environ 250.000 tonnes d’alliages d’aluminium, dont l’essentiel sont des lingots din226, très prisés dans l’industrie automobile. « Les recycleurs sont un maillon essentiel de la chaîne de valeur de l’aluminium, grâce à ses propriétés ‘durables’ », a déclaré Fiona Solomon, directrice générale d’ASI, au sujet de la certification de Raffmetal. « De plus, l’utilisation par Raffmetal de ses résidus de production pour créer des nouvelles matières premières démontre l’engagement de l’entreprise pour s’inscrire dans une économie durable », a-t-elle ajouté.

Aluminium : Oddo BHF rejoint l’ASI pour lui apporter son soutien

11/09/20
+

Le négociant en aluminium Oddo BHF a rejoint l’Aluminium Stewardship Initiative (ASI), en tant que membre de soutien, mardi 8 septembre - un acteur de plus à se positionner en faveur de l’aluminium bas carbone. L’ASI est un organisme de normalisation et de certification à but non lucratif qui accompagne les acteurs de l’industrie dans leur décarbonisation tout au long de la chaîne de valeur de l’aluminium. « Les consommateurs nous demandent de les aider à relever le défi de l’aluminium vert », s’est expliqué Antoine Chacun, dg de Oddo Metals. Et d’ajouter : « Rejoindre l’ASI est une étape très importante qui va nous permettre de mener à bien cette mission ». Avec cette dernière adhésion, les membres de l’ASI sont au nombre de 131. Ils n’étaient que 13 lors de sa création en juin 2015.

Cuivre, aluminium : pour Credit Suisse, la demande chinoise sera plus ferme qu'escompté

11/09/20
+

Credit Suisse a revu à la hausse ses estimations de demande chinoise pour le cuivre et l’aluminium, tout en tablant sur un repli des cours du cuivre au quatrième trimestre dans un marché « relativement tendu ». D’après la banque, nous sommes actuellement dans un monde à deux vitesses, dont la Chine est le principal moteur de croissance, comptant pour la moitié de la demande mondiale. Mais le fort rebond de la demande chinoise constaté au deuxième trimestre, et qui a contribué à l’envolée des cours, ne devrait pas se reproduire dans la mesure où le cuivre se déconnecte de ses fondamentaux.

 

2021 : l’année des métaux [Jefferies]

11/09/20
+

2021 sera l’année des métaux industriels, annonce Jefferies, qui vient de réviser à la hausse ses prévisions de moyennes annuelles de cours, les résultats d’entreprises ainsi que les objectifs de prix pour se conformer à l’amélioration des perspectives concernant les métaux et le secteur minier.
Les métaux vont en effet profiter de la reprise de la demande en Europe et aux Etats-Unis, ce qui devrait conduire à tendre l’offre en métaux. De l’avis du courtier, les indicateurs portant sur la demande sont positifs, les stocks sont bas et les tensions sur les disponibilités vont jouer un rôle important à moyen terme. Les projections des résultats d’entreprise sont trop basses et les valorisations sont faibles dans la plupart des cas. La reprise sera portée par la demande et les indices PMI chinois des directeurs d’achat pour l’industrie manufacturière et la construction sont très nettement en territoire de croissance. Les marchés de l’acier se renforcent à nouveau et les volumes de crédits augmentent. Les données économiques concernant l’Europe et les Etats-Unis sont divergentes mais elles commencent à s’améliorer à la marge.

 

L’agence Fitch Solutions rehausse sa prévision concernant le zinc

10/09/20
+

L’agence de notation Fitch Solutions vient de revoir à la hausse sa prévision de cours pour le zinc cette année à 2.200 $/t, contre 2.100 $/t précédemment. Pour 2021, l’agence table sur une moyenne de 2.350 $/t. Le métal va tirer profit de la reprise rapide de la production d’acier en Chine. La demande chinoise en zinc va ainsi doper les cours du métal coté à la bourse de Londres lors des quatre prochains mois et début 2021.

Métallurgie : le cri d’alarme de l’UIMM et des syndicats

08/09/20
+

L’Union des industries et métiers de la métallurgie (UIMM) et trois syndicats (CFE-CGC, CFDT, FO) ont signé un manifeste dans lequel ils demandent au gouvernement français de prendre des mesures pour soutenir la filière et notamment les PME, plus vulnérables face à la crise. Ils réclament ainsi la création d’un fonds de relance pour maintenir l’activité du secteur à au moins 10% du  PIB français. Depuis 2016, la métallurgie représente environ 12,4% du PIB. Ils veulent, d’autre part, la mise en place de mesures d’accompagnement dans la digitalisation et la transition écologique, par le biais de formations notamment. Ils demandent également une baisse d’impôts de l’ordre de 15 millions d’euros pour créer « un choc de compétitivité ». Ce vœu a, en partie, été exaucé : le gouvernement va accorder une réduction de 10 M€ à partir de 2021.

Nickel : FPX teste la 1ére installation minière zéro carbone au Canada

07/09/20
+

Le producteur canadien FPX Nickel Corp a débuté les tests de la première installation minière qui vise le zéro carbone. Le projet Baptiste, en Colombie britannique, est potentiellement l’un des plus grands gisements de nickel du pays. Les tests,  partiellement financés par le gouvernement canadien, dureront jusqu’en octobre. Les résultats seront publiés au cours du 2nd trimestre 2021, a indiqué FPX. Les tests, élaborés en laboratoire, ont montré que les résidus de production pouvaient absorber des quantités importantes de CO2 quand ils sont exposés à l’air libre. Ce processus naturel de carbonisation est étudié par les chercheurs dans les laboratoires de l’Université de Colombie britannique depuis 2016. Le gisement contient un alliage de nickel et de fer appelé awaruite.

 

CATL travaille sur des batteries sans nickel et sans cobalt

07/09/20
+

Le groupe chinois Contemporary Amperex Technology Co (CATL), qui fournit Tesla, développe actuellement une technologie de batteries électriques qui ne nécessite pas de nickel ni de cobalt - des métaux pourtant clés dans ce secteur d’industrie. Les fabricants de batteries  NCA (nickel-cobalt-aluminium) et NCM (nickel-cobalt-manganèse) essayent de réduire le recours à ces métaux en raison de leurs coûts élevés. Elon Musk, le patron de Tesla, a demandé cet été aux producteurs de nickel d’augmenter leur production car le prix actuel des batteries est un frein au développement de son activité. CATL fabrique des batteries NCM et fournit Tesla en lithium de phosphate de fer (LFP). Il fournit également Volkswagen et Daimler.

Aluminium : Citi prévoit une progression plus marquée en 2021

19/08/20
+

La banque Citi prévoit un cours comptant de l’aluminium à 1.680 $/t au 3ème trimestre, puis à 1.700 $/t au 4ème trimestre, avant d’afficher une progression bien plus marquée vers les 1.900 $/t en 2021, puis les 2.000 $/t en 2022. Elle anticipe un excédent d’offre par rapport à la demande de 2,5 millions de tonnes (Mt) en 2020 mais annonce un déficit de 1,7 Mt en 2023. Selon elle, la demande mondiale devrait croître à un rythme de 2,4% par an entre 2020 et 2023 - une croissance à la fois portée par la Chine et le reste du monde.

 

Importations de déchets de cuivre et d’alu en Chine : des nouveaux quotas attribués

19/08/20
+

La Chine vient d'accorder des nouveaux quotas d’importation : les Chinois vont ainsi pouvoir importer 14.530 tonnes de déchets de cuivre et 2.610 tonnes de déchets d’aluminium supplémentaires cette année. C’est la onzième vague d’attribution. En cumulé sur l’année, la Chine a autorisé l’importation de 743.140 tonnes de déchets de cuivre et 697.379 tonnes de déchets d’aluminium. Pour rappel, la Chine interdira toute importation de déchets solides à partir de la fin de l’année.

Citi revoit ses prévisions à court terme pour le cuivre et le palladium

19/08/20
+

La banque Citi a revu à la hausse ses prévisions de cours à court terme pour le palladium et le cuivre, qu'elle anticipe dorénavant à 2.500 $/once pour le premier et à 6.800 $/t pour le second d’ici trois mois.

Rio Tinto abaisse son objectif de production de cuivre pour l'année

18/08/20
+

Rio Tinto a abaissé sa projection de production annuelle pour l'année à 135.000-175.000 tonnes, contre 165.000-205.000 tonnes initialement prévu. Le producteur invoque les retards pris dans le redémarrage de son affinerie à la mine Kennecott dans l'Utah (Etats-Unis), des retards dus à des travaux de maintenance. 

Rusal plonge dans le rouge au deuxième trimestre

13/08/20
+

Le géant russe de l’aluminium Rusal a enregistré une perte de 124 millions de dollars au 2ème trimestre, ceci comparé à un bénéfice de 625 millions sur cette même période de 2019. Rusal indique avoir souffert de la pandémie de Covid-19 et de l’importante pollution au carburant du groupe Norilsk Nickel, dans lequel il détient une participation de 27,8%.

Aluminium : Citi prévoit une progression plus marquée en 2021

13/08/20
+

La banque Citi prévoit un cours comptant de l’aluminium à 1.680 $/t au troisième trimestre, puis à 1.700 $/t au quatrième trimestre, avant d’afficher une progression bien plus marquée vers les 1.900 $/t en 2021, puis les 2.000 $/t en 2022. Elle prévoit un excédent d’offre par rapport à la demande de 2,5 millions de tonnes (Mt) en 2020 mais annonce un déficit de 1,7 Mt en 2023. Selon elle, la demande mondiale devrait croître à un rythme de 2,4% par an entre 2020 et 2023 - une croissance à la fois portée par la Chine et le reste du monde.

Aluminium : Alcoa affiche des résultats meilleurs que prévu

15/07/20
+

Le producteur d’aluminium Alcoa a publié des résultats préliminaires meilleurs que prévu pour le deuxième trimestre, grâce à des gains de productivité et des économies. La perte nette devrait osciller entre 190 et 205 millions de dollars. Le chiffre d’affaires du groupe devrait s’établir entre 2.1 et 2.175 milliards de dollars, en repli par rapport au deuxième trimestre 2019 (2.71 milliards) mais supérieur aux attentes des analystes, qui tablaient sur 2.09 milliards.

 

Zinc: New Century gagne le pari de la production à partir de résidus

10/07/20
+

New Century est parvenu à commercialiser le métal produit à partir de résidus issus de la mine Century. Le groupe australien a produit 34.500 tonnes de zinc au second trimestre de cette année, soit un bon de 22 % comparativement à la même période de l’année précédente. « En dépit de la proximité des cours du zinc avec des plus bas de 4 ans, l’important recul des frais de traitement au cours du trimestre a amélioré les conditions de marché pour les compagnies minières » a déclaré Patrick Walta, le directeur général de New Century.

 

Traxys et Alu Iberica signent un accord

10/07/20
+

Traxys a signé un partenariat avec Alu Iberica qui concerne les fonderies espagnoles La Coruña et Aviles, ont indiqué des sources du marché. Traxys sera en charge de la commercialisation à l’échelle internationale des produits des deux fonderies et aura une fonction de conseil pour les deux sites. Les deux fonderies fabriquent 140.000 tonnes de produits en aluminium, tels que des billettes ou des lingots. Cet accord intervient après le rachat par Grupo Industrial Riesgo d’une part majoritaire d’Alu Iberica à son précédent propriétaire Parter AG, qui avait acheté les fonderies à Alcoa en juillet 2019.

 

Poudre de zinc : Nyrstar accroît la capacité de son usine de poudre de Balen

09/07/20
+

Le groupe belge Nyrstar vient de finaliser l’investissement de près de 5 millions d’euros destiné à doubler la capacité de production de poudre de zinc de son usine de Balen, située à 80 km à l’Est d’Anvers. L’usine, qui fonctionne dorénavant à plein régime, fournira les sites de Balen et d'Auby en France.

Nyrstar va faire l’économie de près de 1.200 expéditions par camions par an et s’inscrit ainsi dans une démarche durable.

En termes d’emplois, cela va se traduire par sept nouvelles embauches. Le site compte actuellement près de 570 employés.

 

Aluminium : nominations chez GFA

23/06/2020
+

Hervé Pelcerf, dg d’Aluminium France Extrusion, a été élu à l’unanimité Président du Groupement des Fileurs d’Aluminium - ce qui lui permet également de prendre la vice-présidence d’Aluminium France, fédération des acteurs de la filière française de l’aluminium. Hervé Pelcerf succède ainsi à Yann Beck, ancien dg d’Hydro Extrusion France. La fonction de vice-président, anciennement occupée par Hervé Pelcerf, revient à Olivier Vincent, vice-président d’Hydro Extrusion France.

 

Traxy abandonne ses activités plomb et zinc affinés outre-Atlantique

23/06/2020
+

Le géant luxembourgeois du négoce Traxy arrête son activité dans le plomb et le zinc en Amérique du Nord mais conserve toutes les autres activités portant sur les métaux de base (cuivre, aluminium, nickel et étain) et les concentrés dont ceux de zinc et de plomb. « Traxy arrêtera d’ici la fin de l’année l’activité de négoce dans le zinc et le plomb outre-Atlantique en raison de la détérioration des couvertures de lignes de crédit dans le secteur », a indiqué Mark Kristoff, pdg de Traxy dans un communiqué. Des rumeurs avaient initialement évoqué la sortie de Traxy de l’étain, poussé par l’assureur-crédit Coface, situé à Bois-Colombes, qui aurait refusé de continuer à assurer ses transactions dans ce segment. « La sortie de Traxy des activités plomb et zinc n’aura pas d’incidence sur les activités de concentrés, que ce soit aux Etats-Unis ou ailleurs dans le monde », a rassuré le négociant.

 

Les Etats-Unis pourraient annoncer des droits sur les importations canadiennes

23/06/20
+

Les Etats-Unis devraient annoncer vendredi 26 juin le rétablissement de la taxe de 10% sur les importations d'aluminium en provenance du Canada, si Ottawa refuse de mettre en place des restrictions à ses exportations, selon une information Bloomberg, citant des personnes proches du dossier. Les droits de douane pourraient ainsi être réintroduits d'ici le 1er juillet, date prévue d'entrée en vigueur du nouvel accord de libre-échange entre les Etats-Unis, le Mexique et le Canada sur le commerce (ACEUM) qui doit remplacer l'Accord de libre-échange nord-américain (ALENA).

 

Rapport Cyclope : les métaux non-ferreux résistent plutôt bien à la vague de Covid

16/06/20
+

Le 34ème rapport Cyclope, était quasiment prêt quand est survenue la pandémie de Covid-19. Philippe Chalmin, son auteur a décidé d’y ajouter une centaine de pages dans lesquelles il livre une première analyse des effets de la crise sanitaire sur les matières premières. 

Les pays ont été très fortement impactés : sur le premier trimestre, le PIB de la Chine a chuté de 12% tandis que celui de la France a décroché de 5,3%.

L’indice Cyclope, qui compile l’évolution des prix des matières premières, a dévissé de 42% sur les quatre premiers mois de l’année. La baisse atteint 10%, hors prix du pétrole et des précieux. Il convient de noter que, le 30 avril, le pétrole était au plus bas et qu’il est depuis remonté. Aujourd’hui, c’est le gaz naturel qui est dans un creux. Selon Philippe Chalmin, la baisse des prix des matières premières est légitime au regard de l’effondrement de la demande.

Les métaux non ferreux ont abandonné entre 13 et 18% sur la période (dont 13% pour le nickel et 16% pour le cuivre). L’or a lui tiré profit du climat d’inquiétude : il a bondi de 12%.

Nickel / Eramet : se recentrer pour sortir de la crise

16/06/20
+

Interviewée par Usine Nouvelle, Christel Boris, pdg d’Eramet, a exhorté à un redémarrage rapide de l’économie pour limiter l’ampleur de la crise économique. Elle recommande aux acteurs de l’industrie de poursuivre les commandes afin d’éviter « d’assécher la filière amont », ce qui mettrait à terre les PME tandis que les groupes comme Eramet seront éprouvés. Il ne faut pas, selon elle, taper dans les stocks « pour ne pas tuer nos filières ». Elle appelle également à préserver l’industrie française en adoptant une politique de préférence nationale et européenne au niveau des approvisionnements.

Aluminium : des nominations chez Alvance

10/06/20
+

En poste à Aluminium Dunkerque depuis 2018, en tant que directrice des opérations, Amélie Hennion vient d’être portée à la tête de la plus grande fonderie d’aluminium d’Europe. Elle remplace ainsi Guillaume de Goÿs qui, lui, a été promu à la direction de Alvance Aluminium, la branche aluminium du groupe GFG Alliance. Alvance Aluminium c’est Aluminium Dunkerque, la fonderie de Fort William en Ecosse, le fabricant de roues Alvance Wheels France à Châteauroux ainsi que les fabricants de pièces moulées pour moteurs Alvance Aluminium Techonologie Poitou et Alvance Cast Products.

Aluminium / Regael Affimet : stop ou encore ?

05/06/20
+

Pour le moment, c’est stop ! « Après un démarrage de la production le 11 mai, nous allons de nouveau arrêter notre activité du 8 au 30 juin par manque de volume et de visibilité », indique l’affineur d’aluminium Regeal-Affimet qui se dit prêt « à redémarrer plus tôt si les volumes de nos clients se présentaient plus tôt que prévu, nous saurons nous adapter ».

 

Les Fonderies du Poitou victimes collatérales des difficultés de Renault

04/06/20
+

Alors que le début d’année était déjà marqué par des difficultés pour les fonderies de Liberty House, la crise du Covid-19 n’a fait que les exacerber. En effet, son seul client, Renault, a annoncé un plan d’économies important qui va peser lourdement sur l’activité des fonderies. Liberty House s'est montré pessimiste au sujet de l'avenir de Liberty Fonderie Poitou (316 salariés), qui produit des carters en fonte à destination du diesel, tandis qu'il a annoncé un plan de diversification pour Liberty Alu Poitou (285 salariés), qui fabrique des culasses en aluminium.

 

Constellium signe un contrat avec Airbus

04/06/20
+

Constellium a signé un contrat d’approvisionnement de 10 ans avec l’avionneur Airbus. Constellium va fournir Airbus en produits en aluminium laminés et extrudés. Ces produits comprennent des panneaux de revêtement d’ailes, des tôles pour panneaux de fuselage et des plaques pré-usinées pour composants structurels. Ils seront fabriqués sur les sites de Montreuil-Juigné et Issoire, en France, et de Ravenswood, aux Etats-Unis.

 

San Ciprian face aux licenciements massifs

02/06/2020
+

Le producteur d’aluminium Alcoa envisage de licencier du personnel sur son site espagnol de San Ciprian, voire de le fermer. « Alcoa a rencontré les représentants du personnel de San Ciprian pour les informer de la gravité du contexte et du fait que le site est dans une situation intenable en raison de facteurs structurels et de difficultés persistantes »  a indiqué le groupe dans un communiqué. « Ce contexte a poussé Alcoa à envisager une période de consultation pour mettre au point un plan de licenciements collectifs ». Alcoa a précisé qu’aucune décision ne serait prise pendant la période de consultation, prévue pour 3 semaines, mais les licenciements pourraient concerner jusqu’à 534 employés. San Ciprian, dernier site espagnol du groupe, possède une capacité de production de 228.000 tonnes annuelles. Cette décision s’inscrit dans la stratégie du groupe de réduire la production mondiale d’aluminium.

 

Un nouveau directeur chez Alvance

02/06/2020
+

La société Alvance, pôle aluminium du groupe GFG Alliance de l'homme d'affaires indo-britannique Sanjeev Gupta, a annoncé mercredi 27 mai la nomination de Guillaume de Goÿs pour diriger ses opérations. M. de Goÿs était depuis 2016 le directeur général d'Aluminium Dunkerque, principal site d'Alvance. Il avait auparavant occupé des postes de responsabilité chez Carbone Savoie, Rio Tinto Alcan et Michelin. Les activités de fabrication comprennent Alvance Wheels France, le seul fabricant français de roues en aluminium à Châteauroux, et les producteurs de pièces moulées pour moteurs Alvance Aluminium Technologies Poitou et Alvance Cast Products Poitou.

 

Victime du Covid-19, MWD met la clé sous la porte

22/05/20
+

Le recycleur allemand de zinc Metallwerk Dinslaken (MWD) a été terrassé par la crise du Covid-19. L’usine de Dinslaken, qui produit annuellement 25.000 tonnes de zinc et d’alliages de zinc à partir de déchets, va définitivement fermer ses portes. Le recycleur, qui emploie 41 personnes, ne parvient plus à collecter les déchets nécessaires à sa production. Ses ventes de zinc se sont également effondrées, notamment à destination de l’Italie. « Nous avons été contraints de réagir car notre approvisionnement et nos ventes ont été stoppés net avec la crise du Covid-19 », a indiqué un porte-parole du groupe. Les contrats en cours seront honorés, à la suite de quoi, l’usine fermera définitivement ses portes.

 

Fonderie Cast’Al : avis favorable pour Trinquet

15/05/20
+

Le Procureur de la République a donné un avis favorable pour la reprise de Cast’Al Aluminium Bourbonnais, à Vaux, par la fonderie Trinquet. La fonderie, basée à Villeurbanne, avait le soutien des salariés de Cast’Al. Elle fabrique des prototypes et des petites séries mais perdait régulièrement des marchés quand elle devait faire des séries plus importantes. Cette  reprise, qui lui permettra de gagner des marchés plus conséquents, prévoit très peu de licenciements secs. Le tribunal de commerce de Montluçon rendra sa décision mercredi 20 mai. La reprise devrait se faire dès le lundi 25 mai. 

 

Bourse de Londres : le ring en sursis ?

15/05/20
+

Les traders du LME, dernier marché à la criée européen, ont décidé de reprendre leurs échanges par téléphone, craignant que les échanges électroniques ne mettent en péril leur emploi. Pour mémoire, la crise du covid-19 avait contraint la bourse des métaux londonienne à fermer son ring le 23 mars dernier, pour la seconde fois en 143 ans d’existence. Le seul précédent en la matière était intervenu lors de la seconde guerre mondiale. Le LME prévoit de reprendre les échanges physique mais les traders craignent que cette fermeture ne devienne permanente si la plateforme électronique se révèle être un succès.

Cuivre / Zambie : interruption des exportations

14/05/20
+

Dans le cadre des mesures de lutte contre le covid-19, la Zambie a fermé dimanche 10 mai ses frontières avec la Tanzanie. Cette décision interrompt de fait les exportations de cuivre vers le port de Dar es-Salaam. Pour mémoire, la Zambie est le deuxième producteur africain de cuivre.

 

Le LME affirme pouvoir gérer l’afflux de stocks

11/05/20
+

La demande est toujours sur une pente descendante même si les usines commencent à rouvrir. Cette baisse contraint les vendeurs à placer leur métal sous contrats à la  Bourse de Londres qui dit être en mesure de gérer l’afflux de stocks qui se présente à elle. Mardi 6 mai, les magasins du London Metal Exchange abritaient 2.052.752 tonnes de métaux, pour un volume de 1.730.078 tonnes début mars, période où le confinement n’avait pas encore débuté dans les autres pays en dehors de la Chine. Les stocks affichent une progression de 18,7% sur la période.

 

Refinitv ajuste sa prévision de production minière

06/05/20
+

Refinitiv a abaissé de 2,4% sa prévision de production minière en 2020, à 19,6 Mt. La pandémie de Covid-19 a impacté les productions un peu partout dans le monde, explique l'agence. La production s’était élevée à 20,36 Mt en 2019.

Cuivre : le marché restera en excédent [Antofagasta]

04/05/20
+

Dans une déclaration faite au journal chilien El Mercurio, Ivan Arriagada, dg d’Antofagasta a indiqué qu’il prévoyait pour cette année un excédent se situant entre 200.000 et 300.000 tonnes pour le marché mondial du cuivre. Les arrêts de production compenseront le tassement de la demande, a-t-il expliqué. Il n’a, en revanche, donné aucune estimation de cours en raison de la volatilité du marché liée au Covid-19. Le cours sera néanmoins impacté par la contraction de la demande, a-t-il indiqué.
 

Reprise partielle à la Fonderie Alu du Poitou

30/04/20
+

La Fonderie Alu du Poitou (Liberty Aluminium Poitou) a partiellement repris le travail le 28 avril. Un peu moins de 110 personnes, sur un total de 290, ont repris le chemin de l’usine sur la base du volontariat. Un rendement de 3.800 pièces par semaines est annoncé contre 16.000 à 18.000 habituellement. 

 

Constellium plonge dans le rouge au T1

30/04/20
+

Constellium a enregistré au premier trimestre 2020 une perte de nette de 31 M€, contre un bénéfice de 24 M€ sur cette même période de 2019. La perte est le fruit de la baisse des ventes et des cours de l’aluminium. Les ventes ont reculé de 4,8% en rythme annuel, à 393.000 tonnes. Les mesures de réduction des coûts ont toutefois permis au groupe de limiter les effets sur l’EBIDTA ajusté ressorti en hausse de 8,9% sur un an, à 147 M€.
 

Aluminium : une demande en baisse de 6,4% sur le premier trimestre 2020

28/04/20
+

La demande mondiale d’aluminium primaire a reculé de 6,4% au premier trimestre 2020, à 14,43 Mt. L’information émane de Rusal, qui précise que la baisse a été de 6,3% en Chine, à 7,83 Mt, et de 6,5% dans le reste du monde, à 6,6 Mt.

Aurubis-Metallo : le mariage devrait être approuvé

28/04/20
+

Les autorités européennes de la concurrence devraient approuver sous certaines conditions l'acquisition du recycleur belgo-espagnol Metallo par Aurubis, pour un montant de 380 millions d'euros (412 millions de dollars), ont révélé mardi 28 avril des sources proches du dossier. Aurubis, le plus grand fondeur de cuivre en Europe, avait proposé en mars de vendre des actifs en Espagne et en Belgique, a rappelé la source. Au vu des éléments disponibles mardi 28 avril, on ne sait pas si les autorités européennes ont accepté l'offre dans son intégralité ou dans une forme révisée. Verdict attendu le 7 mai.

 

Feuilles d'aluminium / Commerce international : l'enquête va se poursuivre

27/04/20
+

La Commission américaine du commerce international a déterminé, au vu des premiers éléments de l’enquête initiée en mars, que les producteurs américains étaient affectés par les importations de feuilles d’alliages d’aluminium en provenance de 18 pays (dont l’Allemagne, le Bahreïn, et le pays d’Oman), ce qui justifie que l’enquête soit poursuivie. Quatre d’entre eux sont notamment soupçonnés de bénéficier de subventions. Si l’enquête confirme les soupçons, les Etats-Unis pourraient imposer des taxes sur les importations de ces produits.

 

Déchets d'alu et de cuivre : des nouveaux quotas pour les importateurs

27/04/20
+

En Chine, le Ministère de l’Ecologie et de l’Environnement a attribué aux acteurs du marché des nouveaux quotas d’importations : 2.150 tonnes de déchets de cuivre haute qualité et 1.030 tonnes de déchets d’aluminium. Au total, la Chine a autorisé l’importation de 529.761 t de déchets de cuivre et 476.679 t de déchets d’aluminium. Ces quotas sont d’autant plus surveillés que la Chine pourrait venir à manquer de ressources.

 

Chine / Déchets : autorisation pour des nouvelles importations

14/04/20
+

La Chine vient d’attribuer, au cours d’une cinquième vague, des nouveaux quotas d’importation pour les déchets de cuivre et d’aluminium cette année. Ainsi, les importateurs pourront-ils  acheter 220.000 tonnes de déchets de cuivre de haute qualité et 191.100 tonnes de déchets d’aluminium depuis l’étranger.

 

10/04/20

Novelis obtient le dernier feu vert
+

Le producteur et recycleur Novelis, basé à Atlanta aux Etats-Unis, a reçu le dernier feu vert qui lui permet dorénavant de finaliser l’absorption de son compatriote Aleris, spécialisé dans les produits plats. La Commission européenne avait posé comme condition préalable à la fusion la vente de l’usine de Duffel en Belgique de Novelis. La CE vient de valider la reprise de cette dernière par Alvance, filiale qui regroupe les activités aluminium du groupe britannique GFG Alliance, pour un montant de 310 millions d’euros. Novelis est une filiale du groupe indien Hindalco.

 

10/04/20

Airbus réduit la voilure de 30%
+

L’avionneur européen Airbus a décidé, au vu du contexte économique, de réduire d’un tiers environ la fabrication de trois de ses modèles d’avion. Ainsi, Airbus ne fabriquera plus que 40 A320 par mois, au lieu de 60. Ils sont assemblés à Toulouse (France) et à Hambourg (Allemagne). De la même manière, le constructeur sortira 6 A350 et 2 A330 par mois. « Le transport est très fortement impacté par le Covid-19. Nous tentons d’ajuster la production aux nouvelles conditions de marché et travaillons sur des mesures de réduction des coûts pour faire face à la réalité », a déclaré Guillaume Faury, dg d’Airbus. Et d’ajouter : « Avec ces nouveaux taux de production, Airbus préserve sa capacité à répondre à la demande des clients tout en protégeant sa capacité à s'adapter davantage à l'évolution du marché mondial. »

 

09/04/20

Sew Usocome, une reprise de l’activité encadrée
+

L’entreprise Sew Usocome, de Forbach, a repris son activité depuis le lundi 6 avril. Spécialisée dans la fabrication de moteurs et réducteurs électriques, elle s’était arrêtée à la mi-mars alors que le taux d’absence des salariés atteignait 25%. Les fours ont été maintenus en état de marche. Au terme d’une période d’identification des risques et de l’instauration de mesures (déplacements balisés et distribution de masques et de gel hydroalcoolique), l’activité a pu reprendre sur le site de Forbach, en Moselle.

 

08/04/20

Hydro redémarre des usines dans le Sud du continent
+

Norsk Hydro a indiqué que, même si la pandémie de Covid-19 continuait d'affecter la demande en aluminium, certaines usines de fabrication de produits extrudés avaient rouvert cette semaine dans le sud de l'Europe pour satisfaire ce segment de la demande. Quelque 2100 salariés du groupe sont en chômage partiel. 

06/04/20

Collahuasi : 40% des employés invités à rester à la maison
+

La direction de la mine de cuivre Collahuasi a renvoyé 40% des ouvriers à la maison, en particulier ceux âgés de plus de 65 ans et plus et ceux étant considérés à risque pour limiter la propagation du Covid-19 parmi les salariés. En conséquence, l’activité de la mine a été réduite. La mine a produit 565.400 tonnes de concentrés en 2019, elle est la deuxième mine mondiale après Escondida. Anglo American et Glencore détiennent chacun 44 % de participation tandis que le Japonais Collahuasi Resources est propriétaire du reste, soit 12%.

 

06/04/20

Glencore et Rusal signent un accord d’une valeur de 16,3 milliards de dollars
+

Rusal a signé avec le négociant et producteur suisse Glencore un accord d’approvisionnement de quatre ans de 16,3 milliards de dollars. Glencore est un client historique de Rusal, deuxième producteur mondial d’aluminium après la Chine. Glencore détient des parts dans l’entreprise mère En+ Group. Le contrat court jusqu’en 2024 et pourra être prolongé jusqu’en 2025. Le conseil d’administration a donné son aval à l’accord échu fin 2018, il faut maintenant obtenir celui des actionnaires. Le producteur russe Rusal, qui a produit 3,8 Mt de métal léger en 2019, fournira à Glencore sur l’ensemble de la durée du contrat 6,9 Mt, dont 344.760 tonnes en 2020 et jusqu’à 1,6 Mt par an les années suivantes. 

 

03/04/20

Newmont suspend ses opérations au Mexique
+

Newmont va mettre à l’arrêt sa mine de plomb et de zinc Peňasquito au Mexique, où le gouvernement a ordonné la suspension des activités non essentielles à la vie de la nation à compter du 31 mars et ce jusqu’au 30 avril. Les activités minières pourraient éventuellement bénéficier d’une exemption pour garantir leur pérennité, indique l’agence Reuters. Le Mexique est le quatrième producteur mondial de plomb et de zinc. La mine de Peňasquito, située dans l’état de Zacatecas, est entrée dans un processus de diminution de l’activité. « A ce jour, les activités minières ne sont pas désignées comme vitales à la nation sous le décret actuel. L’entreprise, ainsi que le gouvernement, vont étudier l’impact de la mesure sur l’activité de la mine », a déclaré Newmont. Le Mexique a produit 257.000 tonnes de plomb en 2019 (5% de la production mondiale), 751.000 tonnes de cuivre ainsi que 690.000 tonnes de zinc (5,2% de la production mondiale).

31/03/20

Hydro met son usine de Azuqueca à l’arrêt
+

Le producteur norvégien d’aluminium Norsk Hydro a fait savoir qu’il arrêtait à compter de cette semaine l’activité de son usine de recyclage d’aluminium de Azuqueca en Espagne. 45% des usines de sa division Produits extrudés fonctionnent à un rythme normal, 35% d’entre elles tournent au ralenti tandis que 20% d’entre elles sont soit très ralenties, soit à l’arrêt total.

 

30/03/20

Un arrêt d’une semaine pour Aurubis en Italie
+

Aurubis a été contraint d’arrêter sa production pendant une semaine en Italie, qui totalise le plus grand nombre de morts à l’échelle mondiale. « L’arrêt a duré 10 jours environ », a précisé la porte-parole du groupe Angela Seidler. L’Italie a ordonné la mise à l’arrêt des activités non essentielles au pays jusqu’au vendredi 3 avril mais Aurubis a reçu l’autorisation de redémarrer son usine de fil de cuivre de Avellino (près de Naples) une semaine plus tôt. L’activité a donc repris lundi 30 mars. Les autres usines européennes du groupe fonctionnent normalement.

 

27/03/20

Sumitomo suspend l'activité de sa mine bolivienne
+

Le producteur japonais Sumitomo va, de manière  temporaire, mettre à l’arrêt sa mine de plomb et de zinc de Minera San Cristobal en Bolivie, en raison des restrictions nationales imposées par le gouvernement pour lutter contre le Covid-19. La mine produit chaque jour 1.300 tonnes de concentrés de zinc-argent et 300 tonnes de concentrés plomb-argent. Selon Sumitomo, sixième producteur mondial de zinc et troisième producteur mondial d’argent, la mine de Minera San Cristobal est la plus grande de Bolivie.

 

26/03/20

Umicore réduit son activité
+

Au vu des nombreuses fermetures d’usines intervenues dernièrement dans le secteur automobile, en lien avec la propagation du coronavirus, le Belge Umicore a décidé de fermer temporairement presque toutes ses usines de fabrication de catalyseurs, en dehors de l’Asie. Les achats sont donc limités en conséquence et le groupe va s’atteler à réduire ses coûts. L’usine de Hoboken, tout comme l’ensemble des usines de recyclage du groupe, continue de tourner. Umicore a également décidé de reporter certaines dépenses en capitaux, au vu du contexte. « La pandémie créée des conditions sans précédent mais mes premières pensées vont aux personnes durement touchées (…) », a déclaré Marc Grynberg, PDG de Umicore.

 

23/03/20

La fonderie PSA de Charleville-Mézières suspend sa production
+

La fonderie d’aluminium PSA, implantée à Charleville-Mézières dans les Ardennes, s’est arrêtée de produire le 18 mars. 1500 salariés ont été placés en chômage partiel. Des formes graves de Covid-19 détectés à proximité des sites de production, des ruptures dans la chaîne d’approvisionnement et des arrêts de production de nombreux constructeurs automobiles l’ont encouragé, elle aussi, à suspendre son activité. La fonderie a un rôle essentiel pour le constructeur PSA qu’elle fourni à 100% en culasses. Quinze autres sites de production du groupe PSA ont déjà fermé ces derniers jours, en France, en Allemagne, au Royaume Uni, en Slovaquie et en Pologne.

 

23/03/20

Nickel, palladium : Norilsk Nickel revoit ses prévisions à la baisse
+

Le producteur russe Norilsk Nickel (Nornickel) a - au vu des nombreuses incertitudes qui pèsent sur le marché alors que les pays prennent des mesures de confinement pour tenter de limiter la propagation du coronavirus - a baissé sa prévision de demande en nickel pour 2020, à 2,45 millions de tonnes, contre une précédente prévision de 2,54 millions de tonnes. Le groupe table, dans cette perspective,  sur un excédent de marché de 108.000 tonnes en 2020. Concernant, le palladium, elle a également revu à la baisse sa prévision de demande, à 10,6 millions de tonnes en 2020, ceci comparé à une précédente prévision de 11,5 millions de tonnes.

 

20/03/20

Aurubis démarre un programme de rachat d’actions
+

L’affineur de cuivre allemand Aurubis prévoit de racheter 10% de ses parts au cours d’un programme de rachat d’actions, lancé le 18 mars. Une enveloppe de 200 M€ y sera consacrée. Les rachats se feront en plusieurs vagues. Mercredi 18 mars, l’action du groupe était tombée à un plus bas de 10 ans, à 30,20 €. Depuis l’annonce du programme de rachat, cette dernière a repris un peu de hauteur à 32,20 €. Aurubis produit plus d’un million de tonnes de cathodes de cuivre par an à partir de concentrés et de déchets.

 

18/03/20

Raffmetal suspend sa production
+

L’affineur d’aluminium italien Raffmetal a suspendu sa production du 16  au 20 mars, alors que l’inquiétude liée au coronavirus monte en Italie. Le deuxième affineur d’aluminium du continent, qui n’a pour l’heure fait aucun commentaire, a décidé volontairement de fermer ses usines et ses bureaux pendant une semaine. Il produit quelque 250.000 tonnes d’alliages d’aluminium de seconde fusion par an, la majorité étant des lingots din226 utilisés dans le secteur automobile. La fermeture pourrait lui enlever environ 6.500 tonnes de production. Raffmetal continue cependant de livrer ses clients.

 

Covid-19

La London Metal Exchange prête à passer au plan d’urgence
+

Un membre de la London Metal Exchange, qui officie sur le ring, a été détecté positif au coronavirus, a annoncé la Bourse britannique lundi 16 mars, qui a, de fait, pris des mesures dont celle de désinfecter les locaux. « La Bourse a été prévenue dimanche qu’un de ses membres avait contracté le virus », a confirmé un porte-parole de la Bourse. Le nombre de personnes infectées outre-Manche s’élevait à 1.372 dimanche 15 mars. 0La Bourse a procédé à un essai d’échanges à la criée à Chelmsford, au Nord-Est de Londres, vendredi 13 mars - un test qu’elle effectue deux fois par an dans le cadre d’un plan d’urgence établi en vue de pallier à d’éventuelles catastrophes. Mais au vu des restrictions sociales imposées par le gouvernement britannique, la Bourse a décidé de suspendre les activités du ring et de s’en tenir aux échanges électroniques à compter du 23 mars.

Cuivre / Belgique

L’usine belge de Aurubis à 50% de ses capacités jusqu’en juin
+

L’affinerie de cuivre belge du producteur allemand Aurubis va continuer d’opérer à 50% de ses capacités jusqu’en juin. En novembre 2019, une grue s’était effondrée sur la halle d’électrolyse de l’usine de Olen, en Belgique, qui transforme des anodes en cathodes, d’une teneur en cuivre de 99,995%. Elle produit annuellement 340.000 tonnes de cathodes et devrait être en mesure de retrouver son régime habituel dans la seconde partie de l’année.

Aluminium / Etats-Unis

Novelis accroît ses activités de recyclage pour l’automobile
+

Depuis le début de l’année 2019, l’Américain Novelis, leader mondial des produits laminés en aluminium et du recyclage, collecte des déchets d’aluminium auprès de l’usine de Dingolfing de BMW qu’il recycle. Grâce à un système de séparation des alliages efficace, les déchets sont recyclés puis rendus sous forme de lingots que Novelis transforme en tôles, lesquelles sont réintégrées dans la production de BMW et tout cela sans aucune altération de la qualité. Novelis a également développé des circuits en boucle fermée avec de nombreux constructeurs  tels que Ford Motor Compagny, Jaguar Land Rover, et Volvo. Grâce à ce système Novelis émet 95% de CO2 en moins.

 

Nickel / Europe

BASF, Norilsk Nickel et Fortum en boucle
+

Le conglomérat allemand BASF, le producteur de nickel russe Norilsk Nickel et le fournisseur d’énergie finlandais Fortum ont signé une lettre d’intention pour créer une unité de recyclage de batteries à l’usine Harjavalta en Finlande. La joint-venture a pour but de doper la production de batteries à partir de matières premières recyclées et, ainsi, de s’inscrire dans une boucle fermée. Le projet a vu le jour en 2018 quand BASF et Norilsk Nickel ont décidé de s’unir dans un accord où le dernier devait fournir en nickel et en cobalt le premier depuis son affinerie de Harjavalta. L’unité finlandaise devra, à échéance 2020, être en mesure de fournir les matériaux destinés à fabriquer les batteries qui devront équiper quelque 300.000 VE par an.

 

Nickel / Indonésie

Un prix plancher pour le minerai
+

L’Indonésie devrait à la fin du mois de mars publier un texte de loi définissant le prix de vente du minerai de nickel, a fait savoir vendredi 28 février un officiel du ministère de l’Energie et des Ressources minérales, suite à des plaintes de producteurs miniers. Cette nouvelle loi vise à empêcher les fonderies d’acheter le minerai à un prix trop bas. Un prix mensuel de référence établi par le ministère sera utilisé comme valeur plancher dans le cadre de la nouvelle loi. Il sera possible de négocier en dessous de cette valeur suivant une marge qui sera prochainement définie. Les producteurs miniers locaux se sont plaints que les prix d’achat des fonderies étaient parfois trop bas.

 

Produits en aluminium / Etats-Unis

Nouveau séisme pour Magnitude 7
+

Le fabricant de produits en aluminium Magnitude 7, qui a rouvert en fanfare en 2018 après l’instauration de la taxe douanière de 10% sur les importations chinoises d’aluminium, pourrait à nouveau mettre la clé sous la porte d’ici un mois. Il avait déjà fermé en 2016. Magnitude 7, une fonderie vieille de 50 ans, installée sur les rives du Mississippi, estime que les taxes douanières sur les importations de produits à haute valeur ajoutée ne lui sont d’aucun secours. « C’est un échec », a commenté le dg Charles Reali. La crise du coronavirus a également pesé sur les résultats de l’entreprise. Le fabricant a rouvert en tablant sur un cours de l’aluminium à 2.300 $/t alors qu’il en vaut actuellement 1.700 $/t.

Palladium / Russie

Norilsk Nickel n'augmentera pas son volume de vente
+

Le producteur russe de nickel et de palladium Norilsk Nickel a fait savoir qu'il n'augmentera pas son volume de ventes de palladium, qu'il maintient entre 300.000 et 500.000 tonnes, en 2020, et ce, malgré les fortes tensions sur les disponibilités qui ont poussé le cours du métal à battre des records successifs. 

Aluminium / Etats-Unis

Century Aluminium lance Natur-Al©, un alu bas carbone
+

Comme de nombreux fabricants, Century Aluminium vient de lancer sa propre marque d’alu vert : Natur-Al©, un aluminium bas carbone produit exclusivement  à partir d’énergies renouvelables. La production d’1 tonne de cet aluminium ne rejette que 4 tonnes de CO2 dans l’atmosphère.

Titane / Chine

Cas de coronavirus chez Pangang
+

Pangang, un des plus grands producteurs chinois de titane, a été contraint de mettre à l’arrêt son usine de Chongqing après que des membres du personnel ont été détectés porteurs du coronavirus. La ville de Chongqing, au Sud-Ouest de la Chine, est située juste à la frontière de la province de Hubei. Pangang Group Titanium Vanadium and Resources produit autour de 200.000 tonnes de dioxyde de titane par an.

 

Cuivre / Chine

Circulation restreinte à la frontière
+

Le producteur anglo-australien Rio Tinto, qui opère la mine de cuivre et d’or Oyu Tolgoi en Mongolie, a indiqué que le rythme des importations de minerai de cuivre vers la Chine avait ralenti en raison des mesures de sécurité prises pour circonscrire la propagation du coronavirus. « Nous avons prévenu nos clients que nous nous étions en discussion avec les autorités chinoises pour rouvrir la frontière », a indiqué un porte-parole du groupe. Yunnan Copper consomme un peu moins de 100.000 tonnes de concentrés ou de minerais de cuivre partiellement transformés qu’elle se procure à la fonderie Chifeng en Mongolie intérieure. Tout comme ses homologues, le producteur Yunnan Copper doit faire face à des stocks d’acide sulfurique très élevés et a été contraint de réduire la production de la fonderie de Chifeng, d’une capacité de 400.000 tonnes par an, de 30%.

 

Aluminium / Islande

Rio Tinto se penche à nouveau sur le sort de ISAL
+

Rio Tinto va à nouveau se pencher sur le sort de sa fonderie islandaise ISAL. Une réduction des capacités de production ou, plus radicalement, sa fermeture sont envisagées, la fonderie ne parvenant toujours pas à dégager des bénéfices. Le producteur invoque des conditions de marché difficiles et des coûts énergétiques trop élevés. La fonderie tourne déjà à 85% de ses capacités. « Nous avons œuvré pour améliorer la rentabilité de la fonderie mais l’activité reste dans le rouge. Nous faisons face à des coûts énergétiques trop élevés qui ne nous permettent pas d’être compétitifs dans les conditions actuelles de marché », a expliqué le Dg Alf Barrios, dans un communiqué.

 

Cuivre / Canada

First Quantum Minerals termine 2019 sur un résultat trimestriel en fort recul
+

First Quantum Minerals a enregistré au titre du 4ème trimestre de 2019 un décrochage de 80,8% de ses bénéfices, impacté par le recul des cours du cuivre et une hausse des coûts de fonctionnement liée à l’augmentation des capacités de la mine Cobre Panama. Le producteur a clôturé le trimestre sur un bénéfice de 35 millions de dollars, pour 182 millions de dollars il y a un an. La production du groupe a progressé de 29% sur un an, à 204.270 tonnes.

 

Plus de flash infos

cours des métaux
cours des métaux
cours des métaux
cours des métaux
cours des métaux
Suivez-nous
Agenda

Global Industrie 2021

Du 07/09/2021 au 10/09/2021
cours des métaux

GI vous accompagne dans la relance de votre activité et se réinvente autour de 5 grands évènements accélérateurs de business. Le plus grand salon industriel de France va manger du Lyon du 7 au 10 septembre 2021!

En savoir plus

3D Print 2021

Du 15/06/2021 au 17/06/2021
3D Print 2021

3D PRINT Congress & Exhibition L'ÉVÉNEMENT RÉFÉRENT DE LA FABRICATION ADDITIVE EN FRANCE

En savoir plus

Revue La Tribune des métaux
Une équipe d'experts
à votre service !
Cours cuivre, aluminium, métaux, LME
Rédaction
quotidienne
Marché des métaux non ferreux
Un accès illimité
Profitez de tous les articles
Cotation et prix des métaux, plomb
+ de 15 ans
d'archives